www.zejournal.mobi
Samedi, 23 Sept. 2023

Une étude prouve le lien entre la surmortalité dans les pays de l’UE et les vaccinations Covid

Auteur : Report24 (Allemagne) | Editeur : Walt | Samedi, 25 Mars 2023 - 13h17

La surmortalité dans les pays à fort taux de vaccination contre le Covid est indéniable, mais la partie officielle ne semble pas intéressée à en rechercher les causes. Les scientifiques qui s'attaquent au problème sont peu nombreux, car leurs travaux ont peu de chances d'être publiés dans des revues renommées. Néanmoins, deux chercheurs norvégiens ont récemment examiné les liens entre les taux de vaccination et la surmortalité dans 31 pays européens en 2022 - avec des résultats clairs : plus le taux de vaccination est élevé, plus la surmortalité est élevée.

L'étude préimprimée intitulée Is there a Link between the 2021 COVID-19 Vaccination Uptake in Europe and 2022 Excess All-Cause Mortality?» (« Y a-t-il un lien entre la vaccination contre le COVID-19 en Europe en 2021 et la surmortalité toutes causes confondues en 2022 ? ») a été publiée en ligne fin février. En raison des effets secondaires connus des médicaments de thérapie génique et de la sous-déclaration des complications de la vaccination, les auteurs ont demandé si les vaccinations de masse contre le Covid auraient pu entraîner une augmentation notable de la mortalité en 2022. Ils ont donc analysé les données de 31 pays européens (les pays de l'UE plus la Norvège, l'Islande, le Liechtenstein et la Suisse) sur la mortalité toutes causes confondues au cours des neuf premiers mois de 2022 et ont vérifié les corrélations avec la couverture vaccinale dans le pays respectif jusqu'à la fin de 2021.

Le résultat:

"Des analyses pondérées en fonction de la population de 31 pays montrent que plus le taux de vaccination est élevé en 2021, plus l'augmentation de la mortalité toutes causes confondues est importante au cours des neuf premiers mois de 2022 ; une augmentation d'un point de pourcentage de la couverture vaccinale en 2021 était associée à une augmentation de 0,105 % de la mortalité mensuelle en 2022 (IC à 95 %, 0,075-0,134)".

Les scientifiques ont entre autres vérifié l'"effet rebond", selon lequel une phase de mortalité relativement faible (comme cela a été observé en 2021) est généralement suivie d'une phase de mortalité accrue. Cependant, l'association entre la surmortalité en 2022 et les vaccinations en 2021 est restée significative. En comparaison, une analyse de la mortalité avant 2022 a initialement révélé une association entre des taux de vaccination plus élevés et une mortalité plus faible en 2021, ce qui pourrait indiquer un effet préventif à court terme des vaccinations - mais après contrôle des facteurs de confusion, cette corrélation n'était plus significative.

Les auteurs de l'étude sont prudents quant à postuler une causalité claire de la surmortalité aux vaccinations Covid sur la base de leurs résultats, mais soulignent de toute urgence la nécessité de nouvelles enquêtes ciblées sur le lien. Ils considèrent que des explications alternatives telles que des diagnostics et des traitements médicaux retardés pendant la crise de Corona sont peu probables comme cause de surmortalité, car il ne devrait pas y avoir de différences entre les pays les plus vaccinés et les moins vaccinés.

Si les deux scientifiques norvégiens sont ouverts à un discours, il faut douter que les partisans de la pression vaccinale le permettent : le récit de la vaccination sûre est encore trop défendu pour ne pas être responsable des mesures coercitives potentiellement mortelles pendant la « pandémie » pour être tenu responsable. Il reste à voir combien de temps les responsables politiques pourront esquiver une enquête judiciaire sur les crimes de Corona.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...