www.zejournal.mobi
Vendredi, 30 Sept. 2022

Passe sanitaire européen : toute la NUPES (Manon Aubry comprise) a voté pour !

Auteur : Éric Verhaeghe | Editeur : Walt | Vendredi, 24 Juin 2022 - 15h19

Le Parlement européen a voté la reconduction du passe sanitaire communautaire pour un an (nous prédisons que, si rien n'y fait, ce passe sera désormais "éternel"). Virginie Joron nous donne quelques éléments de contexte sur ce vote sans débat. Elle pointe en particulier la duplicité de Manon Aubry, députée France Insoumise, qui s'est déclarée officiellement contre le passe sanitaire... mais a voté pour ! Débriefing de cette séance de NUPES !

La NUPES est-elle réellement opposée au passe sanitaire, France Insoumise comprise qui, officiellement, se déclare contre et a même fait campagne sur ce sujet ?

Nous reproduisons ici quelques éléments significatifs sur les votes de chacun. Il s’agit des députés qui ont voté pour le renouvellement du passe. Le premier bloc indiqué ceux qui ont voté pour le renouvellement, le deuxième bloc ceux qui ont voté contre. 

On retrouve ici les ténors républicains : Didier, Evren, Morano. Mais aussi les Macronistes : Loiseau et Canfin, notamment. Le socialiste Glucksmann a aussi voté pour. L’Insoumise Aubry (qui affirme hypocritement s’être trompée de bouton). Et les Verts Jadot et Cormand. 

On fera bien attention, donc, à ne pas être dupe de la NUPES qui affirme combattre la dictature sanitaire. Massivement, la NUPES aime le passe vaccinal et cela risque de se voir dès cet été. 

On voit que, parmi les Français, ceux qui ont voté contre le passe sanitaire sont tous de droite : Bilde, Garraud, Griset, Joron, Juvin, Lacapelle, Mariani, mais aussi Bay, Rivière et Bellamy. 

Quand François Asselineau nous expliquait la technique de l’erreur de vote !

Lors d’un entretien datant de 2019, François Asselineau, qui connaît par cœur les rouages du Parlement européen, avait expliqué le fonctionnement de la technique de l’erreur de vote. Il s’agit en effet pour un(e) eurodéputé(e) d’appuyer sur le mauvais bouton avant de formuler une demande de correction de vote. Une correction qui reste symbolique car elle ne peut pas changer l’issue du scrutin mais peut servir à se positionner publiquement sur un sujet tout en obéissant aux consignes du parti, ce qui permet de ne pas avoir à assumer son vote.

Face à Natacha Polony, le président de l’UPR avait dénoncé le « double-jeu » de Jean-Luc Mélenchon qui se serait, selon lui, trompé 266 fois dans ses votes au Parlement européen. Le leader de la France insoumise s’était déjà défendu de tout calcul politique sur son blog en 2016.

Et pendant ce temps:

L’Autriche supprime l’obligation vaccinale

par Ulrike Reisner.

Lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui à 14h00, le ministre autrichien de la Santé Johannes Rauch a annoncé l’abrogation de la loi sur la vaccination obligatoire contre la Corona (Covid-19)1. Cette loi très controversée est en vigueur depuis début février et prévoit une obligation générale de vaccination pour toutes les personnes de plus de 18 ans qui ont leur résidence principale en Autriche. Cela signifie que les Français et autres citoyens de l’UE, par exemple, sont également concernés.

Certes, la loi n’a pas encore été « armée » par décret, c’est-à-dire qu’aucune sanction n’a été prononcée. Mais de nombreux citoyens, dont moi-même, ont déposé une demande auprès de la Cour constitutionnelle afin de vérifier la conformité de cette loi avec la Constitution.

Détail piquant en marge : la Cour constitutionnelle est actuellement en session de trois semaines sur ce sujet. Les juristes supposent qu’il pourrait y avoir eu un accord entre la justice et la politique. Car le confinement pour les personnes non vaccinées a été jugé « conforme à la Constitution ». Ici, beaucoup, dont moi, supposent toutefois que l’on a eu peur des droits de recours élevés des citoyens non vaccinés si la Cour constitutionnelle avait déclaré a posteriori le confinement pour les personnes non vaccinées comme étant anticonstitutionnel.

La déclaration du ministre de la Santé mérite toutefois d’être mentionnée : « En ces temps de renchérissement, de guerre en Ukraine et de crise énergétique, la société est soumise à une forte tension. Nous avons besoin de chaque millimètre de solidarité et de cohésion ». Je ne ferai pas de commentaires supplémentaires à ce stade !

Il convient néanmoins d’attendre, car les partis gouvernementaux vont présenter une proposition d’initiative sur un « paquet de mesures global ». Nous verrons quelles surprises y seront contenues.

source : Le Courrier des Stratèges


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé