www.zejournal.mobi
Lundi, 15 Avr. 2024

L'UE prépare un passeport CO2 qui restreint les déplacements : chaque citoyen reçoit un quota annuel fixe

Auteur : Alice Draghici | Editeur : Walt | Mercredi, 31 Janv. 2024 - 10h43

Sauver la planète nécessite des sacrifices, et ces sacrifices doivent être supportés par les populations. C’est le paradigme que les responsables européens ont à l’esprit lorsqu’ils envisagent de restreindre les déplacements des citoyens européens.

Plus un citoyen voyage, plus la pollution associée aux déplacements d’un endroit à un autre est importante. Et dans ce contexte, les avions sont les plus gros pollueurs.

Concrètement, l'attribution du quota carbone annuel pour chaque voyageur européen est enregistrée sur une carte qui restreint implicitement les déplacements, rapporte Antena 3 CNN.

La source souligne que l’empreinte carbone annuelle moyenne d’une personne dans le monde est de quatre tonnes. Or, pour sauver la planète, les citoyens ne devraient pas émettre plus de deux tonnes de carbone par an d’ici 2050.

Cela équivaut à peu près à deux vols aller-retour de Londres à New York.

Comment est née l’idée du passeport carbone

L’idée du passeport carbone est d’attribuer à chaque voyageur un quota d’émission annuel qu’il n’est pas autorisé à dépasser. Les déplacements seraient alors rationnés avec ces attestations.

L’empreinte carbone annuelle moyenne d’une personne aux États-Unis est de 16 tonnes, ce qui en fait l’une des plus élevées au monde.

En Grande-Bretagne, avec 11,7 tonnes, c'est plus de cinq fois supérieur à ce qui est recommandé dans l'Accord de Paris pour maintenir l'augmentation de la température mondiale en dessous de 1,5 degré Celsius par rapport aux niveaux préindustriels.

Rapport : D’ici 2040, nous verrons des passeports carbone

Un rapport d'Intrepid Travel cité par CNN prédit que des passeports carbone seront en place d'ici 2040.

Il existe déjà des lois et des restrictions dans certains pays européens qui montrent que les habitudes de voyage doivent changer.

Cela survient à un moment où les émissions de dioxyde de carbone des avions commerciaux dans le monde ont augmenté de 32 % entre 2013 et 2018.

Afin de réduire considérablement les émissions, le prix des billets devrait augmenter de 1,4 pour cent par an. Mais les prix des billets ont en réalité baissé, a indiqué la source.

Quels pays européens restreignent l’aviation civile ?

Certains pays européens ont déjà pris des mesures pour restreindre le trafic aérien avant même que le passeport CO2 ne soit officialisé au niveau européen.

En Belgique, à partir du 1er avril 2023, les passagers court-courriers et les passagers d'avions plus anciens devront payer des redevances plus élevées pour les inciter à se tourner vers d'autres modes de transport.

Deux mois plus tard, la France a décidé d'interdire les vols intérieurs court-courriers si la même distance peut être parcourue en train en deux heures et demie ou moins.

Une réglementation similaire est en vue en Allemagne. Une enquête YouGov a montré que 70 pour cent des Allemands soutiendraient de telles mesures de protection du climat si d'autres moyens de transport tels que le train ou le bateau étaient disponibles.

C'est répressif et draconien !' | Passeports qui vous interdisent de voler si vous avez trop volé


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...