www.zejournal.mobi
Mardi, 16 Août 2022

Législateurs des temps modernes : Rudy Reichstadt nous dit quoi penser

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Vendredi, 10 Juin 2022 - 15h12

Une blague circule entre complotistes, sous le manteau, comme une devinette samizdat : « Quelle est la différence entre un complotiste et un conformiste bien-pensant ? Environ un an ». Aujourd’hui cette blague est devenue réalité ; peut-être a-t-elle une année d’existence elle-même ? Or, comme par une bienheureuse coïncidence, nous sommes tombés sur une conférence récente de Rudy Reichstadt sur le complotisme pour la CICAD suisse (leur LICRA locale) puis, à peu près au même moment, sur des propos étonnants de Patrick Cohen, celui qui dresse les « listes noires » des mal-pensants, dans laquelle il devra donc probablement désormais s’inclure.

En réflexion liminaire, on notera tout d’abord le nombre ridicule d’abonnés à la chaîne (926) et le nombre de vues (exceptée celle de la star Rudy et dont le présent article va faire exploser les scores) pour des vidéos nombrilistes frôlant parfois même la paranoïa et dont l’intérêt porté par le public est inversement proportionnel aux financements publics et privés :

 

Venons-en ensuite à la conférence de Rudy, que nous nous sommes infligée dans son intégralité (et rien que cela mérite une petite contribution au Financement associatif de la Rédaction, cf. plus bas). Nous nous demandions (faussement) naïvement dans notre dernier article sur le bonhomme, pourquoi une telle haine contre le complotisme :

"Or, face aux moyens démesurés mis en œuvre contre les « conspirationnistes », force est de constater que ceux-ci sembleraient constituer davantage qu’une source possible d’erreurs factuelles, mais bel et bien un danger. Un danger pour quoi, pour qui ?"

E&R : Conspiracy Watch en sueur : le site E&R toujours "hégémonique" et "en hausse"

Nous avons désormais la réponse de la propre bouche de notre conférencier : parce que le complotisme est un antisémitisme – par le truchement du révisionnisme.

"J’ai reconnu une parenté très forte dans la structure du discours [entre le négationnisme et le complotisme], et ce dont je me suis aperçu aussi assez rapidement c’est qu’il y avait une intrication entre la mouvance négationniste et la mouvance complotiste (...). Et cette mouvance la plus dynamique en langue française, c’est très clairement la mouvance soralo-dieudonniste qui cristallise avec le site Égalité & Réconciliation qui commence en 2007 – c’est aussi la date de création de Conspiracy Watch – et jusqu’à aujourd’hui c’est toujours l’un des vaisseaux amiraux de la complosphère francophone".

Rudy Reichstadt

Ainsi donc, dans la plus pure lignée de l’École de Francfort d’après guerre, c’est bien par crainte de l’antisémitisme que l’on doit tout détruire : la personnalité autoritaire, donc le patriarcat, la famille, le Vrai, le Beau, etc. Il faut amender tout ce qui peut constituer une valeur absolue contre une valeur relative, une permanence contre une fluidité, une exactitude contre une vérité officielle. Et Rudy Reichstadt sait parfaitement qu’avec du pouvoir, de l’entregent et de l’argent, on peut faire penser à peu près ce qu’on veut à beaucoup de monde, la crise sanitaire comme l’Ukraine en sont les deux plus beaux derniers exemples.

"On a beau savoir qu’il y a de la propagande, en fait ça marche la propagande. Tous les psychologues sociaux qui s’y intéressent vous le diront : si vous mettez des moyens sur la propagande, vous influencez des millions de personnes".

Rudy Reichstadt

 

C’est alors que nous avons découvert les derniers propos de Patrick Cohen sur les origines du virus SARS-CoV-2. Celui qui donne le « la » de la bien-pensance lors de son prêche quotidien est en effet intervenu alors que l’écran affichait un insolent : « nouveaux doutes sur l’origine du Covid-19 ». Diantre !

Les propos rapportés sont ceux de l’universitaire Jeffrey Sachs, mais immédiatement Patrick nous rassure « qui n’a rien de complotiste, il vient de la gauche ». Ouf !

 

Ces propos donnent froid dans le dos. On nous aurait alors menti pendant deux années ? Patrick Cohen aurait donc lui-même participé du mensonge, alors que depuis bien longtemps déjà, de nombreux lanceurs d’alerte s’interrogent sur l’étrange génome du SARS-CoV-2, sur son éventuelle artificialité et sur sa possible fuite, volontaire ou non, d’un laboratoire chinois.

Le plus méprisable dans l’histoire n’est pas tant que les bien-pensants d’hier changent leur discours – probablement parce que la vérité officielle menace de s’écrouler – mais qu’ils aient pu librement vomir sur les chercheurs de vérité d’hier et qu’aujourd’hui, toute honte bue, ils reprennent leurs propos sans les citer et s’en attribuent même les mérites.

Et vous verrez que demain ils se féliciteront et s’auto-congratuleront d’avoir été des journalistes si vertueux dans leur mission d’information au public. Et il n’y aura personne pour leur rappeler combien ils n’ont fait que suivre le vent du pouvoir comme de misérables feuilles mortes de la pensée.


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé