www.zejournal.mobi
Mercredi, 24 Juill. 2024

Le Forum économique mondial et l’OMS dirigent-ils un culte de la mort ?

Auteur : Peter Koenig | Editeur : Walt | Mardi, 23 Mai 2023 - 20h40

Un arbre qui tombe fait plus de bruit qu’une forêt qui pousse. –  Un proverbe tibétain

Espérons que la forêt qui pousse silencieusement représente un réveil global des populations dans le monde.

D’après les observations et les preuves – de plus en plus évidentes, même pour les gens ignorants – nous vivons dans un culte de la mort – un culte de la mort conduit par la Cabale, avec un objectif clé à atteindre : éliminer un large segment, sinon la majorité de la population mondiale.

Qui exécute ce Culte de la Mort ? Et au nom de qui ?

Trois groupes me viennent à l’esprit.

1. Le Forum économique mondial (FEM – WEF)

– une ONG enregistrée à Cologny (banlieue verdoyante de Genève, Suisse) ; une organisation « d’influence » qui n’a jamais été élue et qui a amassé du pouvoir et de l’argent dans des centaines de millions de dollars, comme aucune autre ONG dans le monde. Son fondateur et éternel président, Klaus Schwab (84 ans), est un ingénieur-économiste, aux origines liées à l’ancienne direction nazie du Troisième Reich.

Soit dit en passant, le FEM organise sa conférence annuelle de Davos du 16 au 20 janvier 2023. La pathologie de cette tenue et de ces milliardaires élitistes et patrons d’entreprise se présente dans l’agenda encore plus dystopique de cette année. Consultez le programme officiel .

Ce n’est que l’agenda qui est visible. Aucun de nous, les citoyens du monde, ne sait ce qui se passe à huis clos lors de sessions secrètes spéciales. Nous nous laissons guider par les révélations [leakages] et, à mesure que le mondialisme s’estompe, elles deviennent de plus en plus importantes.

2. L’Organisation mondiale de la santé (OMS)

– se présente comme une agence spécialisée des Nations Unies – ce qui n’est en réalité pas le cas. Elle a été fondée en 1948 par Rockefeller, un eugéniste et mondialiste obsédé, qui visait (et vise toujours) à contrôler la population mondiale par la santé (et la mort), et qui est déterminé à faire de la Terre mère un endroit meilleur grâce à un seul Ordre Mondial (One World Order). L’OMS a ensuite été intégré (« acheté ») au Système des Nations Unies.

À l’époque, Rockefeller, avec la Standard Oil, avait également le monopole du pétrole. Il a donc décidé que les produits pharmaceutiques, jusque dans les années 1950, principalement basés sur les plantes et la composition chimique des plantes, pouvaient être fabriqués à partir de produits pétrochimiques. L’OMS, selon son mandat, une organisation pour la santé et la prévention des maladies, est donc devenue, dans une large mesure, essentiellement axée sur les produits pharmaceutiques curatifs et la promotion des produits pharmaceutiques.

Alors que la quasi-totalité du budget des autres agences des Nations Unies provient de la contribution des pays membres, l’OMS est financée au moins aux deux tiers ou plus par le secteur privé, principalement l’industrie pharmaceutique, ainsi que la Fondation Bill Gates .

Un conflit d’intérêts est plus qu’évident. L’OMS ne devrait pas être une agence des Nations Unies. L’OMS – en dépit des connaissances de son personnel scientifique – a déclaré Covid-19 comme une pandémie mortelle, semant la peur, imposant des confinements, des masques faciaux, une distanciation sociale et d’autres mesures de détérioration de la dignité humaine.

Finalement, l’OMS, fortement poussée par le Forum économique mondial (et les pouvoirs derrière le FEM) a contraint les gouvernements à « vacciner » leurs populations avec des injections d’ARNm génétiquement modifiés jamais testés auparavant, dont personne ne connaît la composition à part l’industrie pharmaceutique qui les produits – un contenu qui s’est avéré mortel pour des dizaines de millions de personnes et qui est en train de se développer.

D’ici à la fin 2022, la surmortalité dans les pays occidentaux se situera entre 15 et 25 %, voire beaucoup plus dans certains pays.

Tous les soi-disant vaccins utilisés en Occident sont, en fait, des armes biologiques.

Cette horrible fraude du « vaccin Covid » est également une véritable affaire de milliards de dollars, voire de trillions, pour les entreprises pharmaceutiques.

Les vaccins Covid contiennent également des  substances provoquant stérilisation pour les hommes et les femmes, ce qui a déjà entraîné une chute drastique des taux de natalité dans les pays occidentaux. Par « pays occidentaux », on entend l’ensemble de l’Europe et les pays anglo-saxons à l’échelle mondiale

Jusqu’à présent, tout est conforme au programme eugéniste de Rockefeller, Gates, Soros et autres.

L’OMS censure la vérité par le biais des plateformes sociales – NewsGuard, une organisation de « True Journalism », qui surveille la crédibilité des sites d’information et de désinformation en ligne, fournit régulièrement à l’OMS des listes des plus importants « influenceurs » de « désinformation » en matière de santé, c’est-à-dire des théoriciens du complot, des personnes qui ne se conforment pas à la version officielle des faits.

L’OMS transmet cette liste aux différentes plateformes de médias sociaux, leur demandant de bloquer les comptes des « auteurs », ou de cacher ou de limiter clandestinement leurs entrées sur les réseaux sociaux. C’est ce qu’on appelle « l’interdiction de l’ombre » ( « shadow banning »).

L’OMS travaille en étroite collaboration avec le Réseau international de vérification des faits (IFCN) du Poynter Institute for Media Studies, une école de journalisme à but non lucratif et un organisme de recherche à Saint-Pétersbourg, en Floride. L’IFCN dispose d’une banque de données contenant plus de 10 000 « fausses informations vérifiées », la plupart liées aux diktats de l’OMS.

L’IFCN est principalement financé par le Département d’État américain, le National Endowment for Democracy (NED), la Fondation Bill et Melinda Gates, la Soros Open Society Foundation, Google et Facebook. Par une étrange coïncidence, la Fondation Gates et le gouvernement américain sont également les plus grands donateurs de l’OMS.

Cette information de censure de l’OMS peut être lue dans son intégralité en allemand, sous le point 5 ici .

Pour couronner le tout, l’OMS prépare actuellement un « traité sur les pandémies ». En vertu de ce traité, s’il est approuvé, le DG de l’OMS aurait le pouvoir de déclarer des pandémies mondiales comme il, alias la classe dirigeante, juge bon de contrôler les populations à l’échelle mondiale. Les vaccinations obligatoires pourraient être imposées par l’armée. Ce serait une autorité au-dessus de la constitution nationale de chacun des pays membres. Jusqu’à présent, les votes d’essai n’ont pas abouti, car plusieurs blocs de pays, par exemple en Afrique, ne sont pas d’accord.

Mais le processus se poursuit avec la coercition et la corruption potentielle des délégués nationaux. Un vote final devrait avoir lieu dans le courant de l’année 2023. Si elle est approuvée, la règle anarchique du traité sur les pandémies devrait entrer en vigueur au début de l’année 2024.

Si tel est le cas, c’est un véritable appel à tous les membres de l’OMS pour qu’il quitte l’organisation.

3. L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN)

– a cessé depuis longtemps d’être une alliance de défense des pays de l’Atlantique Nord. Il est devenu une machine de guerre mondiale avec accès et utilisation de quelque 850 bases militaires américaines dans le monde.

Limites à la croissance, au changement climatique, à la numérisation de tout et à la censure mondiale – tout cela menant au WEF et au culte Behemoth qui le commande (en anglais)

L’OTAN n’est pas seulement une source de revenus de plusieurs milliards de dollars, en grande partie pour le complexe militaro-industriel américain (CMI), mais c’est aussi un important moteur du PIB américain, dont la contribution est estimée à 30 % du PIB des États-Unis, en comptant toutes les industries et tous les services liés à l’OTAN et qui en dépendent.

L’OTAN est le Provocateur, du financement et de l’exécution de la guerre Ukraine-Russie – la guerre par procuration entre les États-Unis et la Russie. Son expansionnisme est devenu une pieuvre monstrueuse qui étend ses tentacules autour de notre mère la Terre.

En plus de provoquer sans cesse la Russie, l’OTAN joue également un rôle dans le programme eugéniste Great Reset / UN [Grande réinitialisation/Nations Unies] Agenda 2030, car tuer est l’un de ses principaux objectifs.

L’OTAN intervient dans tous les territoires où la machine à mensonges des médias « conventionnels » (mainstream) et l’ingénierie sociale échouent ou n’atteignent pas assez rapidement leurs objectifs de contrôle des populations. La Russie, de loin le pays le plus grand et le plus riche en ressources au niveau mondial, a été dans le collimateur de l’hégémonie américaine pendant plus d’un siècle. Le coup d’État de Maïdan de 2014, organisé par l’UE/OTAN, était un prélude programmé à une guerre avec la Russie.

La machine de guerre sans scrupules de l’OTAN n’hésiterait pas à déclencher une troisième guerre mondiale, qui pourrait facilement devenir nucléaire, destructrice et meurtrière.

Jouer avec l’éthique russe, sachant que le président Poutine n’a pas l’intention d’anéantir un pays qui, jusqu’à récemment et pendant plus de 300 ans dans le passé, faisait partie de l’Empire russe, alors l’ « Union soviétique. L’Ukraine est définitivement et historiquement fait partie de la Russie, même en tant qu’alliée après son indépendance en 1991. L’Ukraine a été violemment et violemment détachée de la Russie par l’agression occidentale pour des raisons de convoitise et de grandeur . » (athological grandeur)

Aujourd’hui, les agressions occidentales peuvent se retourner contre nous, car le président Poutine pourrait bientôt n’avoir d’autre choix que d’anéantir ce qui reste de l’Ukraine, pour enfin arrêter la guerre – et les tueries insensées, la misère de la population malheureuse et souffrante.

Soyez conscients que l’OTAN est prête à une ingérence armée partout où un «conflit humain» ne peut être résolu par les moyens tyranniques oppressifs du FEM/ OMS.

*

Nous, les Citoyens [the People] du monde, n’avons en grande partie que peu ou pas de mot à dire sur la façon dont notre Monde, nos pays, même nos communautés sont gérés. Et ce déjà depuis plusieurs décennies.

Au cours des trois dernières années, l’exclusion des gens ordinaires de ce qui est encore présenté comme un processus démocratique a atteint son paroxysme. Avec le début d’une fausse plandémie au début de 2020 – le début d’un agenda prévu de longue date, l’Agenda 2030 des Nations Unies – le début d’un Agenda 21 plus important (tout le 21e siècle), désormais décidée lors de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement à Rio de Janeiro (Brésil) en juin 1992 – la soi-disant Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement ( CNUED), également connue sous le nom de « Sommet de la Terre  ».

Le précurseur à long terme de cela était le livre du Club de Rome fondé par les Rockefeller en 1968, « Limits to Growth » (LTG) de 1972. Les concepts et les principes de ce livre sont le modèle de ce qui est actuellement – et probablement au moins pour le futur. 10 à 50 ans – en cours de mise en œuvre.

LTG est à la base de la Grande Réinitialisation, de la 4e Révolution industrielle — et de l’Agenda 2030 des Nations Unies, également appelée Décennie de la vaccination de l’OMS.

La liste suivante présente les principales menaces qui mettent en péril la vie des gens auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui, sans nécessairement les classer par ordre de priorité. N’oubliez pas qu’elles sont toutes interreliées et qu’elles agissent les unes sur les autres.

    • Réduction de la population , un génocide massif, grâce à de faux « vaccins » Covid qui sont soigneusement conçus comme des injections d’ARNm tueur modifiant les gènes.
    • La guerre provoquée par les États-Unis, l’UE et l’OTAN entre la Russie et l’Ukraine ; une guerre par procuration entre les États-Unis et la Russie, financée par environ 155 milliards de dollars d’armement et de « soutien budgétaire » occidentaux en moins d’un an – plus que le PIB total de l’Ukraine pour 2020 (151 milliards de dollars) ; environ 112 milliards de dollars provenant des États-Unis, le reste provenant de l’Europe et d’autres pays occidentaux.

La plupart de l’argent retourne directement dans le complexe militaro-industriel (MIC) occidental, principalement américain, et dans les poches de politiciens corrompus (voir cette interview avec le colonel Doug Macgregor ou regarder ci-dessous).

    • Il s’agit de faux « changements climatiques », d’une fausse destruction de la biodiversité. Voir ceci .
    • Des pénuries d’énergie manipulées , une manipulation combinée éprouvée de «sanctions» contre la Russie et le pire acte de sabotage terroriste parrainé par le gouvernement occidental de l’histoire récente, les gazoducs torpillés Nord Stream 1 et 2 sous la mer Baltique, de la Russie à l’Allemagne. Les hydrocarbures russes, principalement du gaz, ont fourni au moins 40 % de toutes les utilisations énergétiques de l’Europe.
    • Des pénuries alimentaires artificielles , conduisant à la famine – et une nouvelle méthode artificielle toxique de production alimentaire ; catastrophes météorologiques destructrices de récoltes géo-ingénierie ; les spéculations sur les aliments de base ; les perturbations forcées de la chaîne d’approvisionnement et bien d’autres sont responsables de «pénuries alimentaires». Le monde peut produire assez de nourriture pour au moins dix milliards de personnes, voyez ceci ; il s’agit simplement d’interdire la spéculation et d’introduire un système de distribution alimentaire juste ;
    • L’hyper-inflation machinée par les banquiers compromis, conduisant plus rapidement à la pauvreté ; crise alimentaire après crise, cela a renforcé la démolition de l’économie occidentale, les faillites, le chômage, la pauvreté, la et/ou le logement inabordables, la maladie et la mort – la mort génocidaire.
    • Réseau mondial de micro-ondes 5G – et, le saviez-vous, bientôt la sixième génération (6G), totalement contrôlante et probablement mortelle, dont l’objectif est de desservir l’ensemble de la planète d’ici à 2030.
    • Contrôle absolu – via le code QR invasif . Voir ceci .
    • Numérisation de tout, l’objectif de la 4 e révolution industrielle conçu par Klaus Schwab (voir ceci ), y compris.
    • Numérisation de l’argent – La numérisation de l’argent – peut entraîner l’activation et la désactivation de l’argent, l’expiration de l’argent, le blocage ou l’annulation de l’argent en cas de mauvais comportement, ce qui pourrait entraîner un manque de moyens de subsistance en cas de mauvais comportement, pas de nourriture, pas d’énergie, pas de logement, la maladie et la mort.
    • Numérisation de votre cerveau – transhumanisation, robotisation, ingénierie sociale des masses, ainsi que de l’individu (voir « Tavistock Institute – Social Engineering of the Masses » de Daniel Estulin )
    • Le revenu de base universel  (UBI) – peut être contrôlé et devrait devenir « Vous ne possédez rien mais êtes heureux » – la fin glorieuse de Klaus Schwab de la Grande Réinitialisation, et enfin :
    • Un « système de santé » tyrannique mondial contrôlé par l’OMS/l’industrie pharmaceutique (sic), par le biais d’un soi-disant traité sur la pandémie qui, s’il est approuvé par l’Assemblée mondiale de la santé , irait au-delà de la Constitution de chaque pays membre de l’ONU/OMS, mettant le directeur général de l’OMS aux commandes des problèmes de santé (et de décès) dans le monde, dans chaque pays.

Cela pourrait équivaloir à une vaccination obligatoire, imposée par l’armée, car tout ce que l’OMS décide est ou pourrait être une menace mondiale pour la santé. Même la grippe commune.

S’il est approuvé en 2023, le Traité sur la pandémie entrera en vigueur au début de 2024.

Ce serait une règle (loi) absolument anarchique contre la volonté de TOUS LES GENS DU MONDE.

Si le traité sur la pandémie est approuvé – et même s’il ne l’est pas – c’est un appel à toutes les nations pour QUITTEZ L’OMS, qui est devenu une organisation terroriste biaisée dirigée par des eugénistes et dirigée par des entreprises pharmaceutiques.

*

Le monde est confronté à un scénario multi-catastrophe amélioré par des élitistes multimilliardaires néo-nazis ultra-riches et le système international de données de technologies de l’information et de finance qui contrôle l’équivalent de 25 à 30 billions de dollars d’actifs mondiaux, peut-être plus, et qui peut faire pression sur tous les pays de la planète pour qu’ils se plient à leurs ordres.

Ce sont les sombres maîtres du culte, agissant dans l’ombre des supra-gouvernements, comme les États-Unis et l’Union européenne, principalement via leurs instruments exécutifs ou de mise en œuvre bien financés – FEM, OMS, OTAN.

C’est ce qui s’est passé au début du canular covid 2020. Le rapport Rockefeller de 2010 a appelé cette première phase – Le scénario Lockstep (verrouillage) voir ceci .

En effet, à l’unisson, les 193 pays membres de l’ONU (194 membres de l’OMS), leurs dirigeants et médias corrompus ont fustigé le même message effrayant – verrouillage, masques faciaux obligatoires dégradants, distanciation sociale, travail à domicile – de sorte que vous perdriez des informations personnelles contact avec vos amis et collègues.

Aujourd’hui, toutes ces mesures Limites à la croissance développées ci-dessus sont accompagnés d’une campagne de peur constante et permanente, pour démoraliser et assujettir les gens à la soumission. Une campagne de peur menée par les médias grand public, qui appartiennent tous à 13 conglomérats médiatiques détenant 90 % des médias dans le monde. A l’unisson ils diffusent ces messages de peur 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et 52 jours sur les populations du monde entier. Voir ceci .

Ces magnats des médias corrompus sont payés des milliards de dollars pour se conformer à la demande des psychopathes de l’argent du pouvoir, pour répandre le monde avec des mensonges – avec des mensonges mortels. Ils font partie des meurtriers de masse, car ils savent ce qu’ils font. Leur direction (management) doit faire face aux lois de la justice..

Juste une parenthèse, en regardant ce que sont vraiment ces dollars générés par le Trésor américain : ce sont de l’argent sans valeur, sans garantie – des dollars qui sont une simple dette pour le Trésor américain ; dette qui n’est jamais remboursée. Ou comme l’a dit l’ancien président de la FED, Alan Greenspan, en 2011, « les États-Unis peuvent payer n’importe quelle dette parce que nous pouvons toujours imprimer de l’argent pour le faire ». Voir ceci .

Par conséquent, l’argent distribué à une organisation corrompue est sans valeur pour le « dépenseur » – le producteur de l’argent, les États-Unis de A, mais ils achètent le monde au profit des bénéficiaires.

Nous vivons au milieu d’un Culte de la Mort dirigé par la Cabale.

La majorité des gens ne l’ont pas encore remarqué. Mais le réveil a commencé.

Rappelez-vous le proverbe tibétain de la forêt qui pousse silencieusement. Et comme les arbres se connectent les uns aux autres, les humains le font aussi par leur spiritualité – pas des transhumains, mais des humains que nous sommes toujours.

Et ne laissons jamais un criminel non élu avide de pouvoir comme Klaus Schwab, avec ses racines dans le Troisième Reich, et son ONG, le Forum économique mondial, dominer l’humanité.

Souhaitons que la communauté internationale atteigne une véritable dimension critique qui, par sa solidarité, son esprit et sa volonté, puisse vaincre les objectifs des psychopathes en ce qui concerne leur désir de pouvoir et de domination par le fric.

L’image en vedette provient d’OffGuardian

***

Traduit par Maya pour Mondialisation.ca 

Peter Koenig  est analyste géopolitique et ancien économiste principal à la Banque mondiale et à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), où il a travaillé pendant plus de 30 ans dans le monde entier. Il enseigne dans des universités aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. Il écrit régulièrement pour des revues en ligne et est l’auteur de  Implosion – An Economic Thriller about War, Environmental Destruction and Corporate Greed; et   co-auteur du livre de Cynthia McKinney « When China Sneezes:  From the Coronavirus Lockdown to the Global Politico-Economic Crisis » ( Clarity Press – 1er novembre 2020).

Peter est chercheur associé au Centre de recherche sur la mondialisation (CRG). Il est également chercheur principal non résident de l’Institut Chongyang de l’Université Renmin de Pékin. 


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...