www.zejournal.mobi
Mercredi, 06 Déc. 2023

Washington lutte contre l’émergence d’un « véritable ordre mondial multipolaire » : Lavrov à l’ONU

Auteur : Tyler Durden | Editeur : Walt | Mardi, 26 Sept. 2023 - 18h09

Dans le discours qu’il a prononcé samedi devant l’Assemblée générale des Nations unies et qui présentait globalement le point de vue de Moscou sur l’état des affaires mondiales, le ministre des affaires étrangères Sergueï Lavrov a fréquemment fustigé l’Occident tout en ne mentionnant que très peu l’Ukraine.

Il s’agit de thèmes familiers, évoqués par Poutine lui-même à de nombreuses reprises ces derniers temps, comme en témoigne la déclaration suivante de Lavrov : « Les États-Unis et leur collectif occidental subordonné continuent d’alimenter des conflits qui divisent artificiellement l’humanité en blocs hostiles et entravent la réalisation d’objectifs globaux », a-t-il déclaré. « Ils font tout ce qu’ils peuvent pour empêcher l’émergence d’un véritable ordre mondial multipolaire.

Le haut diplomate russe a ajouté : « Ils essaient de forcer le monde à jouer selon leurs propres règles égocentriques ».

Il a également souligné que le rôle de l’Occident et de l’OTAN en Ukraine allait bien au-delà d’une simple guerre hybride ou par procuration, et qu’il s’agissait désormais d’une guerre « frontale », compte tenu des armes lourdes fournies, de l’aide au ciblage apportée à Kiev, de l’échange de renseignements et du fait que le sol russe est désormais fréquemment touché, souvent par des armes étrangères.

Voici un autre échantillon des moments clés et des citations du discours de Lavrov devant l’assemblée…

Guerre frontale

Les États-Unis sont « effectivement engagés dans des hostilités avec nous, en utilisant les Ukrainiens comme fourrage ».

« Vous pouvez appeler cela comme vous voulez, mais ils sont directement en guerre contre nous », a-t-il déclaré. « Nous appelons cela une guerre hybride. Mais cela ne change pas la réalité ».

« L’empire des mensonges »

Les Américains et les Européens sont engagés dans des « méthodes d’asservissement quasi-coloniales ».

« Notre avenir est façonné par une lutte, une lutte entre la majorité mondiale, en faveur d’une répartition équitable des avantages mondiaux… et le petit nombre qui utilise des méthodes quasi-coloniales d’assujettissement afin de maintenir leur domination, qui leur glisse entre les doigts ».

« L’Occident collectif rejette depuis longtemps le principe d’égalité et regarde le reste du monde de haut ».

« Comme l’a souligné [le président russe Vladimir] Poutine, c’est l’Occident qui est véritablement un empire du mensonge ».

Provoquer des crises alimentaires et énergétiques

Les « mesures coercitives unilatérales » – ou sanctions – prises à l’encontre des pays les plus faibles ont provoqué une crise alimentaire et énergétique mondiale.

« Nous continuons d’insister sur la cessation rapide et totale du blocus inhumain et sans précédent imposé par les États-Unis à Cuba et sur la levée de la décision absurde de déclarer Cuba État soutenant le terrorisme », a-t-il déclaré, en mentionnant également le Venezuela et la Syrie.

Les sanctions sont utilisées pour « punir ceux qu’ils n’aiment pas ». 

La lutte contre un véritable ordre multipolaire

Washington et ses alliés « font tout ce qu’ils peuvent pour empêcher la formation d’un véritable ordre mondial multipolaire ».

« Les États-Unis et leur collectif subordonné continuent d’alimenter des conflits qui divisent artificiellement l’humanité en blocs hostiles et entravent la réalisation d’objectifs globaux ».

« Ils tentent de forcer le monde à jouer selon leurs propres règles égocentriques ». Or, la Charte des Nations unies vise à garantir « l’égalité souveraine des États, grands et petits, quelle que soit la forme de leur gouvernement ».

Les médias russes ont publié une transcription complète du discours de Lavrov ici.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...