www.zejournal.mobi
Vendredi, 12 Juill. 2024

Urgent : L’Irlande, la Norvège et l’Espagne annoncent reconnaître l’État de Palestine

Auteur : Yoann | Editeur : Walt | Mercredi, 22 Mai 2024 - 16h07

Au cœur du conflit meurtrier entre le Hamas et Israël dans la bande de Gaza, plusieurs pays européens ont pris une décision historique ce mercredi 22 mai. La Norvège, l'Espagne et l'Irlande ont annoncé conjointement reconnaître l'existence d'un État palestinien, une initiative déjà critiquée par les autorités israéliennes.

La Norvège et l’Espagne ont décidé de reconnaître officiellement l’État palestinien à partir du 28 mai. L’Irlande a emboîté le pas en faisant une annonce similaire par la voix de son Premier ministre, Simon Harris. Ce dernier a salué un « jour historique et important pour l’Irlande et pour la Palestine ». De son côté, le ministre norvégien Espen Barth Eide avertit Netanyahu et Yoav Gallant : ils seront arrêtés s’ils entrent en Norvège en raison des mandats d’arrêt de la CPI pour des crimes de guerre présumés à Gaza.

Il est important de noter que ces trois pays avaient déjà exprimé leur volonté de reconnaître un État palestinien dans un communiqué commun publié en mars avec la Slovénie et Malte.

La réaction d’Israël ne s’est pas fait attendre. Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé le rappel « pour consultations » de ses ambassadeurs en Irlande et en Norvège, suite à leur décision de reconnaître un État palestinien. Israël considère que de telles reconnaissances sans une solution négociée constituent une « récompense » pour le Hamas.

Le conflit dans la bande de Gaza a déjà causé la mort de 35.647 personnes, principalement des civils, selon des données du ministère de la Santé du gouvernement palestinien. La situation humanitaire est alarmante. Depuis qu’Israël a pris le contrôle du côté palestinien du poste-frontière de Rafah avec l’Égypte le 7 mai, l’acheminement de l’aide humanitaire est presque à l’arrêt, en particulier le carburant, essentiel pour le fonctionnement des hôpitaux et la logistique humanitaire. Selon l’ONU, 1,1 million de personnes dans le territoire palestinien font face à des « niveaux de faim catastrophiques ». L’agence onusienne chargée des réfugiés palestiniens, l’Unrwa, a annoncé suspendre ses distributions de nourriture à Rafah « en raison du manque de fournitures et de l’insécurité ».

Face à cette situation, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Khan, a déclaré lundi avoir demandé des mandats d’arrêt contre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et son ministre de la Défense Yoav Gallant pour des crimes tels que « le fait d’affamer délibérément des civils », « homicide intentionnel » et « extermination et/ou meurtre ».

***

La Norvège confirme qu’elle arrêtera Benjamin Netanyahou et Yoav Gallant en cas d’entrée sur son territoire

Le ministre norvégien Espen Barth Eide avertit Netanyahu et Yoav Gallant : ils seront arrêtés s'ils entrent en Norvège en raison des mandats d'arrêt de la CPI pour des crimes de guerre présumés à Gaza.

La Norvège avertit Netanyahu et Yoav Gallant : ils seront arrêtés s’ils entrent sur le territoire.

Le ministre norvégien des Affaires étrangères, Espen Barth Eide, a confirmé que son pays arrêterait le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Yoav Gallant s’ils tentaient d’entrer sur le territoire norvégien, en raison des mandats d’arrêt émis par la Cour pénale internationale (CPI) pour des crimes de guerre.

« La CPI est un tribunal indépendant et nous le considérons comme tel, tout comme les autres tribunaux indépendants. Il n’appartient pas à un gouvernement de lui dire ce qu’il doit faire. Si Netanyahu ou l’un des dirigeants du Hamas visés par des inculpations devait se trouver sur le territoire norvégien, nous serions alors tenus de les arrêter en vertu du droit international. » a-t-il déclaré à la télévision norvégienne TV 2.

La proposition de la CPI de La Haye a été soutenue par plusieurs pays européens, dont la France, la Slovénie et la Belgique. Les crimes allégués comprennent l’utilisation de la famine comme méthode de guerre à Gaza, qui a entraîné de graves souffrances et un nombre croissant de décès parmi les civils.

Faits sur la CPI

La Cour pénale internationale (CPI) a été créée en 2002 et est le premier tribunal international permanent au monde qui poursuit les individus accusés de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité, de génocide et de guerres d’agression.

  • La Cour a son siège à La Haye aux Pays-Bas.
  • Le Britannique Karim Khan est le procureur en chef.
  • 124 pays et territoires sont membres, mais pas des pays comme les États-Unis, la Russie, la Chine, l’Inde et Israël.
  • Depuis le début, 31 affaires ont été portées devant la CPI, et celles-ci ont abouti à dix condamnations et quatre acquittements.
  • Cinq hommes ont été reconnus coupables de crimes de guerre, tous chefs de milices africaines. Les peines allaient de neuf à 30 ans de prison.
  • Au fil des années, la CPI a émis des mandats d’arrêt contre 38 personnes, le plus récemment contre le président russe Vladimir Poutine en 2022.
  • 21 des personnes recherchées ont été arrêtées et traduites en justice, tandis que 14 sont toujours en fuite. Cinq dossiers ont été abandonnés parce que les personnes recherchées sont décédées.
  • La CPI ne doit pas être confondue avec la plus haute instance juridique de l’ONU, la Cour internationale de Justice (CIJ), qui traite des différends juridiques entre États. (BNT)

- Source : Le Média en 4-4-2

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...