www.zejournal.mobi
Jeudi, 30 Mai 2024

Une union anglo-nazie contre l’URSS en 1945 ? Moscou révèle des documents compromettants

Auteur : Sputnik (Russie) | Editeur : Walt | Vendredi, 28 Avr. 2023 - 18h25

Peu de temps avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Royaume-Uni a voulu s’associer avec les nazis pour combattre l’URSS. Cela ressort des documents dévoilés par le Service fédéral de sécurité (FSB) russe.

Au printemps 1945, des officiers britanniques ont invité des prisonniers de guerre allemands à participer à de futures opérations conjointes contre l’Armée rouge. L’ancien commandant d’un régiment de mortiers allemand, le colonel Arthur Schwarz, a fait des témoignages à ce sujet en mai 1945, d’après des documents d’archives publiés ce jeudi 27 avril par le Service fédéral de sécurité russe (FSB).

Schwarz a déclaré l’avoir appris de Otto Günsche, adjudant personnel de Adolf Hitler. Présent dans le bunker berlinois du dirigeant du Troisième Reich, Otto Günsche a été arrêté par le service de contre-espionnage de l’armée soviétique (SMERSH) dans les derniers jours de la guerre en Europe. Schwarz et Günsche, capturés respectivement en avril 1943 et mai 1945, se sont retrouvés dans une même prison des services secrets soviétiques à Moscou. Otto Günsche a parlé à Schwarz du suicide d’Hitler et de la situation dans son bunker avant l’arrivée des Soviétiques.

« Günsche a raconté qu’un officier allemand, qui avait été prisonnier des Britanniques et devait être libéré à titre d’échange, s’était vu demander par un officier anglais, avant son acquittement, si, dans certaines circonstances, il accepterait de se battre sous le commandement anglais contre le bolchevisme », a affirmé Schwarz.

L’opération « Impensable »

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis et le Royaume-Uni ont été des alliés de circonstance de l’URSS. Ils ont longtemps hésité à ouvrir un second front et ne l’ont fait qu’en juin 1944, moins d’un an avant la chute du Troisième Reich. De facto, c’est l’Union soviétique qui a supporté la grande majorité de la lutte contre le nazisme.

Au printemps 1945, avant même la victoire sur l’Allemagne nazie, l’armée britannique, sur instructions de Winston Churchill, a commencé à élaborer un plan, dénommé Unthinkable (« Opération Impensable »).

Ce plan envisageait une attaque à l’improviste de 47 divisions britanniques et américaines sur les positions soviétiques dans le nord-est de l’Europe le 1er juillet 1945, afin de repousser l’Armée rouge hors de la Pologne.

Il était prévu de soutenir les forces britanniques et américaines par 10 ou 12 divisions allemandes non dissoutes par les Alliés dans le Schleswig-Holstein et le sud du Danemark. L’URSS a contrecarré ces projets grâce aux informations reçues par ses services de renseignement.

Pendant plus d’un demi-siècle, le gouvernement britannique a catégoriquement nié l’existence du plan Opération Impensable. Mais en 1998, des médias de plusieurs pays, y compris britanniques, ont publié des rapports sur ces projets de Londres. Ces documents sont aujourd’hui conservés aux Archives nationales britanniques.


- Source : Sputnik (Russie)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...