www.zejournal.mobi
Mardi, 18 Juin 2024

École : les cours LGBT sont une agression sexuelle sur les enfants

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Mardi, 26 Sept. 2023 - 17h30

S’il fallait une preuve que l’extrême droite, le catholicisme et l’islam conservateurs se retrouvent au sein des mêmes combats, on en a eu un aperçu des plus évidents cette semaine en Belgique. Alors qu’un décret a été voté, qui propose aux élèves de sixième et de seconde de suivre des modules d’éducation à la sexualité, 2 000 personnes ont manifesté à Bruxelles dimanche dernier pour s’y opposer, et huit écoles ont été incendiées. (Charlie Hebdo)

La petite troupe anticléricale de Riss s’est offusquée, des parents d’élèves ont manifesté pour que leurs enfants ne soient pas obligés de suivre des cours d’éducation à la sexualité, comprendre s’imprégner de la propagande LGBT, c’est-à-dire devenir à terme gays ou trans. Aux USA, des mères de familles pètent les plombs et se liguent contre l’enseignement LGBT. Au Canada, les manifs se multiplient. Et en Belgique, on crame carrément des écoles. On dirait que le progressisme a un coup dans l’aile.

Enseignement à la sexualité ou agression sexuelle ?

À Ottawa, des milliers de parents se sont levés contre la politique sociétale de Trudeau, qui veut populariser sa propre sexualité :

Même chose avec des parents chrétiens et musulmans aux États-Unis :

En Belgique, c’est carrément un commando (d’extrême droite, forcément) qui est allé dénoncer une drag queen chelou de 50 ans qui a accès aux enfants sous le prétexte de leur faire des lectures :

En Belgique toujours, ce sont carrément les élèves eux-mêmes qui ont perturbé un « atelier de sensibilisation à la lutte contre l’homophobie ». Charlie a dû sursauter car les collégiens criaient des « Allah Akbar ».

Cependant, il faut bien avouer qu’il y a deux « Allah akbar » : quand c’est pour tuer des innocents, c’est mal ; quand c’est pour s’opposer à la perversion des enfants, c’est mieux.

Ceci étant dit, ce ne sont pas que des chrétiens ou des musulmans fanatisés qui manifestent contre l’endoctrinement LGBT des enfants : la plupart des parents s’inquiètent de la dérive sectaire de l’école publique (sous la coupe de l’idéologie franc-maçonne mortifère) et de la baisse de niveau qui va avec. D’où la grande migration interne vers les écoles privées qui, elles, ont compris qu’il fallait faire de l’enseignement à l’ancienne [1].

Avec de la rigueur et des valeurs, on construit un enfant. Avec les théories LGBT, synonymes de perversion et de relâchement, on le détruit.

Les théories éducatives modernes, c’est très bien, mais de vrais cours de maths, d’histoire et de français, c’est mieux que des cours de pédophilie, de transidentité et d’homosexualité. La question est simple : veut-on faire de nos enfants des êtres intelligents et équilibrés ou de futures putes déglinguées ?

Notes:

[1] Théoriquement, le contenu des cours est identique, puisque la plupart des écoles privées sont sous contrat. Mais bien sûr, elles font un peu ce qu’elles veulent, si la direction et le recrutement sont alignés dans le même sens.


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...