www.zejournal.mobi
Mardi, 18 Juin 2024

L’Inde quintuple ses importations en provenance de Russie et demande à Londres de restituer ce que les Britanniques lui ont volé

Auteur : Enrico Toselli | Editeur : Walt | Mercredi, 24 Mai 2023 - 18h32

La Russie est devenue le deuxième fournisseur de marchandises de l’Inde, derrière la Chine. Au cours du premier trimestre de cette année, les exportations de Moscou vers New Delhi ont dépassé 15,5 milliards de dollars, soit près de cinq fois plus qu’au cours du premier trimestre de l’année dernière. Un signe clair du non-alignement du reste du monde sur les sanctions imposées par Washington et adoptées par les majordomes européens.

Au contraire, face aux protestations de Borrell – le représentant de la politique étrangère européenne et le génie qui a considéré Giggino Di Maio comme le meilleur candidat pour gérer les relations entre l’Europe et les pays du Golfe – sur les achats excessifs de pétrole russe par l’Inde, le ministre des Affaires étrangères de New Delhi a rétorqué en invitant Borrell à étudier les règles européennes avant de répandre des âneries.

Car les idiots eurocratiques ont créé les conditions, grâce aux sanctions, pour acheter du pétrole russe mais en le payant plus cher. « Le pétrole russe, lui a rappelé le ministre indien, est largement transformé dans des pays tiers et, de ce fait, n’est plus considéré comme russe. Une farce, en somme. Que tout le monde connaît, sauf Borrell. Dans la pratique, la Russie continue de vendre du pétrole qui est traité au-delà de la frontière et qui acquiert la « nationalité » du pays de traitement qui le revend, à des prix plus élevés, à l’Ouest ».

L’Inde et la Chine obtiennent quant à elles du pétrole à des prix réduits pour rendre leurs économies plus compétitives.

Mais les Russes ont également utilisé un autre stratagème. Ils ont transféré des hommes et des entreprises dans les anciens pays soviétiques d’Asie centrale. Avec la possibilité de produire et de commercer tranquillement avec tous les pays du monde. Et de « réexporter » ensuite vers la Russie ce dont ils ont besoin.

C’est ainsi, entre autres, que l’on fait croître les économies des pays voisins, renforçant le front des « non-alignés », même si ce front se rapproche de plus en plus de Pékin.

Quant à l’Inde, sollicitée par tous dans l’espoir de lui attribuer une fonction anti-chinoise, elle continue à penser principalement à ses propres affaires, profitant de la cour rapprochée que lui font les Russes et les Atlantistes, voire les Chinois eux-mêmes. Et elle a renchéri. En demandant à Londres de restituer tout ce que les Britanniques ont volé pendant la période coloniale. Car il est curieux que les défenseurs atlantistes des droits et de la légalité oublient toutes les valeurs et les bons principes lorsqu’il s’agit de les respecter.

Traduction: Euro-Synergies


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...