www.zejournal.mobi
Vendredi, 24 Mai 2024

En appelant à la trêve olympique, Macron remporte la palme du cynisme

Auteur : Strategic Culture Foundation (Russie) | Editeur : Walt | Mardi, 23 Avr. 2024 - 12h20

Le président français Emmanuel Macron souhaite une trêve en Ukraine et à Gaza pendant toute la durée des Jeux olympiques qui se tiendront à Paris cet été.

Macron a déclaré cette semaine que sa proposition était conforme à l’ancien concept de trêve olympique où, historiquement, les hostilités sont suspendues pour mettre en valeur des idéaux plus élevés de fraternité humaine et d’aspiration pacifique. En bref, le sport est au-dessus de la politique, voilà une notion éminemment salutaire.

La Russie a répondu qu’elle n’était pas opposée à l’idée sur le principe. Toutefois, Moscou a souligné que le concept de paix olympique de M. Macron manquait de mesures concrètes pour garantir la sincérité de l’initiative.

En d’autres termes, le dirigeant français n’a aucune crédibilité pour proposer un accord de cette importance. Sa vague proposition est truffée de contradictions.

Il y a quelques semaines à peine, M. Macron émettait l’idée d’envoyer des troupes de l’OTAN se battre en Ukraine contre la Russie. Il n’est pas revenu sur cette provocation imprudente, qui pourrait faire dégénérer le conflit en une guerre mondiale entre puissances nucléaires.

Nous devons maintenant croire que Monsieur le Président est un tribun de la paix mondiale.

Paris et d’autres capitales de l’OTAN font désespérément pression pour que davantage d’armes soient envoyées au régime néonazi de Kiev. La guerre par procuration de l’OTAN contre la Russie est dans sa troisième année et ressemble de plus en plus à une cause perdue pour Washington et ses alliés occidentaux. Aucun dirigeant occidental n’est prêt à renoncer à cette débâcle sanglante pour vaincre stratégiquement la Russie en envisageant une solution diplomatique à la guerre.

Comment peut-on alors prendre au sérieux la prétendue préoccupation de Macron pour une trêve olympique ?

Quant à Gaza, la France et ses partenaires de l’OTAN ont été complices du parrainage d’un génocide au cours des six derniers mois et demi. Le massacre par le régime israélien de plus de 34 000 Palestiniens – un bilan qui s’alourdit chaque semaine – et la poursuite du siège de famine sur la bande de Gaza sont rendus possibles par le soutien militaire et politique des États-Unis et de l’Union européenne.

Comme si cela ne suffisait pas, la France, les États-Unis et la Grande-Bretagne soutiennent de facto l’agression israélienne contre l’Iran, la Syrie, le Liban, l’Irak et le Yémen. Le trio occidental vient renforcer les défenses aériennes d’Israël tout en condamnant l’Iran et en imposant des sanctions économiques. Leur implication tacite donne le feu vert à davantage de belligérance israélienne et de violation des lois internationales, corrodant l’ensemble du tissu de la sécurité mondiale.

Compte tenu de l’effroyable complicité des puissances occidentales dans I ‘extension de ces conflits explosifs, c’est le comble de la duplicité de la part de Macron que de faire sa pompeuse proposition de trêve pendant les Jeux d’été qui se tiennent à Paris du 26 juillet au 11 août.

La véritable préoccupation de Macron est de montrer la France dans toute sa prétendue grandeur lors d’un show mondial.

Le narcissique Macron est animé d’une ambition démesurée et de la folie des grandeurs d’un homme d’État international et du président qui aurait restauré le prestige de la France sur la scène internationale. C’est cette même mégalomanie qui motive ses récents appels à une plus grande implication de l’OTAN dans la guerre par procuration en Ukraine. L’ancien banquier de Rothschild, qui se prend aujourd’hui pour Napoléon, est un charlatan totalement dépourvu de principes.

Il est significatif que la cérémonie d’ouverture des Jeux d’été soit prévue le long de la Seine sous la forme d’une régate extravagante. Cette disposition rompt avec la tradition moderne qui veut que les Jeux olympiques soient inaugurés dans le stade qui accueille la majorité des épreuves sportives. Le Stade de France est situé à l’extérieur de la capitale française. On a la nette impression que Macron souhaite que la grande cérémonie d’ouverture soit diffusée du centre de Paris, dans le seul but de mettre en valeur la capitale et ses célèbres monuments historiques.

Pour Macron, les jeux quadriennaux visent avant tout à présenter la France sous son meilleur jour au monde entier à des fins politiques et commerciales. Les jeux eux-mêmes ne sont qu’un vecteur de la vanité de ses ambitions.

La vérité, c’est que les Jeux olympiques et autres événements sportifs internationaux sont depuis longtemps détournés par les politiques occidentales pour servir leurs objectifs impérialistes.

Lorsque les États-Unis et leurs alliés de l’OTAN menaient leurs guerres illégales dans d’innombrables pays d’Asie centrale, du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, aucun appel n’a jamais été lancé en faveur d’une trêve olympique. Il n’y a jamais été question d’interdire aux États-Unis et à leurs alliés de participer aux Jeux, alors que des motifs sérieux justifiaient de tels appels.

Depuis plusieurs années, les athlètes russes sont bannis des manifestations sportives sur la seule base d’accusations forgées de toutes pièces concernant l’abus de drogues et d’autres prétendus manquements. Comme l’a souligné notre chroniqueur Declan Hayes dans plusieurs articles, la championne russe de patinage artistique Kamila Valieva et d’autres athlètes de classe internationale ont fait l’objet de la part des Occidentaux de mesures acharnées visant à démolir leur réputation et empêcher leur participation aux “cirques sportifs de l’OTAN”.

Les puissances occidentales et leurs médias toxiques, dont la réputation n’est plus à faire, ont tout fait pour que la politique soit au-dessus du sport. Les événements sportifs ne sont plus qu’un simple outil de la propagande occidentale.

Si Macron était réellement motivé par la paix internationale, il appellerait à cesser d’armer le régime néonazi en Ukraine et préconiserait un engagement diplomatique crédible avec la Russie.

Si Macron voulait sincèrement que les Jeux olympiques servent à promouvoir la paix et l’humanité, il appellerait à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et au plein respect des droits nationaux et humains des Palestiniens.

Le Comité international olympique, contrôlé par l’Occident, a interdit aux athlètes russes de participer aux Jeux de Paris sous leur drapeau national. Leur “concession” est que 40 sportifs russes peuvent participer à condition qu’ils le fassent sous un “drapeau neutre” et qu’ils n’affichent aucun signe de soutien à la campagne militaire de la Russie en Ukraine. Pourquoi de telles restrictions n’ont-elles pas été imposées aux Américains et aux Britanniques lors de leurs guerres criminelles en Irak et en Afghanistan ?

La Russie est bannie alors qu’Israël est autorisé à envoyer une équipe nationale aux couleurs de son pays, et qu’il commet le pire génocide de l’histoire moderne. L’hypocrisie occidentale est absolument révoltante et se condamne elle-même de facto.

Telle une tragédie grecque, le cynisme rampant et les abus des puissances occidentales sont en train de détruire les Jeux olympiques, l’événement même qu’elles tentent de monopoliser pour leur nauséabonde démonstration de vertu.

Dans le peloton occidental pléthorique qui se dispute la douteuse couronne, c’est Macron qui remporte la palme d’or du cynisme.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...