www.zejournal.mobi
Mardi, 18 Juin 2024

Le Deep State ne peut pas couvrir la corruption de la famille Biden

Auteur : Francesca de Villasmundo | Editeur : Walt | Samedi, 13 Mai 2023 - 19h36

Etats-Unis – Comme annoncé, le président du comité de surveillance de la Chambre, James Comer, a tenu sa conférence de presse, hier mercredi 10 mai 2023, au sujet de la probable corruption de la famille Biden, lors de la vice-présidence de celui-ci sous Obama.

James Comer, représentant républicain du Kentucky et président du comité de surveillance de la Chambre, n’en démord pas : la corruption de la famille Biden s’élève à des millions de dollars. Et il apporte des preuves de ses allégations lors de la conférence de presse qu’il a tenue hier mercredi 10 mai 2023 à Washington entouré de son équipe.

Joe Biden a menti en 2020 et continue de mentir : sa famille a reçu de l’argent de la Chine et d‘autres pays

En bref, Joe Biden a menti en 2020 et continue de mentir. « Au lieu d’être honnête avec le peuple américain, le président Biden a affirmé depuis les élections de 2020 que sa famille n’avait pas reçu d’argent de la Chine. C’était un mensonge en 2020 et il continue de mentir au peuple américain maintenant », a déclaré Comer (R-Ky.) aux journalistes à Capitol Hill. « Les Bidens ont reçu des millions de dollars de la Chine. Il est inconcevable que le président ne le sache pas », a-t-il ajouté. « La Maison Blanche refuse de corriger la déclaration du président, montrant que le président utilise maintenant le gouvernement fédéral pour interférer avec sa famille et son propre rôle dans ces stratagèmes ».

Pourtant il ressort que le président actuel aurait rencontré, lorsqu’il était vice-président sous Obama, deux relations commerciales chinoises distinctes des associés de ses proches et qu’ensuite « l’associé de Hunter Biden a envoyé plus d’un million de dollars à trois des membres » de sa famille.

Malgré le déni du président selon lequel sa famille avait reçu de l’argent de la Chine, la propre équipe juridique du premier fils Hunter Biden a confirmé en mars que les transferts de CEFC China Energy avaient eu lieu au début de 2017, quelques mois après que Joe Biden ait quitté ses fonctions de vice-président.

La famille Biden n’avait aucune raison commerciale légitime de recevoir des millions de pays où Joe Biden dominait en tant que vice-président des Etats-Unis

Mercredi, Comer a dévoilé un deuxième mémo montrant comment Hunter, aujourd’hui âgé de 53 ans, et sa première belle-fille Hallie Biden ont reçu plus d’un million de dollars de l’homme d’affaires roumain corrompu Gabriel Popoviciu entre 2015 et 2017. Popoviciu aurait câblé 3 millions de dollars au partenaire commercial de Hunter, Rob Walker, qui à son tour a transmis un tiers, soit 1 million, à Hunter, à Hallie et à un Biden non identifié.

Les républicains du comité de surveillance ont affirmé à tour de rôle mercredi que la famille Biden n’avait aucune raison commerciale légitime de recevoir des millions de pays où Joe Biden dominait en tant que vice-président.

« La famille Biden n’a pas vraiment d’entreprise », a déclaré le représentant Byron Donalds, autre représentant républicain.

« Il n’y a pas de structure commerciale autour de cette famille, sauf la politique. Et depuis que Joe Biden a passé des décennies au Sénat, a servi huit ans en tant que vice-président et est maintenant président des États-Unis, la famille reçoit de l’argent de divers pays et entreprises étrangères, par le biais de diverses sociétés écrans et de ce réseau de LLC – Je veux dire, les gars, vous dans la presse, c’est facile à découvrir ».

« Au cours de 14 mois, le conglomérat énergétique chinois et ses dirigeants ont versé 4,8 millions de dollars à des entités contrôlées par Hunter Biden et son oncle, selon des archives gouvernementales, des documents judiciaires et des relevés bancaires récemment divulgués, ainsi que des e-mails contenus sur une copie d’un disque dur d’ordinateur portable qui aurait appartenu à Hunter Biden », a rapporté le Washington Post.

10 millions de dollars de paiements aux Biden via seulement deux des pays concernés, la Roumanie et la Chine

Biden a affirmé en 2019 qu’il n’avait « jamais parlé » avec son fils de « ses relations commerciales à l’étranger » et aussi qu’il n’avait jamais « discuté, avec mon fils ou mon frère ou avec qui que ce soit d’autre, de quoi que ce soit en rapport avec leurs entreprises », malgré de nombreux exemples de rencontres avec les associés étrangers de ses proches.

La candidate républicaine à la présidentielle Nikki Haley, qui est une ancienne ambassadrice de l’ONU, s’est jointe à l’appel du Comité de surveillance pour que Joe Biden clarifie les choses : « Joe Biden doit être transparent avec le peuple américain sur ce qu’il savait, quand il le savait, et sur chaque centime que sa famille a reçu de pays étrangers », a déclaré Haley mercredi.

Au cours de la conférence de presse, James Comer, a livré une étonnante comptabilité provisoire concernant 10 millions de dollars de paiements via seulement deux des pays, la Roumanie et la Chine, qui ont enrichi la famille du président pendant sa vice-présidence et dans les semaines qui ont suivi

C’est sans compter les millions supplémentaires de l’Ukraine, du Kazakhstan, du Mexique, de la Roumanie, d’Oman ou des accords antérieurs avec la Chine et « d’autres accords commerciaux étrangers sur lesquels le Comité enquête ».

James Comer a également identifié 15 sociétés fictives associées à Hunter et un réseau complexe de transactions conçues pour masquer les paiements. « Les documents bancaires réfutent la déclaration du président Biden », indique le mémo obtenu par Comer. Les paiements ont été effectués en petites tranches de novembre 2015 à mai 2017, trois mois après la fin de la vice-présidence de Joe, tout comme l’allocation mensuelle de 83 000 $ de Hunter de la société d’énergie ukrainienne corrompue Burisma a été réduite de moitié quelques semaines après que son père a quitté ses fonctions en 2017.

Cette enquête concerne Joe Biden, actuel président des États-Unis

La seule entreprise dans laquelle les Bidens étaient engagés pour « tout ce sale profit » était de vendre l’influence de Joe à l’étranger le plus offrant lorsqu’il était vice-président, sans égard pour la sécurité nationale, et avec ses connaissances et sa participation active, notamment en rencontrant au moins une douzaine de fois les bienfaiteurs étrangers de son fils Hunter Biden.

Cette enquête n’en est qu’à ces débuts. « Cela choquera les Américains, affirme le New York Post,  sur l’affaire depuis 3 ans, qui ont été tenus dans l’ignorance de la corruption de la famille Biden en raison d’un black-out médiatique inconvenant et d’une dissimulation délibérée, impliquant le FBI, la CIA et Big Tech, pour s’assurer que le candidat de l’époque, Biden, gagne l’élection de 2020 ».

« Cette enquête concerne Joe Biden » a conclut Comer.

Elle peut faire trembler le Deep State…


- Source : MPI

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...