www.zejournal.mobi
Jeudi, 06 Mai 2021

La Chine dénonce les interventions militaires américaines dans un « contre » rapport sur les droits de l’homme

Auteur : Dave DeCamp | Editeur : Walt | Mardi, 13 Avr. 2021 - 12h00

Face aux attaques constantes des responsables américains concernant les violations présumées des droits de l’homme, la Chine a publié vendredi un rapport critiquant les États-Unis pour leurs nombreuses interventions militaires qui ont provoqué des catastrophes humanitaires.

Le rapport, intitulé “Severe Humanitarian Disasters Caused by US Aggressive Wars against Foreign Countries”, a été publié par la China Society for Human Rights Studies (CSHRS), qui dépend du Bureau d’information du Conseil d’État chinois.

“La majorité des guerres agressives ont été lancées par les États-Unis de manière unilatérale. Elles ont entraîné des pertes massives et la destruction de biens, ainsi que d’effroyables catastrophes humanitaires. Ces interventions étrangères mettent à nu l’égoïsme et l’hypocrisie de l’Amérique”, peut-on lire dans le rapport.

Le rapport indique que de la fin de la Seconde Guerre mondiale à 2001, les États-Unis ont été responsables de 81 % des conflits armés dans le monde.

“Selon des statistiques incomplètes, de la fin de la Seconde Guerre mondiale en 1945 à 2001, parmi les 248 conflits armés qui ont eu lieu dans 153 régions du monde, 201 ont été initiés par les États-Unis, soit 81 % du nombre total“, peut-on lire dans l’étude.

Le rapport examine les statistiques de sept conflits armés dans lesquels les États-Unis ont été impliqués, de la guerre de Corée à la récente intervention en Syrie. Le CSHRS a déclaré qu’outre l’implication militaire directe, les États-Unis sont également “intervenus directement ou indirectement dans les affaires d’autres pays en soutenant des guerres par procuration, en incitant à des insurrections antigouvernementales, en commettant des assassinats, en fournissant des armes et des munitions et en entraînant des forces armées antigouvernementales”.

Ces dernières années, les responsables américains ont durci la rhétorique à l’encontre de la Chine, et l’administration Biden s’est montrée particulièrement hostile.

Pékin a maintenu un ton plus diplomatique, mais depuis que les entretiens en personne entre les hauts diplomates des deux pays en Alaska ont tourné à l’hostilité le mois dernier, la Chine semble plus disposée à dénoncer l’hypocrisie de Washington.

Photo d'illustration: Véhicules démolis sur l'”autoroute de la mort” pendant l’opération Tempête du désert, Wikimedia/US Air Force.

Traduction de Aube Digitale


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé