www.zejournal.mobi
Jeudi, 30 Mai 2024

Alain Soral condamné à 2 mois de prison ferme pour une insulte ! Pierre Palmade est toujours en liberté !

Auteur : Marcel D | Editeur : Walt | Mardi, 03 Oct. 2023 - 21h23

Alain Soral, résidant à Lausanne depuis fin 2019, avait traité une journaliste du quotidien La Tribune de Genève de « grosse lesbienne » au lieu de dire « femme homosexuelle ayant de l’embonpoint ». À l’origine, il avait été condamné à une amende pour diffamation en décembre 2022, sans que la prison ne soit une option. Cependant, le parquet cantonal vaudois a fait appel de cette décision, soutenant que les actes de Mr Soral, en plus de la diffamation, relevaient de l’infraction de discrimination et de l’incitation à la haine. Ils ont donc requis une peine de trois mois de prison ferme.

« Je constate amusé que cette condamnation à de la prison ferme – pour une simple réponse explicative à un article et à son auteur, dont j’estimais qu’ils me diffamaient pour raison politique – tombe le jour de mon anniversaire ! Sans doute la précision suisse… » Alain Soral.

Lors de son procès en appel à Lausanne fin septembre, l’avocat Me Pascal Junod, a maintenu que son client n’était en aucun cas homophobe. Malheureusement, malgré ses arguments, le tribunal cantonal a suivi les recommandations du parquet et a condamné Alain Soral pour discrimination et incitation à la haine.

« La question posée n’est désormais plus « Avez-vous fait cela ? » mais « Que pensez-vous au fond de vous-même ? » Comme l’a si bien démontré l’un de mes confrères français, on rétablit le crime peccamineux en sondant les âmes et les arrière-pensées pour savoir si vous avez des pensées impures et si vous avez dès lors péché contre les dogmes de la pensée unique. » Selon Me Pascal Junod.

L’inégalité de traitement est manifeste.

  • Pierre Palmade a été plus chanceux, malgré son implication dans un tragique accident. Ce drame a coûté la vie à un bébé à naître et a causé de graves blessures à une maman de 27 ans, ainsi qu’à un autre enfant, Devrim, qui se trouvait également dans la voiture lors de l’accident. Devrim a eu la mâchoire brisée, des points de suture de chaque côté de la tête, et son père a dû subir six interventions chirurgicales en réanimation à l’hôpital Beaujon à Clichy. Ses blessures comprennent de graves lésions internes, des fractures à la jambe gauche et au bras droit. Pendant ce temps, Pierre Palmade a été vu en boîte de nuit, loin des murs de la prison.
  • Il convient de rappeler aussi, qu’Olivier Bailly, magistrat à Dijon, avait été impliqué dans une affaire où il avait proposé sa fille de 13 ans pour des relations sexuelles. La justice l’a condamné à du sursis et lui a permis de conserver la garde de sa fille.

Sur Internet, les partisans de Soral expriment naturellement leur soutien, mais même parmi les opposants, de nombreuses voix s’élèvent pour remettre en question cette sanction, tant elle semble irréaliste par l’extrême sévérité.

 

Cette affaire soulève des interrogations quant à l’inégalité de la sévérité des sanctions, ainsi qu’à la motivation politique visant à réprimer un individu en raison de ses opinions, que ces opinions soient partagées par le grand public ou non. Cette condamnation doit surtout rappeler que le danger tape toujours chez le voisin avant de frapper à notre porte.


- Source : Le Média en 4-4-2

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...