www.zejournal.mobi
Mercredi, 24 Juill. 2024

En Afrique du Sud, la justice ordonne à l’Etat de publier tous les contrats Covid dans un délai de 10 jours

Auteur : Cheikh Dieng | Editeur : Walt | Mercredi, 23 Août 2023 - 17h42

Dans un verdict rendu ce 17 août, la Cour Suprême de Pretoria a ordonné au ministère sud-africain de la Santé qu’il publie tous les contrats Covid signés avec les labos (Pfizer et autres) dans un délai de 10 jours. Une grosse victoire pour l’organisation sud-africaine Health Justice Initiative (HJI) qui en avait fait la demande dans une lettre adressée au ministère de la Santé le 19 juillet 2021

Un nouveau de massue asséné à Big Pharma. En effet, trois ans après l’arrivée de la pandémie à Coronavirus, l’heure est à la reddition des comptes. Et en Afrique du Sud, la justice vient de se plier à la demande de Health Justice Initiative (HJI), organisation sud-africaine qui lutte contre l’inégalité et la discrimination dans l’accès aux soins de santé. Cette organisation exigeait, dans une lettre datée du 19 juillet 2021, que le ministère sud-africain de la Santé publie tous les contrats signés avec les laboratoires lors de la pandémie.

Et elle a finalement obtenu gain de cause. C’est du moins ce que Lecourrier-du-soir.com a appris ce 17 août de plusieurs médias sud-africains, dont News24.com. A en croire cette source, la Cour Suprême de Pretoria a tranché en faveur de Health Justice Initiative, exigeant du gouvernement sud-africain qu’il publie tous les contrats.

Dans son article du 17 août, News24.com nous a appris que l’organisation sud-africaine cherche à obtenir tous les documents liés aux protocoles d’accord signés avec les laboratoires dont Pfizer, AstraZeneca, Johnson&Jonhson, the Serum Institute of India entre autres.  Et ce n’est pas tout. Selon les informations obtenues par la même source, l’organisation Health Justice Initiative a aussi exigé que lui soient fournis tous les procès-verbaux des négociations ayant réuni l’Etat et les laboratoires.

D’après News24.com, le ministère sud-africain de la Santé n’a répondu à la demande de l’organisation sud-africaine qu’à la date du 11 janvier 2022, lui faisant savoir, par courrier électronique, qu’en raison d’une clause de confidentialité, il ne pouvait pas du tout divulguer les informations qui se trouvent dans les contrats.

Dans le mail envoyé à Health Justice Initiative, on y lit : « les clauses des contrats interdisent leur divulgation sans le consentement des fabricants de vaccins et toute divulgation (desdits contrats) constitue une violation ». Pour le ministère de la Santé, le respect des clauses de confidentialité constituait une base juridique légale pour refuser de dévoiler le contenu des contrats.

Heureuse du verdict rendu, l’organisation n’a pas hésité à en informer ses followers dans un message posté sur son compte Twitter ce 17 août. « Exclusif : le verdict concernant la divulgation des contrats de vaccins a été rendu. Le tribunal a tranché en faveur de HJI. La Cour Suprême a ordonné que ce soient divulgués les contrats dans un délai de 10 jours », lit-on.

 

- Source : Le Courrier du Soir

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...