www.zejournal.mobi
Vendredi, 30 Sept. 2022

Piégés ! Des « conseillers » militaires américains et britanniques, plus des agents secrets français avec les nazis d’Azov à Marioupol maintenant piégés par les forces russes

Auteur : Hal Turner radio show (Etats-Unis) | Editeur : Walt | Lundi, 04 Avr. 2022 - 15h17

À l’heure actuelle, ce qui reste du régiment AZOV de l’armée ukrainienne (le véritable régiment NAZI) est retranché dans la vaste zone industrielle d’Azovstal à Marioupol, en Ukraine. Le groupe, qui compte 20 personnes – des conseillers militaires américains et britanniques ainsi que plusieurs conseillers du SBU (police secrète) ukrainien – est retranché, ainsi que les combattants d’Azov.

Bien qu’on leur ait offert plusieurs chances d’évacuer Marioupol, ils ont choisi de rester. Aujourd’hui, il est trop tard pour les évacuer car les forces russes pilonnent cette zone pour la dé-nazifier.

Dans la nuit, l’Ukraine a envoyé deux hélicoptères militaires à Marioupol pour tenter de sauver les personnes piégées des États-Unis, du Royaume-Uni et de la police secrète ukrainienne. Ces deux hélicoptères ont atterri sans incident, mais lorsqu’ils ont décollé, ils ont été abattus.

L’un de ces hélicoptères avait 17 personnes à bord, dont 15 sont mortes lorsque l’hélicoptère a été touché et s’est écrasé sur le sol. Les deux survivants ont été faits prisonniers par les forces russes.

Le second hélicoptère a été touché à plusieurs kilomètres de la côte de Marioupol, et est tombé dans la mer d’Azov. Des embarcations de sauvetage ont été envoyées, mais on ne sait pas encore si l’on a trouvé quelque chose ou quelqu’un dans l’eau.

L’un des hélicoptères Mi-8 a été abattu par… un avion américain STINGER. Un missile anti-aérien américain STINGER, lancé par l’homme, fourni à l’Ukraine par les États-Unis et plus tard capturé aux forces ukrainiennes par les forces russes.

Plus !

Selon des sources secrètes, les corps de deux agents des services de renseignement français, qui auraient été accrédités par la DGSE, auraient été récupérés dans l’hélicoptère qui s’est écrasé.

Si c’est vrai, cela expliquerait les tentatives désespérées du président français Macron pour faire évacuer Marioupol par les Français la semaine dernière ! Les demandes de Macron à Poutine ont été rejetées. Si des agents de renseignement français ont été embarqués avec des troupes AZOV NAZI, alors il s’agit d’un problème de relations publiques massif pour la France et pour l’OTAN.

Hal Turner opinion éditoriale

À un moment donné, la présence de « conseillers » militaires étrangers et d’« agents » de renseignement étrangers va transformer ce conflit Ukraine-Russie en un conflit OTAN-Russie. Une fois que ce seuil sera officiellement franchi (et c’est à la Russie de décider), la guerre sera à nos portes.

La présence d’un groupe de militaires américains et britanniques sur la ligne de front confirmerait non seulement le degré d’implication des pays de l’OTAN dans le conflit d’Azov, mais aussi le fait que l’Ukraine est un État fantoche américain utilisé pour mener une guerre par procuration contre la Russie.

Traduction: Profession Gendarme


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé