www.zejournal.mobi
Mardi, 18 Juin 2024

Sandrine Rousseau a « droit à la paresse » – et nous, le droit de payer

Auteur : Modeste Schwartz | Editeur : Walt | Samedi, 11 Févr. 2023 - 13h33

Réinventant Lafargue et son « droit à la paresse » en pleine Assemblée nationale, Sandrine Rousseau, cousine Bette de la Macronie, se prend pour le gendre de Marx. A-t-elle vraiment tort ?

N’est-il pas préférable, parfois, de « ralentir un peu » ? De préférer le partage à la bagarre ? La salade au barbecue ? Il est permis de le penser.

Simplement, toutes ces vérités (psychologiques, diététiques…) relèvent de ce qu’Alain Soral – dans une analyse d’un marxisme un peu plus rigoureux – appelait la catégorie du « psychologico-affectif ». Autre façon de dire qu’elles sont vraies pour les enfants (et même certains animaux) autant que pour l’homme adulte, n’ayant rien à voir avec l’existence des familles, des classes sociales, des Etats et des nations – en d’autres termes : avec l’humain, en tant qu’il est essentiellement historique.

Sandrine Rousseau, ou la paresse terminale de l’esprit occidental

En promouvant la féminisation du débat public, l’oligarchie a donc atteint l’objectif diagnostiqué des 1999 par Soral : créer une politique de bonnes femmes, une infra-politique dont les darons de Davos (des mâles octogénaires, pour la plupart) n’ont strictement rien à craindre, étant donné qu’eux, en revanche, restent (mieux) connectés au principe de réalité.

En tant que cette idéologie de Davos n’est autre que la forme terminale d’une idéologie de l’Occident qui n’est autre que le projet de la Gauche telle que je l’ai analysée, la sosie de Sardine Ruisseau a d’ailleurs parfaitement raison : le travail n’est pas/plus une « valeur de gauche ». C’est une valeur que la Gauche a dépassée – en même temps que l’Occident, en envoyant ses usines en Asie et ses jeunes femmes à la clinique d’avortement, dépassait le principe de perpétuation.

Les hommes occidentaux n’ont donc pour la plupart plus envie de travailler pour assumer le bien-être stérile de femelles vindicatives et névrosées. Et les rares naïfs persistant dans cette lubie du travail n’auront qu’à financer le « droit à la paresse » des autres, plus les bullshit jobs subventionnés de madame, plus la retraite des boomers cautionnant tout cela de leur vote, plus la « transition démographique », la « transition écologique », la lutte contre la grippe et « pour l’Ukraine ». C’est dire si cette France-là a plutôt intérêt à se lever tôt…


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...