www.zejournal.mobi
Mercredi, 28 Sept. 2022

Le secrétaire à la défense de Blair a reçu l’ordre de brûler un mémo secret indiquant que la guerre en Irak pouvait être illégale

Auteur : AubeDigitale | Editeur : Walt | Vendredi, 07 Janv. 2022 - 14h16

Une campagne visant à priver l’ancien premier ministre Tony Blair de son titre de chevalier a reçu un coup de pouce cette nuit, suite aux allégations accablantes de son propre secrétaire à la défense, Geoff Hoon.

Hoon a affirmé qu’il avait reçu l’ordre de Downing Street de brûler un mémo secret indiquant que l’invasion de l’Irak en 2003 pouvait être illégale.

Lorsque l’allégation a émergé pour la première fois en 2015, le criminel de guerre Blair, ou plutôt Sir Tony, a déclaré que c’était « un non-sens ».

Le Daily Mail rapporte : Mais M. Hoon, qui était en charge de la défense lorsque la guerre a commencé, insiste sur le fait que l’allégation était vraie et il a maintenant donné un compte rendu sensationnel et détaillé d’une « couverture » du Numéro 10.

Il affirme que Jonathan Powell, le chef d’état-major de Sir Tony, a dit à son principal secrétaire privé « en termes très clairs » qu’après avoir lu le document, il devait le « brûler ». M. Hoon affirme que le mandarin du ministère de la Défense a été profondément alarmé par cet ordre – et qu’ils ont défié Downing Street en enfermant le mémo dans un coffre-fort. Il a également :

  • Il reprend les affirmations selon lesquelles Sir Tony a signé un « accord de sang » avec George Bush pour soutenir la guerre un an avant son début ;
  • Il révèle qu’il s’est fait passer un savon par le Premier ministre pour avoir dit aux États-Unis que si les députés votaient contre la guerre, les troupes britanniques ne pourraient pas y participer ;
  • Accuse le service de presse du numéro 10 d’être à l’origine des fameux rapports « 45 minutes avant le désastre » qui exagéraient la menace de l’armée de Saddam Hussein ;
  • Il affirme avoir été licencié et « mis à l’écart » par Sir Tony pour échapper à la responsabilité de la guerre.

Ces allégations ont été formulées alors que le nombre de personnes ayant signé une pétition appelant à un revirement sur l’honneur de l’ancien Premier ministre travailliste a dépassé les 680 000.

La Reine l’a fait chevalier compagnon de l’Ordre de la Jarretière, le plus ancien ordre de chevalerie britannique.

L’attaque de M. Hoon dans ses mémoires, See How They Run, est d’autant plus dommageable qu’il était l’un des plus proches alliés personnels et politiques de Sir Tony. Il décrit son choc lorsqu’on lui a demandé de détruire les conseils secrets du procureur général Lord Goldsmith sur la légalité de la guerre à l’approche du conflit. Il a été révélé plus tard que Lord Goldsmith avait déclaré que la guerre pouvait être illégale. Quelques jours avant le début des combats, il a changé d’avis et a déclaré qu’elle était légale.


- Source : AubeDigitale

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé