www.zejournal.mobi
Mercredi, 24 Juill. 2024

La liberté d’expression en France, c’est fini !

Auteur : Franck Pengam | Editeur : Walt | Lundi, 25 Sept. 2023 - 20h39

Une censure sans limites, ça vous paraît fou ? 

Et pourtant, c’est bien ce qui est en train de voir le jour. 

Le Règlement européen sur les services numériques (DSA) est entré en vigueur le 25 août 2023. 

Il a pour principal objectif de réguler les contenus des géants d’Internet.

Il oblige les 19 plus grands réseaux sociaux, places de marché et autres moteurs de recherche Internet à se conformer à ses attentes.

Ces géants sont : 

  • AliExpress
  • Amazon,
  • AppStore
  • Booking
  • Facebook
  • Google Play
  • Google Maps
  • Google Search
  • Google Shopping
  • Instagram
  • LinkedIn
  • Microsoft Bing
  • Pinterest
  • Snapchat
  • TikTok
  • Wikipédia
  • Twitter
  • YouTube
  • Zalando. 

La Commission européenne nous prévient que d’autres grandes plates-formes devront s’y plier prochainement. 

Là où les choses se corsent, c’est lorsque l’on regarde qui a gagné cet appel d’offres.  

L’heureux gagnant se nomme Avisa Partners. 

Il vient tout juste d’être recruté par l’Union européenne et de remporter un appel d’offres de 3,7 millions d’euros. 

Quelles seront ses missions ? 

Avisa Partners devra nourrir la perspective et l’analyse de l’Union européenne concernant le multilatéralisme, la bataille des récits, la paix, la sécurité, la défense, la désinformation et le terrorisme.

Le groupe devra faciliter la promotion des intérêts et des valeurs de l’Union européenne.  

Une importante responsabilité n’est-ce pas ? 

Et pourtant, Avisa Partners trempe dans de nombreux scandales…

En effet, une enquête de Mediapart révèle que le groupe Avisa Partners serait à l’origine de plusieurs manipulations de l’information intervenue en France. 

Médiapart la considère même comme l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France.

Elle aurait créé près de 600 faux articles pour des clients. 

Elle serait même dans le viseur de la DGSE et de la DGSI depuis plusieurs années. 

Bizarre pour un groupe qui va combattre la désinformation de l’Union européenne… 

Elle travaillerait pour le compte d’États étrangers et de multinationales.

Par la même occasion, on apprend également que le DSA est en conflit avec l’article 11 de la Charte européenne des droits fondamentaux sur la liberté d’expression et d’information. 

Eh oui… Ils se moquent de la loi et ils nous imposent leurs idées en censurant nos réponses. 

Pour éviter de prendre des amendes, les 19 plus grands réseaux sociaux n’auront pas d’autres choix que de censurer massivement.  

La Commission européenne pourra leur infliger des amendes pouvant aller jusqu’à 6% de leur chiffre d’affaires mondial.

La devise de la République française “Liberté, Égalité, Fraternité” n’a plus de sens. 

Combattre les décisions douteuses de notre président n’a plus d’impact… 

Maintenant, nous faisons face à une Union européenne qui ne recule devant rien. 

Seule l’adaptation peut nous sauver. 

Et pour s’adapter, il faut s’informer. 

Prenez de l’avance avec notre Lettre Confidentielle 2.0. avec Laurent Ozon, Pierre-Antoine Plaquevent, Youssef Hindi, Xavier Moreau, Lucien Cerise…

Elle a pour intérêt de vous protéger des décisions douteuses de nos dirigeants. 

N’attendez pas que l’Union européenne prenne le contrôle.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...