www.zejournal.mobi
Mercredi, 24 Juill. 2024

JDD : mange tes sauterelles, ou tu seras privé de ski en 2100 !

Auteur : Modeste Schwartz | Editeur : Walt | Mercredi, 30 Août 2023 - 19h56

Soupçonné, juste pour la com’, « d’extrémisme », au prétexte de son rachat par le sparring partner de droite Bolloré, le JDD prouve qu’il est au contraire aligné sur la Macronie la plus centrale (voire EELV), en se fendant d’un après-vente climatiste de facture classique. Et, comme le Boomeristan s’est lassé des ours polaires esseulés sur un bout de banquise à la dérive, on vise désormais sous la ceinture : Pas fini son Great Reset ? Privé de ski !

De toutes les grosses ficelles du climatisme, dans ce morceau d’anthologie davosienne made in JDD, il n’en manque pas une.

Vers le milieu du texte, comme d’habitude, on passe sans transition de cette ribambelle de prédictions inattaquables (puisqu’elles ne prédisent strictement rien) à l’habituelle pétition de principe : « La solution : baisser les émissions de gaz à effet de serre. »

Avec des ennemis comme le JDD, la Macronie n’a pas besoin d’amis

Là, on est prié de croire sur parole (c’est un dogme garanti « expertise expertologique »), et de ne pas faire preuve de fascisme en demandant des preuves.

Et donc : baisser les émissions, mais comment ? En taxant/ralentissant la croissance des principales sources d’émission, c’est-à-dire l’industrialisation galopante de l’Extrême-Orient ? Que nenni, ce serait du racisme, du colonialisme !

L’article ne parle, à vrai dire, que des canons à neige des stations de sport d’hiver (dont l’emploi – cercle vicieux ! – est rendu d’autant plus nécessaire que l’enneigement moyen est plus réduit « par le changement climatique »).

Mais on connaît bien, par ailleurs, le manuel des bonnes recettes de « décarbonation », lesquelles – du fait, soyons-en certains, d’un hasard – s’avèrent toujours être identiques aux mesures qu’un pouvoir totalitaire devrait prendre pour accompagner/accélérer (sans perdre le pouvoir) la disparition des classes moyennes blanches.

C’est la bonne vieille blague hongroise, datant de l’époque du communisme précédent : « quel que soit le sens dans lequel j’emboîte mes pièces de machine à coudre, le résultat est toujours un fusil d’assaut Kalachnikov ».


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...