www.zejournal.mobi
Dimanche, 25 Févr. 2024

Une usine « verte » de batteries pour véhicules électriques consomme tellement d’énergie qu’elle a besoin de sa propre centrale au charbon pour fonctionner

Auteur : Frank Bergman | Editeur : Walt | Lundi, 09 Oct. 2023 - 22h07

Afin de répondre aux exigences du programme vert du président démocrate Joe Biden, une centrale électrique au charbon est en train d’être agrandie pour répondre aux besoins énergétiques d’une usine de batteries pour véhicules électriques (VE).

L’usine de batteries pour véhicules électriques Panasonic, d’une valeur de 4 milliards de dollars, est en cours de construction à De Soto, au Kansas.

La nouvelle usine contribuera à satisfaire les efforts de l’administration Biden pour que tout le monde s’équipe d’un véhicule électrique.

Elle permettra également de prolonger la durée de vie d’une centrale électrique au charbon.

La centrale Evergy devait être mise hors service dans le cadre de la campagne d’élimination des combustibles fossiles.

Il était prévu de faire passer les unités de combustion des combustibles fossiles de la centrale au gaz naturel.

Toutefois, les plans ont changé, car la centrale électrique sera désormais utilisée pour fournir de l’énergie à la nouvelle usine de fabrication de batteries.

La centrale sera désormais dédiée à la combustion du charbon pour fournir de l’énergie à l’usine de batteries.

Elle sera également agrandie pour faire face à la demande supplémentaire.

Panasonic a commencé les travaux l’année dernière.

L’entreprise japonaise devait recevoir 6,8 milliards de dollars au titre de la loi démocrate sur la réduction de l’inflation.

Cette loi a injecté des milliards dans les véhicules électriques et les usines de batteries dans le cadre de ses efforts visant à éloigner l’Amérique des combustibles fossiles.

Le Kansas City Star rapporte que l’usine aura besoin de 200 à 250 mégawatts d’électricité pour fonctionner.

C’est à peu près la quantité d’énergie nécessaire à une petite ville.

Dans son témoignage devant la Kansas City Corporation Commission, qui est l’équivalent dans l’État de la Wyoming Public Service Commission, un représentant d’Evergy, la compagnie d’électricité qui dessert l’usine, a déclaré que les installations de Panasonic, d’une superficie de 4 millions de pieds carrés, posaient « des problèmes à court terme du point de vue de l’adéquation des ressources », d’après le journal.

En conséquence, la compagnie d’électricité continuera à brûler du charbon dans une centrale électrique située près de Lawrence, au Kansas, et retardera ses projets de transition des unités de la centrale vers le gaz naturel.

Les écologistes, quant à eux, ne sont pas satisfaits de cette décision.

Cette situation reflète un fait méconnu concernant les VE : leur production nécessite d’énormes quantités d’énergie.

Outre la production, les véhicules eux-mêmes nécessitent de grandes quantités d’électricité pour être rechargés.

Une batterie lithium-ion de 7 kg contient à peu près la même quantité d’énergie que 450 grammes de pétrole.

Pour fabriquer cette batterie, il faut 3 200 kg de roches et de terre pour obtenir les minéraux qui entrent dans la composition de la batterie.

La batterie moyenne d’un véhicule électrique pèse environ 450 kg.

Toutes ces opérations d’extraction et de traitement en usine produisent beaucoup plus d’émissions de dioxyde de carbone qu’une voiture à essence.

Les VE doivent être conduits sur une distance de 80 000 à 95 000 km avant de produire une réduction nette des émissions de dioxyde de carbone.

Par conséquent, la construction d’usines aux États-Unis pour approvisionner les fabricants de VE entraînera une augmentation de la demande d’électricité sur le réseau.

Traduction par Aube Digitale


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...