www.zejournal.mobi
Vendredi, 24 Mai 2024

Stratégie et mode de fonctionnement des acteurs globalistes du N.O.M.: La « Commission Trilatérale » et son mode de fonctionnement (partie 7)

Auteur : Jean-Yves Jézéquel | Editeur : Walt | Jeudi, 11 Avr. 2024 - 14h09

La « Commission Trilatérale » et son mode de fonctionnement.

Zbigniew Brezinski et David Rockefeller ont été les cofondateurs de la Commission Trilatérale, en 1973. Cette Commission s’est présentée comme un « Forum mondial de penseurs » qui a très vite radicalisé le point de vue keynésien du capitalisme : l’hégémonie d’une économie multinationale, l’accélération de l’exploitation mondiale du travail, l’hégémonie militaire mondiale, (c’est l’objectif de l’OTAN), le contrôle absolu des énergies et des matières premières, le contrôle alimentaire de la Planète, le contrôle démographique mondial, le contrôle sanitaire des peuples…

Brezinski était un membre éminent du Club de Bilderberg et principal conseiller en politique extérieure d’Obama. (Décédé en 2017)

Henry Kissinger, anciennement Secrétaire d’État des USA, était aussi membre éminent du club de Bilderberg et cheville organisatrice de cette oligarchie pour la gouvernance mondiale, décédé le 29 novembre 2023 .

La Trilatérale est un parti politique à l’échelle mondiale.

Ne font partie de ce parti, que des membres éminents des pays riches, considérés comme « démocratiques », « libres » et « avancés », en opposition à l’hémisphère Sud et au bloc socialiste de l’époque. Ces pays représentés par la Trilatérale sont : les USA, le Canada, le Royaume-Uni, l’Union Européenne, le Japon, Israël !

Depuis 1973, cette Commission Trilatérale se réunit en séances plénières pour discuter et décider de la marche à suivre en matière de politique mondiale. Les politiques sont décidées sur un consensus de ses membres. Ceux-ci appliquent ensuite ce qui a été fixé dans le consensus.

Sur les huit derniers présidents de la Banque Mondiale, six appartenaient à la Trilatérale. Obama et Biden mis à part, tous les présidents et vice-présidents des USA depuis Carter, appartenaient à la Trilatérale. « Plus de la moitié de l’ensemble des secrétaires d’État des USA et les trois quarts des secrétaires à la Défense », révèle le « Projet Censuré » de 2011, appartenaient à la Commission Trilatérale. (Cf., Le Projet Censuré: « Project censored »). 

Le « Projet censuré » est né aux Etats-Unis. Il date du scandale du Watergate, qui a abouti à la démission forcée du président Richard Nixon, en 1974. Cet épisode avait conduit un grand nombre de personnes à soupçonner la véracité de l’information. Le professeur Carl Jensen, de l’université Sonoma State (Californie) mobilisa ses connaissances de sociologue en enquêtant pour son compte sur les réalités associées au scandale du Watergate. Tout indiquait qu’il s’agissait d’une opération d’espionnage contre le siège du Parti démocrate, au Centre d’affaire du Watergate, à Washington.

C’est ainsi qu’est né le Projet Censuré, dont le premier rapport a été rendu public en 1976. A ce jour, une équipe d’étudiants et de chercheurs continue de s’acquitter de cette tâche, mue par la conviction que la société civile doit être informée de ce que lui cache la grande presse commerciale, au nom d’intérêts déterminés. Plus récemment, le Projet Censuré a choisi de faire appel à la coopération de citoyens anonymes qui participent, chaque année, à la sélection, parmi plusieurs centaines de « grandes nouvelles censurées », des vingt-cinq articles journalistiques les plus révélateurs. Le projet est aujourd’hui dirigé par le sociologue Peter Phillips.

Le Projet Censuré publie tous les ans un livre d’environ 500 pages qui aborde des thèmes de la plus haute importance à l’échelle mondiale, ceux-là même que les pouvoirs mis en place par l’US Imperium entendent soustraire à l’attention des peuples ouvertement méprisés. Si une nouvelle ne paraît pas dans les grands medias des Etats-Unis, on ne la trouvera pas non plus dans le système mondial médiatique inféodé et contrôlé par les transnationales de l’information répondant exclusivement aux intérêts du mondialisme au service duquel travaille assidûment Washington et ses vassaux « alliés ». Il est donc important de savoir que le « Project censored » est une source capitale d’informations que personne ne peut ignorer.)

Pendant la période 2009-2012, la Trilatérale s’est concentrée sur le thème de la Gouvernance Mondiale en élargissant la participation de ses membres. Les membres Japonais sont devenus le Groupe Asie-Pacifique qui intègre des personnes venues de Chine et d’Inde. Des personnalités venues du Mexique ont intégré le Groupe Amérique du Nord (USA et Canada). Quant au Groupe Europe, il continue aussi son élargissement avec les nouveaux pays qui entrent dans l’Union.

Toutes ces « élites » réunies dans la Trilatérale, décident de nos politiques communes. Nous croyons voter, élire des personnes qui vont ensuite mettre en œuvre la volonté commune du peuple des votants. Tout cela est court-circuité par ces instances supérieures qui sont nommées aux postes de commandes et qui échappent au système électoral. Voilà pourquoi, l’Union Européenne est dans cette situation présente d’immobilisation et de blocage total, parce que la volonté des peuples européens pour une politique sociale commune devait être brisée, puisque jugée incompatible avec les prérogatives élitistes de la Trilatérale en guerre acharnée contre les idées de gauche.

Ce sont des membres de la Trilatérale qui manipulent la crise financière, la crise économique, la sécurité des pays et des groupes de pays, la politique extérieure de l’Europe et des autres groupes. Les conflits d’intérêts qui ne devraient pas exister sont constants grâce à la Trilatérale. Tous les hauts dirigeants de l’Union Européenne appartiennent à la Trilatérale. Carter qui a été le premier président américain appartenant à la Trilatérale, en 1976, a placé les USA dans le collimateur permanent de cette Commission Trilatérale qui donne le ton d’une politique commune du groupe de la Gouvernance Mondiale. Les citoyens américains ignorent tout de cette situation, tout comme les européens, selon ce que dit le « Projet Censuré ». (Cf., archives du Project censored)

Zbigniew Brezinski écrivait en 1971 dans son livre « Entre deux âges… » :

« La Nation État, en tant qu’unité fondamentale de la vie organisée de l’homme, a cessé d’être la principale force créatrice : les banques internationales et les corporations transnationales sont à présent les acteurs et les architectes au sens que prenaient autrefois ces termes appliqués à la Nation-État. » 

Il est impossible de dire les choses plus clairement !

Ce sont désormais les Groupes Financiers internationaux et les corporations transnationales qui décident tout et commandent la marche forcée des peuples dans une direction donnée, quelle que soit la volonté de ces peuples !

Bien entendu, tous les grands patrons des grands medias appartiennent à la Trilatérale ! Voilà pourquoi l’information essentielle est filtrée, déformée, manipulée, pour le conditionnement de l’opinion publique qui adoptera, sans le savoir, la « bonne direction » politique donnée par les décisions communes de cette Commission Trilatérale.

Pour avoir tous les détails des noms de ces dirigeants de medias, faisant partie de la Trilatérale, il faut lire le livre de Patrick Wood : « Trilaterals Over Washington », chargeable gratuitement sur  www.AugustReview.com. Il est également possible de trouver sur ce site de nombreux renseignements sur l’hégémonie de la Trilatérale. On peut également consulter le « Projet censuré » 2011.

Ce qui ressort de tout cela, c’est le spectacle pitoyable que devient le rituel des élections dans tous les pays auxquels on continue de faire croire qu’ils sont « démocratiques ». Les hommes et les femmes politiques ne décident plus rien, ils ne sont plus là afin de réaliser les politiques pour lesquelles ils ont été élus ; ce sont les Banques et les grands groupes financiers qui font la pluie et le beau temps sur le monde en lui dictant sa loi de profit et de mépris.

Les personnes engagées en politique déçoivent les peuples et on reproche à ceux-ci d’être désabusés. En examinant de plus près, comme on vient de le faire, les sous-sols de la construction européenne, on comprendra mieux pourquoi les politiques de gauche comme de droite ne changent rien à la situation présente qui s’est en effet fortement dégradée depuis la création de ce parti politique mondial, appelé « Commission Trilatérale ». L’objectif de cette Gouvernance Mondiale, à travers le travail de la Trilatérale, était bien de s’emparer complétement de l’Union Européenne, en ce qui nous concerne, et d’être par la même occasion les nécessaires fossoyeurs des États-Nations. A partir de là, tout allait nous échapper : notre destinée n’est plus entre nos mains, elle est exclusivement entre les mains de ces Grands Financiers qui nous donnent aujourd’hui la permission de vivre ou l’obligation de mourir. La souveraineté est abolie sur tous les plans : nous ne pouvons plus rien décider, ni pour le présent ni pour l’avenir !

Le Mal a son clergé

Je renvoie le lecteur à l’image de la pyramide représentée sur le billet de dollar de l’US Imperium, dont le sommet est constitué d’un triangle légèrement détaché de la pyramide et contenant un œil qui veille, comme le « Sauron » du « Seigneur des anneaux », sur le monde soumis à son obligation d’adoration. 

Dans cette vision archaïque pyramidale qui règne encore sur les consciences et les intelligences, nous avons donc, tout au sommet, le triangle de La Trilatérale : c’est le Haut Clergé du monothéisme financier, les serviteurs inconditionnels de sa cause et ses seuls représentants légitimes, détenteurs du pouvoir de sauver ou de damner tout être qui refuserait la soumission à sa loi de toute puissance ayant décrété pour l’ensemble de l’humanité, sa condition d’esclave et le « labeur pénal » comme seul cadre autorisé d’une existence d’anéantissement!

Juste après l’astre dominant de la Trilatérale, se présente une constellation mafieuse, sans état d’âme, tapis dans l’ombre des anneaux de la Trilatérale, invisible, chargée de surveiller, de manipuler, de diriger, de punir, de sanctionner, de menacer, en un mot, de faire respecter rigoureusement les directives du Pouvoir Suprême donnant le ton au Nouvel Ordre Mondial et à son avènement messianique. Cette « Constellation » réunit le Bas Clergé, chargé des « basses besognes » de la terreur organisée, destinée à dresser les individus et les groupes à aimer leur soumission, une sorte de « fonctionnariat » tout dévoué à la caste des Grands prêtres du Temple Financier et dispersé dans la constellation des banques semées sur toute la Terre comme l’ivraie au milieu du « bon grain ». 

Cette organisation est appuyée par les puissantes multi nationales (dont les groupes bancaires), exclusivement motivées par la loi du capitalisme financier, le profit avant tout et par-dessus tout, à n’importe quel prix ; des « complexes militaro-industriels » ; des agences à multiples visages comme la NSA ou les agences de « classement et de déclassement », les Moody’s, Standard & Poor’s, Fitch et S&P avec la « queue de la comète » de ces autres innombrables sociétés « matons » chargées de la haute surveillance des États, des politiques « au pouvoir », des groupes économiques et des individus eux-mêmes, pratiquant le harcèlement obsessionnel d’un lobbying adhésif, exclusivement dédié à la subornation …

Le seul et unique discours possible, pour ces valets du Nouvel Ordre Mondial, est celui de la « croissance » et de « l’austérité » et « du travail pénal », de la jouissance interdite et de la souffrance encensée par les thuriféraires de ce cléricalisme consacré à l’exercice de l’inquisition ultra libérale et néo conservatrice de rigueur !

Cette « Église du Mal » se constitue des 20% de profiteurs d’en haut. Dans ces 20%, il y a 19% d’hypocrites qui se disent les serviteurs de la paix dans le monde et les tâcherons de l’ordre absolu pour un bonheur dont la conception est exclusivement orwellienne ! Quant au 1% restant, il est constitué des disciples de Léo Strauss, ouvertement pervers et promotionnant avec cynisme, le racisme, la haine, le martyre volontaire planifié ainsi que la destruction pour la destruction et le mépris de l’humanité : les serviteurs inconditionnels du Mal ! Le 2 février 2018, nous prenions connaissance du rapport du Pentagone « La nouvelle posture nucléaire des États-Unis », qui explique en long et en large, la « légitimité à utiliser l’arme nucléaire, qui est une arme ‘utilisable’, même contre des pays qui n’ont pas la bombe atomique !  » Il est évident que de tels « responsables » faisant preuve d’un aussi haut niveau d’irresponsabilité, ne peuvent être que des malades mentaux qui s’ignorent comme tels et qui sont directement sous l’influence du Mal qui les inspire.

Nous avons brossé le tableau général désastreux dans lequel le Mal se manifeste actuellement à grande échelle parce qu’il a ses racines profondes dans la réalité psycho pathologique individuelle. Nous savons donc où il est et qui il est. 

L’humanité toute entière et l’homme individuel ont besoin de libération. L’égocentré doit laisser la place au cosmocentré, mais cette révolution phénoménale doit passer par chacun d’entre les membres de l’humanité captive. Se libérer de l’emprise du Mal, passe par une introspection personnelle dans laquelle est engagée la responsabilité individuelle de chacun d’entre nous. 

Sans cette responsabilité individuelle, pas de libération du Mal pour l’humanité collective ! 

 A suivre …

Articles précédents :

Partie 1 : Stratégie et mode de fonctionnement des acteurs globalistes du Nouvel ordre mondial  

Deuxième partie : Stratégie et mode de fonctionnement des acteurs globalistes du N.O.M.: Prédominance, dictature, esclavage des peuples  

Troisième partie : Stratégie et mode de fonctionnement des acteurs globalistes du N.O.M.: La dominance et la prédominance…mensonge et vérité 

Quatrième partie : Stratégie et mode de fonctionnement des acteurs globalistes du Nouvel Ordre Mondial: Désinformation médiatique

Cinquième partie : Stratégie et mode de fonctionnement des acteurs globalistes du Nouvel Ordre Mondial: Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes 

Sixième partie : Stratégie et mode de fonctionnement des acteurs globalistes du N.O.M.: L’information falsifiée au service du Nouvel Ordre Mondial


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...