www.zejournal.mobi
Samedi, 17 Avr. 2021

Vaccin en Israël : succès ou échec ?

Auteur : Xavier Bazin | Editeur : Walt | Mercredi, 24 Févr. 2021 - 15h20

Depuis quelques semaines, nos chers médias nous annoncent monts et merveilles avec la vaccination en Israël.

 

 

 

 

 

Le 15 février dernier, par exemple :

Ou encore plus récemment, le 20 février :

Dans cette dernière « étude », on claironne même, tenez-vous bien :

« Un vaccin efficace à 98,9 % pour prévenir la mort »

Si c’était vrai, ce serait formidable !

Mais vous me connaissez, je ne m’arrête pas aux grands titres de presse.

Surtout quand ces grands titres reposent sur des études réalisées par des gens en flagrant conflits d’intérêts : les autorités israéliennes et Pfizer :

  • Pour Pfizer, si l’expérience israélienne se montre décevante, c’est un manque à gagner d’au moins 15 milliards d’euros (son chiffre d’affaires vaccinal prévu pour 2021) !
  • Pour les autorités israéliennes, à quelques semaines des élections, il est crucial de montrer que le plan de vaccination est un succès éclatant, plutôt qu’un échec.

N’oublions jamais cette vérité capitale du démographe Alfred Sauvy :

« Les chiffres sont des êtres fragiles qui, à force d’être torturés, finissent par avouer tout ce qu’on veut leur faire dire ».

Donc, regardons les faits, calmement.

Regardez ces graphiques – voyez-vous un succès éclatant ?

Si le vaccin avait vraiment une efficacité aussi spectaculaire, cela devrait se voir comme le nez au milieu de la figure.

Je rappelle que Israël est le pays qui a le plus largement vacciné, de très loin.

La vaccination généralisée a commencé mi-décembre, il y a plus de 2 mois.

Aujourd’hui, environ 90 % des plus de 70 ans ont été pleinement vaccinés, avec 2 doses.

Donc, la quasi-totalité des plus de 70 ans sont censés être « protégés » (depuis plus d’un mois pour la plupart).

C’est important, car je rappelle que 90 % des morts de la Covid-19 ont plus de 70 ans.

Donc :

  • Si 90 % des plus de 70 ans sont vaccinés ;
  • Si 90 % des plus de 70 ans sont vaccinés ;
  • eh bien on devrait assister à une chute drastique du nombre de morts !

Si le vaccin était efficace, on ne devrait quasiment plus avoir de morts en Israël.

C’est mathématique : avec un vaccin soi-disant efficace à 98 % contre la mortalité, il devrait y avoir environ 80 % de moins de morts (98 % x 90 % x 90 %).

Maintenant – et j’en appelle à votre sagacité – dites-moi si vous voyez cette chute drastique du nombre de décès en Israël.

Voici la courbe des morts de la Covid-19 en Israël, depuis le 1er décembre (je rappelle que la vaccination a commencé le 19 décembre) :

Remarquez d’abord que, pendant 1 mois et demi après le début de la vaccination, la mortalité n’a pas arrêté d’augmenter, malgré un confinement strict tout le mois de janvier.

Puis, début février, la mortalité a enfin commencé à reculer nettement.

Mais cette diminution est-elle due aux vaccins ?

Ou bien à la dynamique naturelle de l’épidémie ?

Pour en avoir le cœur net, regardons ensemble l’évolution dans des pays qui n’ont pas ou peu vacciné, sur la même période.

Voici l’évolution du nombre de morts en Afrique du Sud (vous savez, ce pays où règne le « terrrrrible » variant sud-africain) :

Tiens, la mortalité chute à peu près de la même manière, au même moment.

Voici le Portugal, qui a vacciné 10 fois moins qu’Israël :

Ou la Suède, qui n’a jamais confiné (et très peu vacciné) :

Vous voyez à quel point les courbes se ressemblent ?

Il n’y a pas de différence évidente entre Israël et ces pays qui n’ont pas ou peu vacciné !

Et que dire des voisins d’Israël ?

Voici la courbe de mortalité en PALESTINE (sans vaccin), juste à côté d’Israël :

Et au LIBAN (sans vaccin non plus) :

Au Liban comme en Israël, la mortalité a augmenté en janvier… pour reculer en février.

Il est donc très difficile d’affirmer que les vaccins sont la cause du recul de la mortalité en Israël.

Ce qui se passe aux Émirats Arabes Unis est encore plus troublant.

Les Émirats sont le deuxième pays au monde à avoir vacciné massivement sa population, très loin devant le Royaume-Uni (qui est sur la troisième marche du « podium » de la vaccination) :

Les Émirats ont déjà administré 5 millions de doses, pour 10 millions d’habitants.

Et le résultat sur la mortalité est… comment dire :

La mortalité n’a pas arrêté d’augmenter depuis le lancement du programme de vaccination (le 5 janvier) !

Même phénomène étrange à Gibraltar, petit territoire britannique qui a vacciné encore plus massivement qu’Israël : alors qu’il n’y avait eu que 10 décès Covid au total en 2020, Gibraltar a déploré 44 morts Covid en deux semaines, en pleine la campagne vaccinale[1].

Voici ce que j’en conclus – et vous ?

Attention : je ne dis pas que ces courbes sont une preuve, dans un sens ou dans un autre.

Je dis simplement trois choses :

Primo, il devrait être évident pour tout le monde que le recul de la mortalité en Israël n’est pas forcément lié au vaccin – il suffit de voir tous les pays non vaccinés où la mortalité recule au même moment et au même rythme.

Deuxio, il est au contraire très étrange qu’on n’observe pas de chute drastique de la mortalité en Israël – si le vaccin était aussi efficace qu’on le dit, cela devrait se voir clairement. Or ce n’est absolument pas le cas.

Tertio, il faut donc rester très prudent quant aux gros titres de presse, qui claironnent l’efficacité du vaccin sur la base de calculs statistiques douteux, réalisés par des gens qui ont tout intérêt à vous dire que ça marche.

Encore une fois, je ne dis pas que le vaccin ne marche pas du tout. Il doit forcément marcher un peu !

J’ai beau avoir une confiance limitée dans les essais cliniques réalisés[2], je n’imagine pas qu’on puisse passer de 90 % d’efficacité annoncée à 0 % !

Ce que je dis, c’est que l’efficacité de la vaccination de masse sur la mortalité n’apparaît pas du tout évidente, à ce stade.

C’était à prévoir[3], car on sait depuis longtemps qu’aucun vaccin ne fonctionne sur les personnes les plus fragiles de plus de 75 ans, donc les plus à risque de mourir de la Covid-19.

Si vous ajoutez à cela les éléments suivants :

  • Ces vaccins causent 10 fois plus d’effets indésirables que le vaccin contre la grippe[4] – et dans de rares cas, ils semblent tuer les personnes fragiles : est-ce une coïncidence si la doyenne de Saône et Loire (110 ans)[5] et le doyen des Bretons (108 ans)[6], tous les deux en bonne forme, sont morts dans les 5 jours qui ont suivi leur vaccination ? 
  • Les variants vont inévitablement rendre les vaccins inefficaces[7] : les vaccins actuels ne protègent même pas contre le variant sud-africain, et de nouveaux variants échappant aux vaccins vont forcément apparaître sous l’effet de la vaccination de masse.

Du coup, cela a-t-il encore un sens de se faire vacciner, sachant que :

  • Avec l’immunité collective, l’épidémie aura largement disparu à la sortie de l’hiver, et le risque d’être contaminé sera donc désormais très faible ;
  • Avec de bons taux de vitamine D, et la prise d’ivermectine dès les premiers symptômes, la probabilité de survivre à l’infection est proche de 100 %, même pour les personnes à risque ?

Qu’en pensez-vous ?

Merci de me dire, en commentaire de cet article !

Bonne santé,

PS : je préfère toujours regarder les chiffres de mortalité, car ils sont plus pertinents et moins biaisés que les taux de contaminations.

Mais si on regarde le nombre de cas positifs par habitants, la situation n’est pas glorieuse non plus pour Israël, par rapport aux autres pays déjà cités.

Saurez-vous reconnaître, en un coup d’œil, quelle courbe est celle d’Israël, qui a vacciné massivement ?

Serait-ce l’une des deux courbes qui font un pic très net, suivi d’une chute brutale des contaminations ?

Eh bien non.

Ces courbes sont celles de l’Irlande et du Portugal.

La courbe israélienne, en rouge, ressemble plutôt à celle de son voisin libanais, qui n’a pas vacciné :

Et si vous avez encore un doute, regardez la courbe des hospitalisations.

Là encore, quand on compare Israël à des pays de taille comparable, on ne voit pas de grosse différence dans l’évolution du nombre d’hospitalisations :

Encore une fois, si le vaccin marchait à 90 %, cela devrait se voir clairement, sur la courbe des cas, des hospitalisations et des morts !

Or ce n’est pas le cas.

Mais peut-être ai-je la berlue ? Dites-moi ce que vous en pensez, en commentaire.

Sources:

[1] https://www.reuters.com/article/uk-factcheck-gibraltar-deaths-idUSKBN2A22CC

[2] https://www.sante-corps-esprit.com/debacle-vaccinale-en-israel-ce-qu-il-faut-en-retenir/

[3] https://www.sante-corps-esprit.com/epidemie-covid-19-le-vaccin-est-il-la-solution-miracle/

[4] https://www.sante-corps-esprit.com/vaccins-geniques-a-arn-6-raisons-de-se-mefier/

[5] https://fr.theepochtimes.com/doyenne-de-saone-loire-vaccinee-27-janvier-meurt-5-jours-plus-tard-1661504.html

[6] https://www.ouest-france.fr/bretagne/camille-lehoux-le-doyen-des-bretons-est-decede-a-108-ans-7141447

[7] https://www.sante-corps-esprit.com/vacciner-contre-un-virus-qui-a-autant-de-variants-est-ce-une-folie/


- Source : Santé Corps Esprit

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé