www.zejournal.mobi
Mardi, 31 Janv. 2023

Des effets secondaires du vaccin anti-Covid sont causés par... le mouvement « anti-vax », selon un article scientifique

Auteur : FranceSoir | Editeur : Walt | Lundi, 05 Déc. 2022 - 22h27

Des effets secondaires de la vaccination anti-Covid sont causés par... le mouvement "anti-vax". Telle est l’affirmation faite par un article scientifique, publié en september dernier dans la revue scientifique BioMedicine. Son auteur affirme que “la désinformation perpétuée par le mouvement anti-vaccination peut causer plus de décès et d'effets secondaires” du vaccin anti-Covid.

Cet article estime que “l’alarmisme” et la “désinformation” colportés par des “personnes sans formation scientifique” pour “terroriser” des individus afin qu’ils ne se fassent pas vacciner, exposent non seulement ces derniers à une contamination mais “causent également plus d’effets secondaires”.

Le résumé fait état “d’une revue” qui offrirait des données démontrant l’affirmation avancée par cet article : “Une mini-revue de la littérature publiée a été menée et a révélé que le stress mental provoque clairement une vasoconstriction et une constriction artérielle des vaisseaux sanguins”.

Les groupes anti-vaccination provoquent des crises cardiaques chez les vaccinés

Ce texte explique que les sujets à la vaccination qui “sont paniqués, inquiets, stressés ou effrayés” en raison du mouvement "anti-vax", verront “leurs artères se contracter et devenir plus petites au moment de recevoir le vaccin”. Ce phénomène, c’est-à-dire “la constriction des veines, des artères et des vaisseaux sous stress mental”, est “la cause la plus probable de caillots sanguins, d'accidents vasculaires cérébraux, de crises cardiaques, d'étourdissements, d'évanouissements, d'une vision floue, d'une perte d'odorat et de goût qui auraient pu survenir peu de temps après l'administration du vaccin”, peut-on lire.

D’où provient ce stress à l’origine de cette vasoconstriction, elle-même cause de plusieurs autres effets secondaires ? Probablement des “tactiques alarmistes utilisées par divers groupes anti-vaccination”. Si le texte ne renie pas les effets secondaires causés par le vaccin anti-Covid lui-même, il stipule qu’il est “fort probable” que de nombreux autres effets secondaires “pourraient être le résultat d'un flux sanguin restreint ou congestionné à partir d'un vaisseau sanguin ou d'une constriction artérielle, causé par une détresse émotionnelle ou un placebo basé sur la peur des vaccins”.

La publication de cet article n’a pas manqué de susciter de la dérision sur les réseaux sociaux. Des politiques, chercheurs ou simples internautes ont relayé le lien vers ce texte, non sans reprendre la principale affirmation selon laquelle le mouvement "anti-vax" serait la cause de plusieurs effets secondaires du vaccin anti-Covid.

“Tel est l’état de la science en 2022”, raille le chercheur israélien, le Dr Eli David, en utilisant un émoji représentant un clown pour faire connaitre son opinion.

La littérature n'a pas encore été écrite

La femme politique allemande, Christine Anderson, écrit quant à elle : “C’est comme ça qu'ils la jouent maintenant ? (...) Ils ne reculent devant rien pour dissimuler leur gigantesque mensonge”.

Un autre internaute a expliqué avoir contacté Raymond D. Palmer, l’auteur de cet article. Après avoir partagé un lien sur son “passif” et retracé son parcours sur LinkedIn, il écrit : “Selon son LinkedIn, Palmer est un ingénieur électricien et un amateur d'astronomie. En 2019, il commence à suivre des cours de thérapie génique, de biochimie, etc. Cette même année, il commence à publier des articles dans des revues médicales”, écrit-il.

L’internaute @dystopian_DU rapporte que Raymond Palmer se définit comme “un scientifique axé sur les données”. “J'ai demandé ses preuves ‘axées sur les données’ pour l'affirmation selon laquelle le stress dû à la ‘désinformation’ sur les vaccins produit des symptômes de type événement indésirable ... ‘Silence’... La littérature n'a pas encore été écrite”, écrit-il.

Les déclarations dérisoires autour de la vaccination ne se font pas rares aux États-Unis. Lors d’un briefing le 22 novembre à la Maison-Blanche, le Dr Ashish Jha, responsable Covid auprès du président Joe Biden, a fait une curieuse déclaration. Il a invité les citoyens américains à recevoir les doses de rappels du vaccin contre le covid et le contre la grippe, pour “se protéger” en prévision de la saison hivernale et les fêtes de fin d’année. Il suggère, ouvertement, de recevoir ces deux doses dans chacun des deux bras. “Dieu nous a donné deux bras. Prenez un vaccin dans chacun d’eux", avait-il déclaré.


- Source : FranceSoir

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé