www.zejournal.mobi
Lundi, 26 Juill. 2021

L’arnaque du virus « fabriqué en laboratoire »

Auteur : Recherches Covid-19 | Editeur : Walt | Jeudi, 27 Mai 2021 - 15h24

Depuis le début de la crise sanitaire, l’origine du virus a fait couler beaucoup d’encre.

Son apparition présumée à Wuhan, cœur de plusieurs laboratoires de recherche en virologie, financés par les gouvernements français, américains et par de puissants milliardaires « philanthropes » avait alerté un ensemble de chercheurs.

Si ces hypothèses étaient il y a quelques mois qualifiées de fabulations paranoïaques, elles sont aujourd’hui relayées par la grande presse française et internationale.

Une vingtaine de chercheurs estiment que la responsabilité de l’Institut de virologie de Wuhan dans la propagation du virus a été écartée à tort.

Et plus récemment, la directrice des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), Rochelle Walensky, a suggéré que le Covid-19 pourrait provenir d’un laboratoire, reconnaissant qu’une fuite de laboratoire était une possibilité parmi d’autres lors de son témoignage devant les législateurs.

« Une origine en laboratoire est certainement une possibilité ».

L’OMS avait également publié un rapport controversé investiguant la possible émergence d’un virus pathogène à Wuhan en mars :

« Nous ne pensons pas que la Chine ait mis à disposition suffisamment de données originales sur la façon dont cette « pandémie » a commencé à se propager en Chine et finalement dans le monde entier », a déclaré le 21 février le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Jake Sullivan.

Robert Redfield, qui a dirigé les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies au cours de la première année de la pandémie, a déclaré à CNN dans un clip diffusé vendredi qu’il pense que le coronavirus provient d’un laboratoire de Wuhan, réitérant une théorie adoptée par l’ancien président Donald Trump.

Même Anthony Fauci, le principal virologue des États-Unis a déclaré le 23 mai qu’il n’est « pas convaincu » que le COVID-19 s’est développé naturellement, et a demandé une enquête ouverte sur les origines du virus.

Le NIH de M. Fauci « a financé un certain nombre de projets auxquels ont participé des scientifiques du Wuhan Institut of Virology, notamment une grande partie des travaux du laboratoire de Wuhan sur les coronavirus des chauves-souris ».

Le rôle exact des différents gouvernements ayant financé des recherches dans ces laboratoires de haute sécurité n’est pas non plus établi.

Si les lois bio-éthiques sont différentes en Chine par rapport aux pays occidentaux, ce qui peut permettre de mener des recherches qui seraient jugées trop dangereuses ou inacceptables ailleurs, ces relocalisations auraient également pu permettre des expériences sur les cobayes de choix des scientifiques à travers l’histoire, les prisonniers.

De nombreux rapports font état d’expériences scientifiques sur des cobayes humains en Chine sans leur consentement, et les gouvernements américains et français n’auraient aucun intérêt à ce qu’une quelconque implication puisse remonter à la surface.

En Février 2017, une délégation du gouvernement français et de l’Institut Pasteur s’est rendue à Wuhan afin d’inaugurer le nouveau laboratoire P4 de Wuhan dans le cadre d’une collaboration entre la France et la Chine.

Si les accusations des États-Unis envers la Chine s’inscrivent dans le cadre d’une guerre commerciale sino-américaine, elles dissimulent également un point crucial de « l’origine du virus », le SARS-CoV-2 n’as jamais été isolé, purifié, caractérisé biochimiquement ou séquencé dans son intégralité. Il ne représente aucune réalité matérielle, personne ne semble même s’accorder sur les modes de contagions, sans se questionner sur ce phénomène.

Les symptômes du Covid-19 ne sont pas différents de la grippe, qui a miraculeusement disparue en 2020.

Seules les réponses gouvernementales en matière de santé publique expliquent la hausse de la mortalité en France en 2020, cette hausse n’est pas présente en Allemagne en tenant compte du vieillissement de la population, qui a pourtant plus d’habitants au km2 que la France.

Allemagne :

France :

L’origine du SARS-CoV-2 reste aussi mystérieuse que son existence.

Ces histoires de virus créés en laboratoire remontent déjà à 2009 avec la grippe porcine.

La grippe porcine n’a jamais vraiment pris, la communication n’était pas assez bonne, il fallait rallier toutes les branches de la population, du plus chauvin au plus critique, et rien de mieux qu’une terrifiante histoire de virus mutant issu d’un laboratoire chinois.

Sans cette histoire, le Covid-19 aurait été ignoré et oublié comme la grippe porcine, il suffisait de nourrir les sentiments archaïques humains face aux épidémies et lui désigner le bon bouc émissaire.

Une « pandémie » planifiée, un plan de dépopulation de masse, des milliardaires lucifériens, des scientifiques mégalomaniaques, une quête infinie de pouvoir et de domination… Mélanger le vrai, le faux, semer la confusion, démoraliser.

Si un fond idéologique peut subsister chez certains, cette crise a surtout permis d’enrichir ceux qui perpétuent le chaos.

Toutes les guerres ne sont jamais qu’une question d’argent, suivez l’argent.

Les principales holdings de Blackrock sont, dans cet ordre : Apple, Microsoft, Google, Amazon, JPMorgan Chase, Facebook, Johnson&Johnson, ExxonMobil, Berkshire Hathaway, Bank of America, Wells Fargo, Pfizer, Chevron, United Health, Proctor&Gamble, ATT, Verizon, Citigroup, VISA, Intel, Home Depot, Cisco, Comcast, DOW, CocaCola, Pepsi, Boeing, Merck, Oracle, Disney, PhilipMorris, MasterCard, McDonalds, GE, Walmart, 3M, IBM, Honeywell, TI, Invidia, Amgen, UnionPacific , BristolMyers, Abbott, LockheedMartin, GoldmanSachs, Adobe, MorganStanley, et environ 4800 autres participations importantes ! Blackrock possède 53 milliards d’Apple, 45 milliards de Microsoft, 40 milliards de Google, 36 milliards d’Amazon, 24 milliards de Facebook, 25 milliards de JPMorgan Chase, 23 milliards de Johnson&Johnson, 20 milliards chacun d’ExxonMobil, Berkshire Hathaway et Bank of America, et ainsi de suite, pour un total d’environ 2,1 trillions. Maintenant vous savez pourquoi Apple et Microsoft n’ont jamais vraiment été en concurrence l’un avec l’autre. Ils sont détenus par les mêmes personnes, la concurrence serait donc illogique. Deux plateformes ont été mises en avant dès le début, pour donner l’illusion de la concurrence.

Qu’en est-il de Vanguard ? Curieusement, la présentation de Vanguard est presque identique à celle de Blackrock. Ils ont environ 4100 holdings d’une valeur totale de 2,3 trillions, les principaux holdings étant dans cet ordre : Apple, Microsoft, Google, Amazon, JPMorgan Chase, Facebook, Johnson&Johnson, Berkshire Hathaway, ExxonMobil, Bank of America, etc. Cela vous dit quelque chose ? Les mêmes avoirs que Blackrock dans le même ordre. Vanguard détient 59 milliards d’Apple, 54 milliards de Microsoft, 45 milliards de Google, 41 milliards d’Amazon, 28 milliards chacun de JPMorgan Chase et Facebook, 27 milliards de Johnson&Johnson, 25 milliards de Berkshire Hathaway, 24 milliards d’ExxonMobil, etc. Cela indique que Vanguard et Blackrock sont détenus et dirigés par la ou les mêmes familles, et sont en fait liés. Comme pour Blackstone/Blackrock, on nous fait croire que les sociétés ne sont pas liées, alors qu’elles le sont. Cela augmente immédiatement le taux de répartition des parts de manière importante (en le doublant dans la plupart des cas). Par exemple, Blackrock/Vanguard possèdent 112 milliards de dollars d’Apple. Comme nous pouvons supposer que l’évaluation de 500 milliards d’Apple est largement gonflée, Blackrock/Vanguard peuvent en posséder la majeure partie, ou d’autres groupes d’investissement comme State Street peuvent également être des façades pour la même famille, faisant partie du même consortium.

« La meilleure façon de contrôler l’opposition est de la diriger nous-mêmes » ~ Vladimir Lenine

BlackRock et Vanguard sont actionnaires de PfizerAstrazenecaModernaJohnson&Johnson, des logiciels de séquençage comme NextGENe, utilisé pour séquencer frauduleusement les génomes du « SARS-CoV-2 », les mutants, doubles mutants et variants en tout genre et même d’Abbott qui produit une grande partie des tests, machines et méthodes de tests pour les PCR et les tests sérologiques à travers le monde.

Ils sont derrières les entreprises qui se sont le plus enrichies depuis le début de la crise, ils contrôlent les principaux réseaux sociaux qui censurent toutes critiques, Google qui filtre les résultats des recherches…

Ils sont ceux qui ont permis la création du virus in silico, par ordinateur, relayé par tous les médias du monde, « un nouveau nouveau coronavirus est apparu à Wuhan, en Chine, sur un marché d’animaux à quelques kilomètres d’un des plus gros laboratoires de virologie au monde ».

Une pandémie virtuelle qui cache une réelle crise économique et de gouvernance sous des couches multiples de subversion et de manipulations.

« La réalité est créée par l’esprit, nous pouvons changer notre réalité en transformant notre esprit » ~ Platon

Nous vivons maintenant dans une réalité virtuelle dictée par les machines, des machines qui crées les virus et l’argent ex-nihilo, qui nous dictent nos conduites face à ces virtualités et nous entraînent vers notre propre destruction pour le nouveau culte de mort Covid-19, et du prochain.Notre futur ne sera pas différent de celui d’un film dystopique Hollywoodien, financé par un fond d’investissement international, tant que nous n’éteindrons pas nos écrans noirs.

En supposant que la société industrielle perdure, il est probable que la technologie finisse par exercer un contrôle presque absolu du comportement humain.

  • Ted Kaczynski, « Industrial Society and it’s Consequences » (1995)

 

***

Plan-démie et Covid-1984 : Les supporters de foot bulgares ont tout compris

Ces photos des tribunes d’un stade de football bulgare démontrent que certains ont conservé tout leur bon sens !

MPI - Pierre-Alain Depauw


- Source : Recherches Covid-19

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé