www.zejournal.mobi
Jeudi, 30 Mai 2024

Une Europe à la ramasse veut punir les pays qui contournent les sanctions antirusses

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Mardi, 09 Mai 2023 - 19h57

Pauvre Europe, affaiblie par des escrocs et des larbins

Alors que les 10 paquets de sanctions infligés à la Russie ont plongé l’économie européenne dans une crise énergétique et industrielle, voilà que la Commission, ce gang d’oligarques non élus, décide dans un 11e paquet de punir les pays qui traitent en sous-main avec la Russie. La Chine et l’Iran sont visés au premier chef, mais il y a aussi la Turquie, chez qui la Russie vient se fournir en pièces détachées...

L’Europe, démographiquement et économiquement, est de plus en plus petite dans un monde de plus en plus grand. Brésil, Inde, Turquie, Chine, sont les géants de demain, et l’Europe leur tourne le dos pour satisfaire aux intérêts américains. L’Europe insulte l’avenir : on appelle ça un suicide planifié, et planifié par nos fausses élites.

Question : une Europe de plus en plus affaiblie pourra-t-elle encore longtemps punir le monde entier non aligné sur l’Empire ?

Leyen, la présidente de la Commission, plongée jusqu’au cou dans une immense affaire de corruption avec Pfizer, un dossier spectaculaire que nos grands médias osent à peine effleurer, vient ce 9 mai 2023 renouveler son soutien à l’Ukraine dans une visite à Kiev, flanquée du second de l’UE, le Belge Charles Michel. Les deux font la paire : ils veulent la guerre avec la Russie, ce qui équivaut à la destruction de l’Europe. Seule l’Amérique, comme en 1918 et en 1945, sortira grandie de ce plan machiavélique. L’Europe ne sera qu’un champ de ruines, et on aura un nouveau plan Marshall...

Concrètement, les traîtres bruxellois aux intérêts européens ont constaté que leurs sanctions étaient contournées par un paquet de pays, qui, selon la formule de Bush Jr. après l’attentat de New York (2001), sont contre nous, puisqu’ils ne sont pas avec nous. On le savait pour la Chine et l’Iran, qui ont décidé de ne pas rendre la Russie responsable de la guerre du 24 février 2022. 

« L’objectif est d’éviter que des biens interdits d’exportation vers la Russie ne trouvent un chemin pour approvisionner le complexe militaire russe », déclare le porte-parole de la Commission. On rappelle ici que l’Europe (et surtout l’Allemagne), qui s’est privée du gaz russe, achète ce même gaz russe réexporté par la Chine à des prix supérieurs...

Le 11e paquet fait la chasse aux pays qui livrent des semi-conducteurs à la Russie, et le Financial Times, l’organe de la City, cet État dans l’État, a fait le boulot de délation, en dénichant huit entreprises qui dealent avec la Russie.

La liste inclurait 3HC Semiconductors et King-Pai Technology, basées en Chine continentale, Sinno Electronics, Sigma Technology, Asia Pacific Links, Tordan Industry et Alpha Trading Investments, basées à Hong Kong. Elle s’étendrait aussi à des entreprises de Turquie, de Syrie, d’Arménie et des Émirats arabes unis. (Les Échos)

Pour l’Iran, c’est la livraison de drones à Moscou qui est visée. Mais on se demande comment on peut encore sanctionner un pays comme l’Iran, qui l’est déjà à mort depuis le contentieux nucléaire. Pendant ce temps, l’escroc infiltré Leyen – 71 milliards braqués à l’UE au bénéfice des rapaces du Big Pharma – pose à Kiev avec la danseuse déglinguée de l’OTAN, Zelensky, pour célébrer la journée de l’Europe (9 mai 1950), dont tout le monde se fout, et damer le pion aux Russes qui célèbrent la victoire héroïque du 9 mai 1945, une authentique Journée.

Pour la petite histoire, deux secteurs échappent au 11e paquet : les diamants et le nucléaire. Les diamants, on se demande bien pourquoi (mais nos lecteurs avisés auront une explication), et le nucléaire, c’est simple : les centrales européennes ne peuvent pas fonctionner sans la technologie russe.

Du côté de la Chine, qui a une dent historique contre les Occidentaux et leur impérialisme, on parle déjà de « représailles ». Et les Chinois, en matière économico-diplomatique, ne plaisantent jamais. Les 450 millions d’Européens, auxquels il faut ajouter un bon paquet de migrants, peuvent donc s’attendre à un avenir proche encore plus noir, et on ne noircira pas le tableau avec la crise bancaire qui vient : la planche à billets nourrissant l’inflation, et donc la paupérisation de la population.

Dernière chose : le 11e paquet contient des sanctions contre des personnalités et des médias... La tyrannie démocratique va jusqu’au bout de sa logique intrinsèque.

Si vous voulez rire, les prix Pulitzer délivrés le 8 mai 2023 ont distingué deux médias américains, le New York Times, organe de la finance (Wall Street) et du lobby militaro-industriel (Pentagone-CIA-NSA), et l’agence Associated Press, qui distille la propagande de l’Empire partout dans le monde.

Les deux agences ont été sacrées, tenez-vous bien, pour leur « couverture inébranlable de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, notamment une enquête de huit mois sur les morts ukrainiens de Boutcha et sur l’unité russe responsable de ces tueries », et pour un reportage « courageux » sur le siège de Marioupol. Nous revoilà en 2003 avec les armes de destruction massive irakiennes, sujet sur lequel le NYT avait fait pénitence après avoir délibérément menti.

Bref, c’est l’Empire qui distingue l’Empire. On n’est pas sortis de l’auberge américaine, dans laquelle l’Europe est prisonnière depuis 1945 !

9 mai 1950, la déclaration de l’agent US Robert Schuman 

9 mai 2023, la déclaration ubuesque d’Emmanuel Macron


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...