www.zejournal.mobi
Lundi, 28 Nov. 2022

Flambée des prix : le risque de troubles sociaux augmente dans plus de 100 pays du monde

Auteur : Luc Auffret | Editeur : Walt | Vendredi, 09 Sept. 2022 - 11h27

Selon le rapport d’un cabinet de conseil britannique, plus de la moitié des pays du monde pourraient être touchés par des émeutes ou des mouvements sociaux dans les six prochains mois en raison de la hausse des prix de l’énergie et des denrées alimentaires. L’hiver s’annonce explosif pour de nombreux peuples.

Le monde fait face à une augmentation sans précédent de possibles mouvements sociaux alors que plus de 80% des pays du globe connaissent une inflation supérieure à 6%. Selon un rapport publié par Verisk MapleCroft, un cabinet de conseil britannique en risque et stratégie, 101 des 198 pays analysés dans son indice des troubles civils ont connu une augmentation du risque de mouvements sociaux entre le deuxième et le troisième trimestre de 2022.

Le risque de troubles sociaux augmente dans plus de la moitié des pays du monde entre le deuxième trimestre et le troisième trimestre 2022

En décembre 2020, la société mondiale de conseil en risque publiait un rapport pour mettre en garde sur une nouvelle ère de troubles sociaux estimant à cette époque que 75 pays seraient touchés par une augmentation du risque de troubles d’ici la fin de l’année 2022. Le cabinet de conseil estime aujourd’hui que la réalité a été bien pire que ses prévisions avec 120 pays ayant connu une hausse du risque de troubles sociaux depuis cette publication.

Vers un hiver de manifestations en Europe

L’Europe où les prix de l’énergie ont fortement augmenté depuis le début du conflit en Ukraine ne devrait pas non plus être épargnée par l’apparition de mouvements de contestations dans les prochains mois. Verisk Maplecroft pointe dans son rapport que la Bosnie-Herzégovine, les Pays-Bas, l’Allemagne mais aussi la Suisse font partie des pays dont les hausses du risque de troubles sociaux sont les plus importantes.

La flambée des prix a déjà provoqué de premières manifestations en Europe. La Bosnie-Herzégovine a été touchée début juillet par des manifestations dans une dizaine de villes du pays après des appels à manifester lancés sur les réseaux sociaux tandis que le Royaume-Uni connaît depuis le début de l’été une colère croissante de la population avec une multiplication des mouvements de grève dans plusieurs secteurs face à l’explosion des factures d’énergie et une inflation ayant atteint les 10,1% en juillet, un record depuis 40 ans. (Voir l’article de Thibault Biscahie ce 1er septembre sur QG: « Vers un automne insurrectionnel en Angleterre? »)

Campagne « Enough is enough » sur Twitter, mouvement issu de la société civile pour lutter contre l’explosion du coût de la vie en Grande-Bretagne

La République Tchèque à connu ce samedi 3 septembre une importante manifestation contre le gouvernement et la crise énergétique à l’appel d’une coalition hétéroclite rassemblant des forces de l’opposition allant du Parti Communiste au mouvement SPD classé à l’extrême droite de l’échiquier politique. La manifestation a rassemblé entre 70.000 et 100.000 personnes selon les chiffres de la police et des organisateurs. Les organisateurs ont lancé un ultimatum au gouvernement en menaçant d’une grève rassemblant “des syndicats, des entrepreneurs, des agriculteurs, des maires, des transporteurs et d’autres organisations” si le gouvernement ne démissionne pas avant le 25 septembre.

En Allemagne, la gauche veut débuter son “automne chaud” face à l’explosion des prix de l’énergie et l’inflation alors que les prochains mois s’annoncent compliqués pour les habitants dont le pays dépend particulièrement du gaz russe. Dans ce contexte, le parti de gauche radicale, Die Linke, a appelé ce lundi 5 septembre à une première manifestation dans les rues de Leipzig pour réclamer des prix de l’énergie et des denrées alimentaires abordables et protester contre la politique énergétique du gouvernement.

En Belgique, un front commun syndical a annoncé une grève générale pour le mois de novembre pour obtenir la révision d’une loi de 1996 sur la compétitivité des entreprises bridant les augmentations salariales alors que le pouvoir d’achat des ménages ne cesse de diminuer. Le 20 juin dernier, une manifestation avait déjà réuni 80.000 personnes dans les rues de Bruxelles pour les mêmes revendications. L’inflation dans le pays a atteint au mois d’août un record depuis 1976, approchant les 10%.

Le cabinet souligne dans son rapport que la météo sera également un facteur déterminant dans l’augmentation des troubles sociaux en Europe soulignant qu’un automne et un hiver froids “aggraveraient une crise déjà grave de l’énergie et du coût de la vie”. Interrogé par Reuters, Torbjorn Soltvedt, principal analyste de Verisk Maplecroft, estime qu’“il ne serait pas surprenant que certains pays développés d’Europe commencent à voir des formes plus graves de troubles sociaux".

***

Dans le même temps on apprend que la loi de programmation du ministère de l’Intérieur prévoit notamment la création de sept nouveaux escadrons de gendarmerie et quatre unités de CRS qui seront répartis sur l’ensemble du territoire. Un effort budgétaire de 15 milliards d’euros accompagné de 8.500 postes de policiers et gendarmes en plus d'ici à 2027. La colère gronde et ils s'y préparent avec toujours plus de répression. (Fawkes)


- Source : Quartier Général

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé