www.zejournal.mobi
Lundi, 20 Mai 2024

Les États-Unis bloquent la tentative de la Chine de condamner les attaques israéliennes contre Gaza à l’ONU

Auteur : The Cradle (Liban) | Editeur : Walt | Lundi, 15 Mai 2023 - 20h10

Des fonctionnaires américains ont bloqué un effort mené par la Chine au Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) cette semaine pour condamner le dernier assaut d’Israël sur la bande de Gaza assiégée, selon de hauts fonctionnaires israéliens qui se sont entretenus avec le Times of Israel.

L’ingérence de Washington aurait eu lieu à la demande de Tel-Aviv, qui craignait que la motion présentée lors de la réunion d’urgence de mardi « établisse une équivalence » entre l’armée israélienne et le groupe palestinien du Jihad islamique (PIJ).

Au fil des décennies, les États-Unis sont systématiquement intervenus pour protéger Israël contre les conséquences des violations flagrantes des droits de l’homme, de l’occupation militaire des terres palestiniennes et de l’imposition d’un système d’apartheid à l’encontre des Palestiniens.

La seule exception à cette règle s’est produite au début de l’année, lorsque Washington a permis l’adoption d’une déclaration au Conseil de sécurité des Nations unies dénonçant l’expansion des colonies illégales d’Israël en Cisjordanie occupée. Néanmoins, les États-Unis ont continué à bloquer une résolution contraignante contre Israël.

L’ancien président américain Harry Truman a été le premier dirigeant mondial à reconnaître Israël lors de sa création en 1948, à la suite de la « Nakba », ou catastrophe, au cours de laquelle au moins 700 000 Palestiniens ont été violemment expulsés de leurs terres par des colons juifs.

Israël est également le plus grand bénéficiaire cumulé de l’aide étrangère américaine depuis la Seconde Guerre mondiale et bénéficie d’une couverture politique et diplomatique sans équivoque de la part des partis démocrate et républicain ainsi que des grands médias américains. Toutefois, l’influence des États-Unis dans la région a commencé à s’affaiblir ces derniers mois, poussant Israël à s’isoler davantage.

 

Le mois dernier, Pékin a proposé de faciliter les pourparlers de paix entre Israël et la Palestine dans le cadre d’un effort plus large de médiation des conflits historiques en Asie occidentale.

En décembre, le président chinois Xi Jinping a exprimé son soutien à la fin de l’occupation israélienne de la Palestine et a fait part de sa frustration face à l’« injustice historique » subie par les Palestiniens.

Il a également appelé à accorder à la Palestine « le statut de membre à part entière des Nations unies » et a déclaré que Pékin « soutient la solution à deux États et la création d’un État palestinien sur les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale. »

Le géant asiatique a critiqué les récents commentaires d’un ministre du gouvernement juif suprématiste, qui a déclaré en mars que « le peuple palestinien n’existe pas ».

 

Traduction: Aube Digitale


- Source : The Cradle (Liban)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...