www.zejournal.mobi
Mercredi, 24 Juill. 2024

Le faux scoop : Biden autorise la livraison de F-16 à l’Ukraine avec une formation des pilotes en quatre mois

Auteur : Le Média en 4-4-2 | Editeur : Walt | Dimanche, 21 Mai 2023 - 13h18

Le président américain, Joe Biden, a annoncé vendredi lors du sommet du G7 au Japon que les pays occidentaux fourniront des avions de combat à l’Ukraine, marquant ainsi son soutien à une initiative commune. Il a précisé que les pilotes ukrainiens seraient formés sur des avions de combat de quatrième génération, y compris des F-16.

Cette décision a été qualifiée d' « historique » par le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, qui a exprimé sa gratitude envers Joe Biden « Cela va considérablement aider notre armée de l’air », a-t-il écrit sur Twitter.

Cependant, aucune information n’a été divulguée quant au moment précis du transfert ni sur les pays fournisseurs et la quantité d’avions qui seront envoyés en Ukraine. Une décision à ce sujet sera prise dans les prochains mois.

L’US Air Force estime qu’il ne faudra que quatre mois pour former les pilotes ukrainiens à l’utilisation des avions de combat F-16, ce qui est un délai très court que ce qui avait été initialement annoncé par les responsables du Pentagone. Cette estimation soulève des interrogations quant à la préparation de cette initiative qui ressemble à du bricolage.

Des F-16 bloqués à la frontière russe

Dans le cadre du possible transfert de F-16 en Ukraine, l’expert en défense Marc Chassillan qui s’est exprimé sur France 24, estime que ce ne seront probablement pas les dernières générations d’avions de combat qui seront envoyés, mais plutôt des versions plus anciennes provenant des stocks des armées belges, néerlandaises, danoises ou encore norvégiennes. Selon lui, la principale question qui se pose concerne le franchissement de la frontière russe. En effet, l’essence même de l’aviation de combat est d’apporter le feu à l’ennemi, et ici, un obstacle politique se présente.

« La raison d’être d’une aviation de combat, c’est de porter le feu chez l’ennemi. Or, il y a ici un obstacle politique. Ne pas franchir la frontière russe, ce serait faire un usage très limité de ce type d’armement. Faire voler des F-16 uniquement dans le ciel ukrainien, ce serait comme mettre des oiseaux en cage ».

Le spécialiste des questions militaires souligne également l’importance d’avoir des avions révisés et en état de vol, ainsi que tous les équipements, outillages et pièces de rechange nécessaires qui accompagnent ces avions. Cependant, un gros problème ici aussi puisque la disponibilité de cet attirail n’est pas garantie actuellement.

Autre  problématique… les armements attachés sous les ailes des avions. Marc Chassillan se demande si les armées occidentales disposent d’assez de bombes, de missiles et d’obus pour les canons. Les stocks ne seraient pas très importants, et selon lui, sans armement, un F-16 n’aurait absolument aucune valeur.

Compte tenu de toutes les problématiques soulevées par l’expert en défense Marc Chassillan, la livraison de F-16 en Ukraine laisse penser à un effet d’annonce plus qu’à une réelle mise en œuvre opérationnelle.


- Source : Le Média en 4-4-2

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...