www.zejournal.mobi
Mardi, 31 Janv. 2023

L’armée ukrainienne tue 20 civils en cinq jours lors de bombardements délibérés des villes du Donbass

Auteur : Christelle Néant | Editeur : Walt | Mercredi, 07 Déc. 2022 - 21h06

Depuis plusieurs jours, l’armée ukrainienne bombarde chaque jour à coup de lance-roquettes multiples Grad et Himars, et à coup d’artillerie calibre OTAN de 155 mm, les zones résidentielles des villes du Donbass, tuant et blessant de nombreux civils.

Depuis le 1er décembre 2022, l’armée ukrainienne bombarde quotidiennement les zones résidentielles des villes du Donbass, et surtout contre les villes de Donetsk, Gorlovka (RPD – République populaire de Donetsk) et Altchevsk (RPL – République populaire de Lougansk).

Les lance-roquettes multiples Grad et l’artillerie standard OTAN de 155 mm sont principalement utilisés contre la ville de Donetsk, en RPD, y compris le centre-ville.

En fin de matinée puis le soir du 1er décembre 2022, l’armée ukrainienne a ainsi bombardé le centre de Donetsk à coup de lance-roquettes multiples Grad (22 roquettes au total), tuant un employé du ministère des Situations d’urgence, et faisant un mort et sept blessés parmi les civils. Plusieurs immeubles d’habitations et l’hôtel Ramada ont aussi été touchés.

Le 2 décembre 2022, l’armée ukrainienne poursuit son bombardement du centre de Donetsk à coup de Grad et d’artillerie OTAN de 155 mm, faisant cinq morts et 14 blessés parmi les civils. Les tirs visent des rues commerçantes, où il n’y a ni positions, ni bases militaires, ni pièces d’armement. Pire, l’un des tirs a eu lieu vers 17 h, au moment où beaucoup d’employés quittent leur travail pour rentrer chez eux. En clair, le but des soldats ukrainiens était de faire un maximum de victimes parmi les civils.

 

Le 3 décembre 2022, l’armée ukrainienne continue ses tirs sur différents districts de Donetsk, et ajoute un tir de missile HARM à ses munitions habituelles, contre le district de Kirovski. Sauf qu’on ne comprend pas bien ce qui a motivé le tir d’’un missile anti-radar là, puisque là encore il s’agit d’une zone résidentielle, où il n’y a manifestement aucun radar militaire. Au total ce jour-là, 4 civils ont blessés.

 

Puis le 4 décembre 2022, l’armée ukrainienne a de nouveau bombardé les zones bombardées le 2 décembre, avec des roquettes de Grad et d’artillerie OTAN de 155 mm, faisant 12 blessés parmi les civils, dont une fillette de 10 ans. Les tirs ont aussi visé l’église de la Nativité du Christ à Donetsk.

 

Mais la pire journée de ce début du mois de décembre fut incontestablement celle du 5. L’armée ukrainienne a commencé en bombardant tôt le matin une auberge d’Altchevsk, en RPL, qui accueille des réfugiés et des constructeurs qui réparent actuellement la ville. Les six roquettes de Himars tirés sur la ville ont fait neuf morts et 28 blessés parmi les civils.

 

Puis dans l’après-midi, l’armée ukrainienne a tiré plusieurs salves de Grad sur Donetsk, touchant entre autre le centre d’affaires Stolitchny, et la zone autour du centre commercial Donetsk City. Ces tirs ont fait quatre morts et quatre blessés parmi les civils.

Au total, en cinq jours les bombardements de l’armée ukrainienne sur les zones résidentielles de la RPD et de la RPL ont fait 20 morts et 69 blessés (dont une enfant de 10 ans) parmi les civils.

Pourquoi ce long article rempli de posts Telegram contenant les preuves photos et vidéos du fait que ces bombardements de l’armée ukrainienne ont visé des zones exclusivement civiles, où il n’y avait aucune cible militaire (ni positions, ni pièces d’armement, ni base militaire) ?

Eh bien cet article est là pour prouver à tous ceux qui se font avoir par la propagande des pro-Kiev, et des trolls pro-OTAN, NAFO, et pro-Ukraine qui pullulent sur les réseaux sociaux, que l’armée ukrainienne vise bien délibérément et cherche à exterminer et terroriser les civils du Donbass ! Et qu’au vu des munitions utilisées, comme les obus calibre 155 mm standard OTAN, et les missiles HARM, ou les roquettes Himars, l’excuse avancée selon laquelle c’est l’armée russe elle-même qui bombarde les villes sous son contrôle ne tient pas la route. Seule l’Ukraine dispose de ces armements fournis à Kiev par l’OTAN elle-même !

À mes chers lecteurs en Occident, voilà à quoi servent vos impôts : à financer et armer un régime terroriste, qui bombarde délibérément des civils, des magasins, et des églises. Pendant qu’on vous annonce que vous risquez des coupures d’électricité dont le prix, ainsi que celui du gaz, et de l’essence, a explosé grâce aux sanctions débiles prises par vos gouvernements, l’argent de vos impôts sert à aider l’Ukraine à commettre des crimes de guerre à la chaîne. Pour que la majorité silencieuse cesse de jouer aux singes qui ne voient rien, n’entendent rien, et ne disent rien, faites circuler au maximum cet article, pour que vos concitoyens voient ce qu’ils soutiennent si ardemment.

Note : Pour ceux qui veulent suivre au jour le jour ce qui se passe dans le Donbass et sur le front, abonnez vous à notre chaîne Telegram, c’est gratuit, et je ne poste les informations en direct sur les bombardements, et la situation sur les différentes zones du front que là-bas, car c’est la plateforme la plus adaptée pour cela.

***

Donetsk sous les bombes. 02.12.2022

STRATPOL - Centre d'Analyse Politico-Stratégique


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé