www.zejournal.mobi
Jeudi, 30 Mai 2024

Vaccins anti-Covid : 100 % des décès par 5 % des lots !

Auteur : The Exposé (Royaume-Uni) | Editeur : Walt | Mardi, 21 Févr. 2023 - 21h16

Le CDC confirme que 100 % des décès signalés liés au vaccin Covid-19 ont été causés par seulement 5 % des lots produits et que la majorité d’entre eux ont été envoyés dans des États républicains rouges des États-Unis.

Le 31 octobre, nous avons révélé en exclusivité comment une enquête du système américain VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System) a révélé qu’un nombre extrêmement élevé d’effets indésirables et de décès avaient été signalés à de nombreuses reprises pour des numéros de lots spécifiques des vaccins Covid-19, ce qui signifie que les lots mortels de ces injections expérimentales ont maintenant été identifiés.

Cette enquête a également permis de découvrir que 130 numéros de lots différents du vaccin Pfizer Covid-19 distribués dans plus de 13 États ont causé en moyenne 639 fois plus de dommages, d’hospitalisations et de décès que les 4 289 numéros de lots différents du vaccin Pfizer distribués dans 12 États ou moins.

Toutefois, la conclusion la plus choquante de l’enquête était que 100 % des décès liés au vaccin Covid-19 signalés au VAERS avec des numéros de lot identifiés avaient été causés par seulement 5 % des lots produits. Mais les résultats profondément troublants ne s’arrêtent pas là, car nous avons décidé de procéder à une analyse plus approfondie des données du VAERS sur les vaccins Covid-19, et nous avons découvert que la majorité des lots les plus mortels ont clairement été envoyés dans des États rouges contrôlés par les républicains à travers les États-Unis.

Les données utilisées dans l’enquête ont été extraites de la base de données VAERS accessible au public, qui peut être consultée ici. Le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) est un programme américain pour la sécurité des vaccins, cogéré par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) et la Food and Drug Administration (FDA).

Ce programme recueille des informations par le biais de rapports établis par des médecins, des infirmières et des patients sur les événements indésirables (effets secondaires nocifs possibles) qui surviennent après l’administration de vaccins, afin de déterminer si le rapport risque-bénéfice est suffisamment élevé pour justifier la poursuite de l’utilisation d’un vaccin particulier.

L’enquête sur les données du VAERS publiée le 31 octobre comprenait les rapports d’effets indésirables et de décès figurant dans la base de données du VAERS à partir du 15 octobre 2021. Les conclusions de notre enquête complémentaire sur les données du VAERS comprennent les rapports d’effets indésirables et de décès figurant dans la base de données du VAERS à partir du 22 octobre 2021.

L’enquête initiale a révélé que les décès signalés dus au vaccin Pfizer n’étaient associés qu’à certains lots du vaccin, chacun ayant reçu un numéro de lot. Le "numéro de lot" est une chaîne spécifique de chiffres et de lettres qui permet de suivre un lot spécifique de vaccin depuis sa production jusqu’au bras d’une personne ; il figure généralement sur l’étiquette du vaccin ou sur son emballage.

Le graphique ci-dessus montre que 96 % des lots de vaccins Pfizer n’ont fait l’objet d’aucun rapport de décès. Cela signifie que les 2 828 décès signalés étaient associés à seulement 4 % des lots de vaccins Pfizer.

Cinq numéros de lot ont été associés à 61-80 décès chacun, 5 autres numéros de lot ont été associés à 81-100 décès chacun, et seulement 2 numéros de lot distincts ont été associés à plus de 100 décès chacun.

Le même constat peut être fait pour le vaccin Moderna Covid-19. Quatre-vingt-quinze pour cent des lots du vaccin Moderna n’ont fait l’objet d’aucun rapport de décès. Cela signifie que les 2 603 décès étaient associés à seulement 5 % des lots du vaccin Moderna.

Treize numéros de lot ont été associés à 41-60 décès chacun, 2 numéros de lot ont été associés à 61-80 décès chacun et 1 numéro de lot a été associé à 81-100 décès.

L’enquête initiale sur les données du VAERS a également révélé que des lots spécifiques des vaccins Covid-19 de Pfizer et Moderna, distribués dans 13 à 50 États américains, présentaient un nombre anormalement élevé de rapports d’événements indésirables et de décès par rapport aux lots distribués dans 12 États américains ou moins.

Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessus, 4 289 lots différents de vaccins Pfizer ont été distribués dans 12 États ou moins des États-Unis. Ils ont fait l’objet de 9 141 rapports d’événements indésirables, 99 décès et 657 hospitalisations. Cela équivaut à une moyenne de 2 rapports d’événements indésirables par lot et à 0 décès et hospitalisation.

Cependant, 130 autres lots différents de vaccins Pfizer ont été distribués dans 13 à 50 États des États-Unis et ont fait l’objet de 166 170 rapports d’événements indésirables, de 2 799 décès et de 14 155 hospitalisations. Cela équivaut à une moyenne de 1 278 rapports d’événements indésirables par numéro de lot, ainsi que 22 décès et 109 hospitalisations.

La question est de savoir dans quels États ont été envoyés les lots mortels du vaccin Covid-19.

Une liste complète des numéros de lots envoyés dans 13 États ou plus aux États-Unis peut être téléchargée ici. La liste indique le nombre d’effets indésirables et de décès associés à chaque numéro de lot et comprend les vaccins Covid-19 de Pfizer, Moderna et Janssen.

Notre enquête précédente ayant révélé que 100 % des décès dus au vaccin Covid-19 de Pfizer et 100 % des décès dus au vaccin Covid-19 de Moderna étaient dus à seulement 4 % des lots de vaccins produits par Pfizer et 5 % des lots de vaccins produits par Moderna, nous avons pu effectuer une recherche directe dans le système VAERS en répertoriant le nombre de décès dus aux deux vaccins par État.

Les résultats sont les suivants :

Comme vous pouvez le constater, à première vue, il semble que les lots les plus meurtriers du vaccin Covid-19 aient été répartis assez équitablement entre les États américains contrôlés par les républicains et les démocrates. La Californie, un État contrôlé par les démocrates, a enregistré le plus grand nombre de décès (466), suivie de trois États républicains, le Kentucky, le Texas et la Floride, qui ont enregistré 338, 338 et 336 décès dus aux injections d’ARNm de Pfizer ou de Moderna.

Toutefois, ces chiffres doivent être replacés dans leur contexte afin de comprendre où la majorité des lots mortels du vaccin Covid-19 ont été effectivement distribués, et pour ce faire, nous devons savoir combien de personnes ont été vaccinées dans chaque État.

Pour ce faire, nous avons dû inclure le vaccin Covid-19 à vecteur viral de Janssen dans les chiffres, mais les données du VAERS montrent également qu’une petite quantité de lots de l’injection de Janssen est également responsable de la majorité des décès liés au vaccin de Janssen.

Nous avons donc effectué une nouvelle recherche dans le système VAERS, en incluant cette fois le vaccin Janssen et les vaccins Pfizer et Moderna.

Les résultats sont les suivants :

Comme vous pouvez le constater, l’ordre des États est resté le même, ce qui montre à première vue que les lots les plus meurtriers du vaccin Covid-19 ont été répartis de manière assez égale entre les États américains contrôlés par les républicains et les démocrates.

Mais regardez ce qui se passe lorsque vous prenez en compte le nombre de personnes vaccinées dans chaque État et que vous calculez le taux de vaccination / décès :

Les 8 États ayant le taux de mortalité par vaccination le plus élevé sont tous des États rouges contrôlés par les républicains, et 19 des 24 États ayant le taux de mortalité par vaccination le plus élevé sont à nouveau des États rouges contrôlés par les républicains. Le Kentucky, l’Arkansas, la Virginie occidentale, le Montana, l’Alaska, le Dakota du Nord, le Wyoming et le Tennessee sont tous en tête de liste, la Floride se plaçant en 20e position sur la liste des 51 États.

En calculant le taux de vaccination / décès, nous sommes également en mesure de voir que la Californie a en fait été l’État le moins touché par les lots mortels du vaccin Covid-19, et non le plus touché comme il semblait l’être à première vue sans mettre les chiffres des décès dus au vaccin en contexte.

Les chiffres montrent que l’État du Kentucky, contrôlé par les républicains, a un taux de vaccination/décès 1 900 % plus mauvais que la Californie, contrôlée par les démocrates, ce qui suggère que l’État républicain a reçu 20 fois plus de lots mortels de vaccin Covid-19 que l’État contrôlé par les démocrates.

Les chiffres suggèrent également que l’État de Floride, contrôlé par les républicains, a reçu trois fois plus de lots mortels de vaccin Covid-19 que l’État de Californie, contrôlé par les démocrates, et que son taux de vaccination et de mortalité est 200 % plus élevé que celui de la Californie.

Conclusion

Cette enquête sur les données du VAERS révèle plusieurs résultats inquiétants qui méritent d’être approfondis, mais elle amène également à se demander pourquoi les autorités américaines censées contrôler la sécurité des vaccins Covid-19 n’ont pas découvert cela elles-mêmes.

Comment se fait-il que certains lots du vaccin se soient avérés plus nocifs que d’autres ?

Pourquoi certains lots du vaccin Covid-19 se sont-ils avérés plus mortels que d’autres ?

Pourquoi la majorité des vaccins Covid-19 les plus nocifs et les plus mortels ont-ils été distribués dans les Etats contrôlés par les Républicains à travers les Etats-Unis ?

Ces questions extrêmement graves appellent des réponses urgentes.

Traduction E&R


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...