www.zejournal.mobi
Samedi, 03 Déc. 2022

Malgré la pression des députés européens, Bourla refuse toujours d’être auditionné

Auteur : Éric Verhaeghe | Editeur : Walt | Mercredi, 05 Oct. 2022 - 11h09

Alors que l'Union Européenne a acheté les vaccins Pfizer pour un montant de près de 75 milliards €, un contrat record signé dans des conditions anormales selon les termes de la Cour des Comptes européenne, le patron de Pfizer, Albert Bourla, refuse d'être d'être personnellement auditionné par la commission spéciale du Parlement européen sur le COVID. Selon nos informations, le rapporteur de la Commission a pourtant beaucoup insisté pour qu'Albert Bourla se rende à Bruxelles pour s'expliquer. En vain...

Mais pourquoi ne sommes-nous pas étonnés d’apprendre qu’Albert Bourla refuse obstinément de venir présenter personnellement le bilan de Pfizer sur la question du COVID devant la commission spéciale du Parlement européen ? 

Nous avons déjà souligné qu’Albert Bourla avait préféré envoyer, dans cette audition hautement sensible, une personnalité de second ordre devant le Parlement européen, qui doit l’auditionner le 10 octobre. Cet étrange désistement s’inscrit dans le cadre d’une polémique vive sur les conditions dans lesquelles le marché Pfizer a été passé. 

On se souvient notamment que la Cour des Comptes européenne a déploré que le marché soit conclu avant l’appel d’offres et que la procédure habituelle de négociation n’ait pas été respectée. En outre, Ursula von der Leyen a refusé de transmettre à la Cour les messages qu’elle a échangés avec Albert Bourla en amont du contrat. 

Bourla s’obstine

Face à l’évitement d’Albert Bourla, plusieurs députés de la Commission auraient demandé le boycott de Pfizer en bonne et due forme durant ces auditions. La rapporteuse de la Commission, Kathleen van Brempt (socialiste flamande) leur a répondu en précisant ceci :

"That is why, upon receiving the communication on the cancellation of the participation of Mr. Bourla, both the secretariat and myself, in my capacity as chair of the committee, have reached out directly to our contacts at Pfizer, clarifying that Mr. Bourla is a person of key interest for the committee and his participation in this hearing is vital to the work of our committee members. I have therefore explicitly asked them to reconsider this decision and to confirm the participation of Mr. Bourla for the hearing of October 10. Despite our best efforts, the company confirmed last week that Mr. Bourla will not participate in the hearing and Ms. Small will represent the company.

(C’est pourquoi, après avoir reçu la communication sur l’annulation de la participation de M. Bourla, le secrétariat et moi-même, en ma qualité de président du comité, avons contacté directement nos contacts chez Pfizer, précisant que M. Bourla est une personne d’intérêt clé pour le comité et sa participation à cette audience est essentielle au travail des membres de notre comité. Je leur ai donc explicitement demandé de reconsidérer cette décision et de confirmer la participation de M. Bourla pour l’audience du 10 octobre. Malgré tous nos efforts, la compagnie a confirmé la semaine dernière que M.Bourla ne participera pas à l’audience et Mme Small représentera l’entreprise)".

Autrement dit, pour Albert Bourla, le Parlement européen ne compte pas et il refuse de se plier aux pressions “diplomatiques” pour s’expliquer devant les représentants élus de ceux qui ont payé ses achats de vaccin. 

Tout indique désormais que cette bataille du vaccin devrait être au centre d’une défiance majeure entre l’opinion publique et la caste européiste. 


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé