www.zejournal.mobi
Vendredi, 12 Juill. 2024

The Guardian : Les colons israéliens sont informés sur l’emplacement des camions d’aides afin de les attaquer

Auteur : Ahmed Asmar | Editeur : Walt | Vendredi, 24 Mai 2024 - 14h19

Le quotidien britannique cite un membre d’un des principaux groupes de colons à l’origine des attaques, qui affirme recevoir des informations sur l’emplacement des camions d’aide de la part de membres de la police et de l’armée israéliennes.

Le personnel de sécurité israélien transmet aux extrémistes et aux colons israéliens des informations sur la position des camions d’aide humanitaire destinés à la bande de Gaza ravagée par la guerre, ce qui leur permet de bloquer et de vandaliser les convois, a déclaré The Guardian dans un article exclusif publié mardi.

Au cours des dernières semaines, des colons israéliens ont attaqué et vandalisé des dizaines de camions d’aide humanitaire faisant route de la Cisjordanie vers la bande de Gaza.

Israël impose un blocus paralysant à l’enclave depuis octobre dernier, date à laquelle il a lancé une guerre contre le Hamas après une incursion transfrontalière du mouvement de résistance palestinien qui aurait coûté la vie à 1200 israéliens.

Les opérations militaires menées depuis plus de sept mois ont tué plus de 35 000 Palestiniens, provoqué des déplacements internes forcés, créé des conditions de famine et réduit l’enclave à l’état de ruines. La guerre a également entraîné des poursuites contre Israël devant la Cour internationale de justice de La Haye pour crime de génocide.

Le quotidien britannique cite un membre d’un des principaux groupes de colons à l’origine des attaques, qui affirme recevoir des informations sur l’emplacement des camions d’aide de la part de membres de la police et de l’armée israéliennes.

Selon le journal, l’allégation de collusion des forces de sécurité est étayée par des messages provenant de groupes de discussion internes sur Internet qu’il a examinés, ainsi que par les récits d’un certain nombre de témoins et d’activistes.

Les colons affirment que l’aide est détournée vers le Hamas, mais ces allégations ont été rejetées par les organisations humanitaires.

«Oui, certaines de nos informations proviennent de membres individuels des forces israéliennes», a déclaré au Guardian Rachel Touitou, porte-parole du groupe Tzav 9, impliqué dans les attaques contre les camions d’aide.

Prenant ses distances avec les récents incendies criminels de camions d’aide, elle a admis que le groupe bloquait les camions d’aide afin d’empêcher les vivres de parvenir au Hamas.

Le journal s’est également entretenu avec des chauffeurs de camions palestiniens transportant l’aide vers Gaza, qui ont qualifié les attaques de «scènes barbares».

«Les colons coopèrent pleinement avec l’armée. Nous sommes choqués et surpris que l’armée ne nous ait fourni aucune protection. Même si elle était présente et observait ce qui se passait. L’armée était au service des colons», a déclaré Yazid al-Zoubi, 26 ans, un chauffeur de camion palestinien qui a été attaqué par les manifestants la semaine dernière au poste de contrôle de Tarqumiya.

Une militante israélienne des droits de l’homme a été battue par les colons lorsqu’elle a tenté de documenter les attaques contre les camions d’aide sans l’intervention des forces de sécurité israéliennes. Sapir Sluzker Amran a déclaré que les colons qui attaquent les camions d’aide sont armés de fusils et de couteaux.

***

En mission à Gaza un médecin témoigne

Prenez le temps d’écouter ce témoignage émouvant d’un médecin à Gaza.

Partagez au maximum ce témoignage.

« 30.000, 40.000 morts, c’est officiel, ça ne veut rien dire en fait.

On a beaucoup plus que 100.000. Peut-être 250.000 morts »…

cestkatyy TikTok

***

Israël : Les Chrétiens de Jérusalem sont en danger et font face à des actes de persécution de la part de juifs extrémistes

Depuis le 7 octobre, les chrétiens de Jérusalem se sentent en insécurité et cherchent à vivre ensemble en paix. Cependant, le manque de respect et de compréhension des juifs extrémistes crée des tensions et des problèmes, car certains ne croient pas que les chrétiens ont le droit de vivre dans la ville sainte.

Les chrétiens de Jérusalem subissent des agressions répétées et se sentent en insécurité, luttant pour leur droit de vivre dans la ville sainte.

Lorsque les colons sont arrivés, ils ont déclaré : « Vous tous, les Goyim (les non-juifs), lorsque le Messie viendra, vous mourrez tous. C’est leur idéologie. Ils ne croient pas que les chrétiens ont le droit de vivre à Jérusalem. »

Les chrétiens de Jérusalem sont confrontés à des défis croissants pour maintenir leur présence et leur mode de vie dans la ville sainte. Les tensions et les violences entre les différentes communautés religieuses ont augmenté ces dernières années. Les agressions verbales et physiques contre les prêtres et les fidèles, ainsi que les actes de vandalisme contre les églises et les propriétés chrétiennes, sont devenus monnaie courante. Les chrétiens de Jérusalem se sentent de plus en plus vulnérables et isolés, et craignent pour leur avenir dans la ville.

par Yoann - Le Média en 4-4-2

 


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...