www.zejournal.mobi
Samedi, 03 Déc. 2022

Nucléaire : l’ingénieur Jancovici (pourtant pro-climat) choque les bobos journalistes

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Lundi, 12 Sept. 2022 - 14h05

Moment savoureux sur le SPA (service public audiovisuel, c’est la dernière fois qu’on s’emmerde à l’écrire en entier, et on met pas spa parce que c’est autre chose) avec la tronche de l’animateur falot de C Politique (du dimanche 11 septembre 2022) et des invités, quand Jean-Marc Jancovici dérape sur le nucléaire. En fait de dérapage, il ne s’agit aucunement d’un dérapage, puisque c’est la vérité scientifique, mais c’est un dérapage pour les esprits bornés (par la bien-pensance) des bobos présents. Et pourtant, le Janco, c’est le Monsieur Climat par excellence ! Un décroissant au petit déjeuner !

Engagé en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique, en particulier dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre, il milite notamment pour la taxe carbone et la production d’énergie nucléaire civile, positions qui lui attirent des critiques. Selon lui, le modèle des sociétés occidentales est voué à la décroissance, car leur système économique dépendant d’énergie provenant essentiellement des combustibles fossiles n’est pas pérenne. (Wikipédia)

Salomé Saqué ou « le droit d’être inquiets »

On admire comment Janco sèche la gauchiste – Salomé Saqué, de Blast – qui ramène sa fraise des bois...

Janco  : Pour Zaporijia [Ici on écrit à la française, NDLR], qui sont des réacteurs à eau pressurisée, si jamais y a un pépin sur place, ben ça ressemblera à ce qui s’est passé à Fukushima, donc vous aurez un problème local.

Le bobo inquiet : Ça, ça vous inquiète pas ?

Janco  : Ah bah en France il se passera rien, en France il ne se passera rien.

Saqué  : Ben il n’empêche que pour les populations locales quand même ça les concerne, on a le droit d’être inquiets.

Janco  : Si vous voulez supprimer les problèmes pour les populations locales, on détruit tous les barrages, vous savez la rupture, le plus grand accident de barrage qu’il y a jamais eu dans le monde, c’est un accident qui a eu lieu en Chine dans les années 70, il y a eu entre 20 et 100 000 morts. Rien qu’en Europe, un glissement de terrain dans le lac de retenue du barrage de Vajont Longarone en Italie dans les années 50 a tué 2500 personnes. Donc on supprime tous les barrages, on supprime toutes les usines chimiques, Bhopal, AZF, etc., on supprime toutes les voitures du reste, 1,3 million de morts par an, on supprime les sucreries, le Kinder Bueno que j’avais dans ma loge, enfin, on supprime tout !

Saqué  : On peut pas comparer du nucléaire avec un Kinder Bueno quand même, c’est pas la même chose.

Janco  : Je suis désolé, je suis désolé, l’obésité, vous savez combien ça tue de personnes par an ?

Et on serait tentés d’ajouter : et la connerie ?

Au fait, réponse pour l’obésité : 2,8 millions de personnes en meurent directement par an dans le monde.

 

Pan, dans sa face de baronne gauchiste sosie de Greta truffée d’idées écolos niveau collège.

Le drame du barrage du Vajont (1960)

La version anglaise non sous-titrée en français :

Cliquez ici pour voir le sujet de l’INA

L’autre intervention choque-bobos de Jancovici.

Il ramène la sobriété énergétique de Macron à un simple mot : pauvreté.

Conclusion

Les écolos aveuglés par leur positionnement antinucléaire radical ont donné un prétexte en or massif aux destructeurs du Great Reset pour mettre fin à l’indépendance énergétique de la France, ce qui va conduire à produire encore plus de pauvres qui vont claquer des dents, et après ça, ils vont nous parler de réchauffement. Décidément, le gauchisme...


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé