www.zejournal.mobi
Dimanche, 02 Oct. 2022

Au royaume de l’inversion accusatoire

Auteur : Erwan Castel | Editeur : Walt | Vendredi, 17 Juin 2022 - 14h04

Au sortir d’un entretien où l’interlocuteur cherchait à me coller obstinément une étiquette sur le dos (je ne lui en veut pas car c’est dans l’air du temps) je ne m’interroge plus du tout sur mon aversion de plus en plus radicale envers toutes les certitudes idéologiques ; dogmatismes manichéistes et autres monothéismes de la pensée qui de l’extrême droite à l’extrême gauche en passant par l’extrême centre cherchent à nourrir par des simplismes et syllogismes cette paresse intellectuelle qui, à force prêches scolaires, médiatiques, publicitaires ou culturels, conduit tous seuls les peuples vers les abattoirs mentaux et physiques des dictatures étatiques.

Pauvre occidentaux ayant perdu tout sens critique, toute liberté de conscience jusqu’à oublier ce qu’est simplement ce bon sens commun des communautés de l’Être qui fonda notre civilisation européenne qui la protégea pendant des millénaires à coup de révoltes, de frondes, de mutineries, de résistances, de rébellions et révolutions populaires. Pourtant, cette « common decency » évoquée par Orwell pour lutter contre l’esclavage du monde moderne, servait de référence bon an mal an pour gérer les problèmes relationnels individuels ou collectifs depuis des millénaires.

Depuis l’apparition de la pensée unique, la diabolisation de l’autre est de rigueur pour imposer, par le feu si nécessaire, la bien pensance du moment. Hier le prince, ses clercs et ses bourreaux, aujourd’hui le banquier, ses journalises et ses canons. Mais rien a changé sous le soleil des cupides et des stupides, à part peut-être que la bannière de la démocratie droitdelhommiste a remplacé celle de la religion de l’amour dans une même hypocrisie ou la censure judiciarisée prend le relais de l’inquisition pour continuer à asservir les peuples et servir une bourgeoisie nationale devenue ploutocratie mondiale.

Ainsi de ce Macron qui ne fait comme ses prédécesseurs républicains ou socialistes (« les deux fesses d’un même cul d’où il ne sort que de la merde ») nous saoulent avec ses monologues moralisateurs aussitôt contredits par ses actes de pouvoir ou plus exactement de larbin mondialiste.

Prenons l’exemple de ce conflit russo-ukrainien d’une gravité historique sans précédent depuis la deuxième guerre mondiale et qui menace par l’irresponsabilité des Macron and Co d’étendre sa tragédie à toute l’Europe et même au delà :

Tandis que Macron pérore qu’il faut « garder le dialogue ouvert avec Moscou » et « ne pas humilier la Russie » (De Gaulle et Sun Tsu l’avait déjà dit en leur temps) il déverse dans la machine de guerre ukrainienne des tonnes d’armes et de munitions dans une servitude non seulement volontaire mais zélée à l’Ordre capitaliste mondial criminel et amoral.

Plus de 100 victimes civiles en quelques jours au coeur de Donetsk et dans le silence effrayant des médias occidentaux qui se remuent en diversion les soupes encore tièdes des fake news et false flag ukro-atlantistes dont personne dans leur public gavé comme des oies avant l’abattoir ne se demande pourquoi on ne parle plus du supermarché de Kiev (qui était en réalité devenu un entrepôt de munitions), de la maternité de Marioupol (qui était fermée depuis 2 ans) du théâtre de Marioupol (d’où pas un seul copris n’a été extrait)…

Il est tellement plus facile de croire que de comprendre !

Et plus le temps de la décadence occidentale enlise les consciences individuelles et collectives, plus le règne de l’inversion accusatoire et du mensonge dogmatiques devient la loi et la force d’une dictatures de la marchandise d’autant plus dangereuse qu’elle est aujourd’hui autant systémique que la servitude des populations est devenue atavique.

Alors que l’Europe devrait « profiter » de ce conflit en Ukraine pour essayer de restaurer une réelle indépendance vis à vis de l’ordre du chaos américain, les larbins mondialistes de Bruxelles, Londres, Paris, Berlin, Rome, Madrid etc renforcent au contraire leur soumission à Washington et à l’OTAN.

Mais le pire c’est que l’État français, qui depuis des siècles est au service de son élite bourgeoise du moment, aristocrates affairistes, marchands colonisateurs, banquiers industriels ou financiers mondialistes, après l’avoir consenti pendant 8 années, participe aujourd’hui au bombardement criminel des populations civiles du Donbass !

Obus français de 155mm français, fabriqué par la société Nexter pour l’obusier automoteur « Caesar », qui n’a pas explosé lors du bombardement du centre ville de Donetsk du 12 juin 2022:

Obus français LU211 de 155mm 

Attendez ! ce n’est pas fini :

Non seulement cet État français « droitdelhommiste » qui veut donner des leçons de morale et de médiation internationales au monde entier fournit des munitions aux soudards ukrainiens qui tuent depuis 8 années les civils du Donbass, mais en plus il leurs donne des munitions formellement interdites par les conventions internationales (traité d’Oslo, décembre 2008) et dont il a déclaré le démantèlement en  juin 2016)…. oups ! (voir l’article ici).

J’entends déjà des voix hurler « Macron collabo ! » « Macron assassin ! » « Macron socialiste ! » « Macron fasciste ! » ; les mêmes qui me traitent de « facho » ou « gaucho » etc…

À tous ces larbins distributeurs d’étiquettes je veux leur dire que leur diabolisation outrancière de ceux qui ne sont pas d’accord avec eux ou plus généralement dont ils ne comprennent pas la pensée ne sert qu’à cacher leur crétinisme et leur fanatisme, car si les hommes aujourd’hui sont plongés dans cette aliénation totale de la société du spectacle c’est parce qu’ils n’ont jamais eu le courage de regarder et critiquer le marionnettiste mais seulement de vomir leur haine de comptoir sur sa marionnette consommable et remplaçable et de répéter en chœur le prône de la bien pensance du moment.

Et c’est ainsi que les tyrans en uniforme ou en col blanc règnent sur les foules droguées par le spectacle mensonger de la marchandise et que des enfants meurent à Donetsk ou Gaza entre autres proies de l’hégémonie atlantiste.

Macron and Co, comme ces 3 mercenaires capturés à Marioupol et condamnés à mort à Donetsk, devront être jugés pour leurs actes et non leur moraline de bonimenteurs du marché Rothschild et comme Julius Streicher à Nuremberg, les journalistes couvrant leurs collaborations criminelles devront les accompagner au grand bal des pendus !

La vraie révolution contre l’argent ET l’État reste à faire !

Un maman et son fils de 11 ans tués à Donetsk le 13 juin 2022 par un obus
de 155mm de l'OTAN ("Organisation Terroriste de l'Atlantique Nord")


- Source : Alawata Rebellion

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé