www.zejournal.mobi
Vendredi, 24 Mai 2024

La Pologne n'envisage plus si sérieusement le déploiement de missiles nucléaires américains sur son sol

Auteur : Karine Bechet-Golovko | Editeur : Walt | Mardi, 23 Avr. 2024 - 13h05

En 24 heures, le Président polonais Duda est passé de la vindicte atlantiste à la réflexion recueillie. Que s'est-il passé ? La Russie lui a simplement rappelé, que s'il décide de déployer des missiles américains nucléaires sur son territoire, l'armée russe "en tiendra compte". Ce qui, en soi, n'a rien d'étonnant. Mais certains semblent avoir besoin d'être ramenés parfois dans la réalité  ... 

Le Président polonais Andrzej Duda, dans une fougue guerrière qui lui est familière, a déclaré être prêt, si le Maître le veut, à pieusement accueillir sur son territoire les missiles nucléaires américains dans le cadre du programme Nuclear Sharing. N'ayant aucune rigidité dorsale et grâce à une longue expérience du genou plié, il estime que ce geste permettrait de renforcer la sécurité du flanc oriental de l'OTAN. Selon lui, ces discussions ont lieu depuis longtemps. En effet, en 2023 Duda se plaignait déjà de ce qu'elles n'avançaient pas.

Le fanatisme des laquais est toujours touchant ...

Rappelons, que le programme Nuclear Sharing est un programme de diffusion des armes nucléaires américaines dans les pays de l'OTAN, qui n'en sont pas détenteurs. Ainsi, 100 armes nucléaires tactiques sont déployées en Europe et en Turquie, avec des charges allant de 0,3 à 50 kilotonnes, qui sont stockées sur six bases en Belgique, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Turquie. N'oublions pas qu'en cas de conflit armé, ils deviennent des cibles prioritaires pour l'armée ennemie. En d'autres termes, les Etats-Unis utilisent les autres pays, soumis, comme des places d'armes avancées. Qui prendront le premier feu en cas de conflit militaire. 

Et la configuration dans laquelle nous nous trouvons s'en rapproche, ce qu'avait souligné Lavrov en déclarant que l'Occident est à la frontière d'une confrontation militaire directe avec la Russie. Ainsi, le porte-parole du Kremlin a mis les points sur les i : 

"L'armée analysera bien sûr la situation, si cela est mis en œuvre. Je pense que dans tous les cas, elle prendra toutes les mesures de rétorsion nécessaires pour garantir notre sécurité."

Le message est passé, Duda est redescendu sur terre et a très rapidement déclaré qu'aucune décision n'était encore prise, qu'il ne s'agissait que d'une discussion sur le sujet. Le pauvre petit a été mal compris ...

L'autre qualité des laquais est leur courage.


- Source : Russie politics

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...