www.zejournal.mobi
Mercredi, 24 Avr. 2024

Karim Zeribi, un diplomate clandestin du système néocolonial de Frédéric Petit

Auteur : Mehdi Messaoudi | Editeur : Walt | Mercredi, 21 Févr. 2024 - 13h48

Le système français a plus d’un tour dans son sac politique, bourré d’engagements durables de destruction des peuples de la rive Sud, en produisant à tour de bras les embuscades coloniales dans «l’aire du temps préfabriqué» de zones de turbulences; cela pour maintenir sa tutelle et sa mainmise dans le projet  de nuire  constamment, sans les missiles de l’entreprise militaire française «Exxelia Technologies», poursuivie pour «complicité de crimes de guerre», après qu’un capteur, usiné sur mesure contre le peuple palestinien par cette société, a été retrouvé dans les débris d’un missile chirurgical israélien, qui avait fauché au moins trois enfants (Afnan, 8 ans, Wassim, 9 ans, et Jihad, 10 ans) en train de nourrir des pigeons le 17 juillet 2014 dans le camp où sont concentrés les Palestiniens.

C’était l’un des nombreux nettoyages ethniques, sous l’appellation: «Bordure protectrice de l’apartheid» du régime des généraux de Tel-Aviv, déclenché le 7 juillet  2014  contre le ghetto de  Gaza, par l’armée  la  plus «morale» du monde de BHL, qui avait balayé pas moins de 2 251 Palestiniens, dont 551 enfants.

Le système poursuit son œuvre «civilisatrice», et, depuis le mois d’octobre 2023, il expose son vrai visage «humanitaire» aux yeux du monde entier, puisque, sur toutes les ondes françaises, dirigées par les colonels de   l’armée israélienne, les poursuites pénales   pour «Génocide», et les crimes en cours contre «l’humanité» en Palestine occupée, devant les tribunaux internationaux (CPI et CIJ), ne sont visiblement pas des événements importants à relayer, pour ouvrir les yeux au peuple aveuglé par les fake-news, débitées dans l’usine-à-gaz de la désinformation d’un   régime complice, et peut-être même «acteur»   dans l’extermination du ghetto palestinien de Gaza!! Ce système politico-militaire est tellement «humain» et attaché aux valeurs des «droits de l’Homme», qu’il a fait descendre l’armée et ses blindés contre les agriculteurs qui nourrissent la population, mais qui n’arrivent plus à s’alimenter !

Sur le même registre, ce système, qui n’a rien à offrir aux agriculteurs en colère, trouve des milliards d’euros pour alimenter la guerre en Ukraine, contre les méchantes bombes russes, tout en coupant l’aide humanitaire (UNRWA) aux populations palestiniennes qui vivent dans le ghetto de Gaza, sous les bombes démocratiques des généraux génocidaires de Tel-Aviv ! Les bombes russes sont méchantes, contrairement aux bombes israéliennes, qui elles sont humaines et gentilles !

La «Renaissance» d’E. Macron,  ayant pour «Horizons» E. Philippe, «En Marche» pour la «Reconquête» de l’Algérie avec E. Zemmour,  a trouvé les noms de ses partis politiques, tout à fait conformes aux objectifs assignés par ce système; avec Karim Zeribi, le missile «gentil» qui n’est pas fabriqué par l’entreprise militaire «Exxelia Technologies», mais usiné sur mesure par le régime chez «Merci Patron» Bolloré, le milliardaire hexagonal, qui ne veut bien sûr que du bien au peuple algérien, après le braquage des retraites des salariés en France. Supporter inconditionnel, sur la chaîne «Zemmour News» de Bolloré, des tuniques bleues qui éborgnent et mutilent les citoyens en France, il aurait fait partie des «leaders musulmans de la société civile», invités à découvrir les charmes du régime des généraux génocidaires israélien, du 14 au 19 décembre 2008, en compagnie, entre autre, de Nacer Kettane (PDG de Beur FM), de Jeannette Bougrab, de François Aissa Touazi,   du  commandant de Police Mohamed Douhane, de Fadila Mehal, et d’autres beaux frisés.

Ce voyage avait été organisé par le «Comité juif américain» (American Jewish Committee), groupe fondé en 1906, qui organise des   séjours en Israël à destination des futurs   leaders politiques, financiers, médiatiques et culturels. Karim Zeribi, le missile «gentil» qui fait partie des gladiateurs du système néocolonial, a initié, pour l’inauguration de l’année 2024, une fabuleuse initiative pour construire un Conseil Mondial de la Diaspora algérienne, afin d’organiser une attaque latérale, au moyen d’une armée de soldats de la société civile du peuple algérien. Toujours dans les clous, il a choisi le printemps 2024, puisqu’il est inféodé aux «Arabes». 

C’est la dernière trouvaille issue des laboratoires coloniaux, qui fait partie des  variantes des révolutions colorées (printemps arabes, printemps berbère, printemps noir, printemps Zeribi, …), produite spécialement pour les «Indigènes».

Il a diffusé une vidéo, invitant les ressortissants algériens du monde entier à lui envoyer un CV, afin qu’il puisse faire le tri entre le bon grain et l’ivraie. Il recrutera peut-être tous les membres des groupes terroristes   (qui manifestent démocratiquement à Paris   sous haute protection policière), les criminels coupeurs de têtes en Algérie, les repris de justice ( comme Abdou Zemar) que le système héberge pour les besoins de guerre contre le peuple algérien, les pseudo-intellectuels   (Sifaoui,  Sansal, Daoud, Akram Belkaïd,   François Aissa Touazi, Nacer Kettane, Karim Amellal, Khaled Satour, Ali Bensaad, Rachid Temal, Sanhadja Akrouf, Omar Benderra, etc.) de «format» indigène, et leurs guérilleros qui organisent les colloques-colonisés à l’Institut militaire de géostratégie en France, les pilleurs du peuple algérien, les fugitifs (comme Amir et Amira Dz Bouraoui, de  François Zimeray) et tous les «légumes» qui ont appelé à bombarder l’Algérie ! (Il manquera celui que la nature nous a purifiés écologiquement, pour nous éviter de nous salir l’histoire), à partir de l’Assemblée Nationale française. S’il le souhaite, on   pourrait lui fournir la liste presque complète   des révolutionnaires néo-harkis et celle des collabos, qui labourent des sillons de guerre dans le même sens du vent que son printemps prochain en Algérie, avec les blindés du système.

Au-delà du fait que cet imminent membre du système français (qui est en train de constituer une belle banque de données dont il fera bon usage et au bon moment, sans doute pour ramener le Président algérien récalcitrant à Paris, ou pour organiser une embuscade aux prochaines élections-Présidentielles et législatives-en Algérie), pour le grand bénéfice du peuple algérien, il a carrément subtilisé une partie de la fonction institutionnelle du Ministre algérien des Affaires Etrangères, et de la communauté algérienne à l’étranger. A regarder de plus près, cela correspond exactement aux préconisations du rapport du député Fréderic Petit du 18 octobre 2023, validé par la   commission des Affaires étrangères de   l’Assemblée Nationale française, ordonnant   la mise en place d’une diplomatie   clandestine, «non gouvernementale», des soldats de l’armée de la société civile, pour «permettre à la France de continuer à avoir   une influence en Algérie», sous différentes   bannières voilées, notamment européennes.

https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/rapports/cion_afetr/l16b1715-tii_rapport-avis.pdf

A défaut d’accéder à un poste ministériel au sein du système qui le biberonne, puisque *il a été un acteur principal de soutien pour la réélection d’E. Macron (celui qui est allé jusqu’à remettre en cause l’existence de la nation algérienne), *et a participé à l’Iftar politique du mois d’avril 2022, à la Grande Mosquée de Paris dirigée par Chems-Eddine Hafiz, en présence de la crème macroniste (dont Christophe Castaner, un ministre de l’intérieur avec une belle série de casseroles politiques et judiciaires), le système  l’a donc projeté au poste de «ministre clandestin» de la communauté algérienne à l’étranger, conformément au rapport du député Fréderic Petit, validé par la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée Nationale.

Pour rappel, après cet Iftar politique organisé en toute laïcité à la Grande Mosquée de Paris par son recteur qui n’a pas violé la neutralité du plus grand lieu de culte musulman en France, la chaîne du milliardaire Bolloré, avait écarté de l’écran Karim  Zeribi, ceci jusqu’à la fin de la campagne présidentielle ! 

Et puis, vu qu’il a été condamné en appel le 30 mars 2022 par la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence, à trois ans de prison, dont dix-huit mois avec sursis et à cinq ans d’inéligibilité , il ne peut plus être «persona grata» politiquement en France. Pour ceux qui n’ont pas encore placé Karim Zeribi, le missile «gentil» de l’entreprise militaire  «Exxelia Technologies», sur l’échiquier du système, il pourra toujours se rendre à l’Exceptionnel événement de son conseil mondial, qu’il organise comme par hasard le 8 mars 2024 à Paris, à 20h, à Inter  Continental Paris Le Grand –  2  rue Scribe  –Paris  9ème. A l’occasion de cette  journée internationale des droits des Femmes, il va peut-être faire défiler des «femmes indigènes» en mode néocolonial , pour se rappeler les temps des colonies, et pour les beaux yeux de ceux qui seront vêtus d’une «tenue correcte exigée», et  qui débourseront 120 € par tête de pipe! On espère qu’il y aura tout les amis politiques des plateaux de Z-News de Bolloré, mais aussi Chems-Eddine Hafiz, Christophe Castaner et Nacer Kettane, puisqu’il promet d’organiser une soirée de gala des «frisés» à l’occasion de cette journée internationale des femmes restées «indigènes».

Il faut se dépêcher, les places sont limitées !!! Les blindés sortis par le régime contre les tracteurs seront-ils de la partie ? Surtout qu’Aurore Berger, la ministre chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes a annoncé, au micro de Frédéric Haziza,   présentateur phare de Radio  J accusé   d’agression sexuelle, que le gouvernement passait au crible les associations féministes, et qu’à «la moindre ambiguïté» sur le soutien à Israël, les subventions de l’État pourraient sauter.

Cette opération de «racket» politique du système, sur le dos du peuple algérien, est tout à fait propre et on peut lui faire   totalement confiance puisqu’elle est   organisée par celui qui collectionne les condamnations pour abus de confiance, et abus de biens sociaux comme des petits pains; il a même était reconnu coupable d’avoir détourné à son profit des subventions versées par des collectivités territoriales à deux associations («Agir pour la citoyenneté» et «Agir pour la compétence-recrutement») qu’il avait crées en 2001.

Au regard de l’état dans lequel ils ont mis la France, en battant même le record d’endettement cette année, puisqu’ils vont emprunter 285 milliards d’euros pour se les redistribuer, il faut bien que Karim Zeribi pratique la diplomatie clandestine de Frédéric Petit, afin de faire payer le peuple algérien.

Avec tous les bâtisseurs de murs entre les peuples, que le système colonial produit à tour de bras, la solution de la rupture saine entre la colonie israélienne et l’Algérie indépendante serait la meilleure solution pour un avenir de paix entre les deux rives.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...