www.zejournal.mobi
Mercredi, 24 Avr. 2024

UNRWA : Israël attaque des convois humanitaires

Auteur : Press TV (Iran) | Editeur : Walt | Jeudi, 29 Févr. 2024 - 14h25

L’office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a fait part de la poursuite des attaques de l’armée israélienne contre les convois humanitaires dans la bande de Gaza, a rapporté, mercredi 28 février, l’agence de presse palestinienne Shehab News.

Dans un communiqué, l’UNRWA a indiqué que le régime israélien a empêché l’acheminement des aides humanitaires, ajoutant que 44% des écoles de l’UNRWA dans la bande de Gaza ont été partiellement ou totalement endommagées à la suite des bombardements israéliens.

En ce qui concerne les actions des États-Unis et d’Israël contre cette organisation onusienne, l’UNRWA a évoqué la réduction de 50% de l’envoi des aides humanitaires à Gaza, par rapport au mois dernier.

Cela intervient alors que l’une des plus grandes organisations caritatives pour éradiquer la pauvreté, la faim et l’injustice, Oxfam, a publié ce mardi un rapport, dans lequel il a mis en garde contre la situation catastrophique et la famine dans la bande de Gaza à la suite de la poursuite des crimes israéliens.

En outre, Oxfam a déploré la malnutrition galopante et les morts de faim dans l’enclave palestinienne, déclarant que les Gazaouis se tournent vers la consommation d’eaux usées et de plantes et l’utilisation d’aliments des animaux pour faire du pain.

Le régime israélien a lancé, le 7 octobre, son offensive contre la bande de Gaza, après que le groupe de résistance palestinien Hamas a mené son opération sans précédent Tempête d’Al-Aqsa contre l’entité usurpatrice en représailles à ses atrocités accrues contre le peuple palestinien.

Israël a rendu la situation encore plus désastreuse en imposant un «siège complet» à Gaza, coupant le carburant, l’électricité, la nourriture et l’eau à plus de deux millions de Palestiniens. Depuis le début des frappes israéliennes, au moins 29?954 personnes ont été tuées en martyr et plus de 70?325 autres blessées.

Malgré les attaques incessantes des militaires du régime d’occupation israélien contre l’enclave assiégée, les efforts des médiateurs pour résoudre cette crise se poursuivent.

En ce qui concerne la situation déplorable dans la ville de Rafah en raison des bombardements israéliens, il est à noter que le Premier ministre du régime infanticide israélien, Benjamin Netanyahou, a déclaré que l’armée sioniste lancerait une attaque à grande échelle contre cette ville méridionale de Gaza dans un proche avenir. Ces frappes auront lieu avec la complicité du président des États-Unis, Joe Biden.

***

Les troupes israéliennes abattent des centaines de Palestiniens en attente d'aide dans le nord de Gaza

Au moins 100 personnes ont été tuées dans un massacre commis par l'armée israélienne contre des milliers de personnes affamées qui attendaient depuis des heures l'arrivée de l'aide humanitaire dans la rue Al-Rashid, au sud-ouest de la ville de Gaza.

Des chars et des tireurs d'élite les ont assiégés et ont délibérément tiré sur eux pour les tuer.

Tout ce qu'ils voulaient, c'était de la nourriture.

Source: The Cradle

***

L’Afrique du Sud donne suite au non-respect par Israël de la décision de la CIJ

L’Afrique du Sud a affirmé avoir contacté la Cour internationale de Justice (CIJ) pour dénoncer le non-respect par Israël de la décision de la plus haute juridiction sur l’interdiction des actes génocidaires contre des Palestiniens dans la bande de Gaza.

Lors d’une interview exclusive accordée à la chaîne d’information libanaise Al-Mayadeen, le mardi 27 février, la ministre sud-africaine des Affaires étrangères, Naledi Pandor, a déclaré avoir informé la CIJ de ses inquiétudes quant au refus d’Israël de mettre en œuvre la décision initiale de la plus haute cour du monde afin d’empêcher tout acte de génocide dans la bande de Gaza.

«Israël affirme notre point de vue selon lequel il a réellement l’intention de détruire le peuple palestinien», a-t-elle souligné, ajoutant : «Je crois que les décisions du tribunal ont été ignorées».

Faisant part de la détermination de son pays d’avancer des arguments objectifs concernant la conviction qu’un «génocide» a lieu dans la bande de Gaza, la cheffe de la diplomatie sud-africaine a déclaré que plusieurs pays ont également annoncé qu’ils se joindraient au procès contre le régime israélien.

Ailleurs dans ses remarques, Naledi Pandor a annoncé que les documents juridiques pour la prochaine audience du tribunal ont été préparés, mais qu’il n’y avait pas encore de date précise pour l’audience.

Plus tôt en janvier, l’Afrique du Sud a traîné Israël devant la plus haute juridiction, basée à La Haye, aux Pays-Bas, qui avait ensuite ordonné au régime d’occupation de mettre immédiatement fin à son génocide à Gaza.

Entre le 26 janvier, date à laquelle la CIJ a ordonné à Israël de prévenir le génocide, et le 24 février, les attaques israéliennes ont entraîné la mort de plus de 3500 Palestiniens à Gaza, selon les dernières données du ministère palestinien de la Santé.

Lundi 26 février, Israël a soumis à la Cour internationale de Justice un rapport sur les mesures qu’il a prétendu avoir prises pour prévenir le génocide des Palestiniens et fournir des aides humanitaires à Gaza.

Dans le cadre de ce rapport qui a été déposé quelques heures avant la date limite de soumission, le régime d’occupation a allégué qu’il appliquait les ordonnances de la CIJ.

source : Press TV


- Source : Press TV (Iran)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...