www.zejournal.mobi
Mardi, 18 Juin 2024

Hidalgo : le surmulot, avenir du Parisien

Auteur : Modeste Schwartz | Editeur : Walt | Jeudi, 16 Mars 2023 - 18h11

A la tête du phalanstère parisien de l’Empire du Bien davosien, la socialiste Anne Hidalgo symbolise bien cette jambe gauche de la Macronie, qui peut entretenir l’illusion d’appartenir à un autre corps tant qu’elle ne retouche pas le sol – sol où s’accumulent les ordures, et où pullulent les rats, rebaptisés « surmulots ».

Le grotesque a atteint de telles proportions que même le Figaro s’est fendu d’un Modeste Schwartz démarqué, citant Molière pour se payer la tronche de l’adjointe Anne Souyris (la bien nommée), qui nous apprend « qu’il n’y a rien à craindre des rats » (pardon : des surmulots), pourtant connus pour avoir, au XIVe siècle, propagé la peste noire – la vraie, celle qui a fait une vraie hécatombe en Europe, à la différence de la Grippe19.

Il faut donc se méfier des enfants mal bâillonnés et des soignants mal piqués, mais pas de ces délicieux petits rongeurs – dernière forme de diversité dont le gauchisme institutionnel a décidé de redorer le blason injustement terni par les discours de haine. A la faveur de la crise alimentaire, il se pourrait d’ailleurs qu’on apprenne bientôt que, non contents d’être inoffensifs, les surmulots (un plat du dimanche pendant le blocus de Leningrad !) ont aussi, comme les grenouilles taureaux, une chair succulente.

Les surmulots quitteront-ils la Macronie ?

Et pourtant, le dispositif stabilisateur de la Macronie – avec son pseudopode de droite (RN) et son pseudopode de gauche (NUPES) – était bien conçu. Mais à condition que les pseudopodes n’exercent jamais le pouvoir, même localement.

Car, si les comiques du Palais Bourbon peuvent offrir bon marché des émotions cathartiques au public en parlant de « pénibilité » (« donc » de condition féminine !) en lieu et place de retraites, les parisiens, eux, produisent des ordures réelles, lesquelles, à défaut d’un ramassage réel, attirent des « surmulots » tout aussi réels dans leurs rues toujours pas si smart, mais réellement puantes.

Etre « pour les retraites », ce serait donc aussi être « pour les surmulots » ? Sœur Anne ne voit plus rien venir. C’est ainsi que chaque monticule d’ordures devient ce précipice de Rhodes, d’où le vantard de la fable prétend avoir réussi un saut téméraire – et chaque parisien empuanti de lancer à la vantarde Hidalgo : « Voici Rhodes, Anne – saute donc ! ».


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...