www.zejournal.mobi
Jeudi, 26 Mai 2022

Le déshonneur et la guerre : le Conseil constitutionnel valide le projet de loi sur le pass vaccinal

Auteur : RT (Russie) | Editeur : Walt | Vendredi, 21 Janv. 2022 - 19h57

Le côté positif de la crise dite du covid c’est qu’elle aura révélé la corruption totale du système politique, et mis au jour son pourrissement.

Pour beaucoup de Français qui y croyaient, c’est fini. Et ça, c’est bon pour les années futures. Et c’est tout sauf de l’ironie.

Ceux qui pensaient que le CC constituerait un rempart contre l’ignominie et l’injustice en seront pour leurs frais. Les Fabiusiens ont même validé la vérification d’identité par les cafetiers. Les Français n’oublieront pas, pour un nez qui coule, cette scélératesse. – La Rédaction d’E&R –

Le Conseil constitutionnel a validé ce 21 janvier l’essentiel du projet de loi instaurant le pass vaccinal, selon l’AFP. Ce nouveau dispositif, remplaçant le pass sanitaire, doit entrer en vigueur lundi 24 janvier.

Le 20 janvier, le Premier ministre Jean Castex annonçait que le très controversé pass vaccinal remplacerait le 24 janvier le pass sanitaire, sauf décision contraire du Conseil constitutionnel, qui avait été saisi par des députés et sénateurs de l’opposition. Le Conseil constitutionnel a finalement validé la plupart des dispositions du projet de loi, rapporte l’AFP ce 21 janvier, y compris les possibles vérifications d’identité par les cafetiers ou restaurateurs, au nom de l’objectif de « protection de la santé » face à l’épidémie de Covid-19.

Les Sages ont toutefois censuré la possibilité, pour les organisateurs de meetings politiques, de demander un pass sanitaire aux participants.

[...]

Dès l’entrée en vigueur du pass vaccinal le 24 janvier, il faudra pouvoir justifier pour les plus de 16 ans d’un statut vaccinal afin d’accéder aux activités de loisirs, restaurants et bars, foires ou transports publics interrégionaux. Un test négatif ne suffira plus, sauf pour accéder aux établissements et services de santé.

Le Conseil constitutionnel souligne que le pass vaccinal ne constitue pas une obligation de vaccination

Les Sages de la rue Montpensier notent que les dispositions sur le pass vaccinal « ne sauraient être regardées, eu égard à la nature des lieux et des activités qui y sont exercées, comme instaurant une obligation de vaccination ». Les mesures concernant le pass doivent être « strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus » et il y sera « mis fin sans délai lorsqu’elles ne sont plus nécessaires », ajoutent-ils, le projet de loi prévoyant une application possible jusqu’au 31 juillet.

Concernant les vérifications d’identité par les cafetiers, restaurateurs, dans les cinémas ou encore les théâtres en cas de doute sur le détenteur d’un pass, le Conseil estime qu’il ne s’agit pas d’un contrôle de police administrative. « Le refus de la personne de produire » un document officiel comportant sa photo « ne peut avoir pour autre conséquence que l’impossibilité pour elle d’accéder à ce lieu », appuie-t-il.

Lire l’article entier sur francais.rt.com


- Source : RT (Russie)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé