www.zejournal.mobi
Jeudi, 18 Août 2022

Gérald Darmanin, risée de l’Europe

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Samedi, 04 Juin 2022 - 18h07

Bienvenue dans le DarmaninGate

On serait tentés d’écrire euro-shitstorm pour Gérald, mais les anti-anglicisme vont nous déchiqueter en coms, et en ce moment, on a besoin d’unité, parce que les forces mondialistes à l’œuvre font tout pour déchirer les gens entre eux, surtout les Français. Quelque part, c’est flatteur d’être le point névralgique de la guerre mondialiste contre les peuples. La France a ce petit quelque chose d’essentiel qui doit être détruit par les monarques du Nouvel Ordre mondial.

 

On ne va pas revenir sur les événements du 28 Mai, qui sera peut-être un jour férié, quand on sera sorti de l’occupation mondialiste. Mais on va s’intéresser à l’onde de choc du 28 Mai, et précisément sur un personnage, le ministre de l’Intérieur, dont tout le monde se demande s’il est supérieurement intelligent et manipulateur, ou tout simplement abruti, tant il ment mal et s’empêtre dans ses mensonges. S’il n’était qu’un mytho de banlieue de plus, ce ne serait pas grave, mais ce type est chef de la police, donc de la répression, et garant, ne riez pas, de l’ordre public.

 

C’est comme si le ministère de l’Éducation nationale était refourgué à Jack Lang – pardon, mauvais choix, c’est déjà arrivé –, non, plutôt à un Fourniret ou un Émile Louis.
Darmanin, c’est l’image de l’effondrement intellectuel et moral de la Ve République, ou du personnel politique français. Il y a bien sûr des hommes politiques brillants, on pense à Garaud, Villepin, JMLP, sinon Philippot, Asselineau, NDA, chacun dans son genre, et même Mélenchon quand il ne fait pas office de social-traître au profit de la Banque. Ces gens-là ont du talent, ils ont aussi leurs défauts, mais tout est relatif : qui n’a pas de défauts ?
En revanche, on est gouvernés par une vraie bande d’« incapables », et c’est le Président qui le dit.

 

Quand on voit le duo Pécresse–Hidalgo, qui fait péniblement 5 % à deux (4,7 et 1,8 % des inscrits, soit 3,44 et 1,26 % des exprimés) et dont le Système nous vantait la possible présidence de la répu, les ministres Darmanin, qui ment comme un imbécile qui prend les autres pour des imbéciles, Dupond, qui a vaincu les enfants d’Outreau, Castex, ce gendarme de Saint-Tropez, Véran, qui pique les femmes enceintes, Moreno, dont la fille vient de tomber pour trafic de coke, Borne, qui travaille ouvertement pour le CAC40, Le Maire, qui veut détruire la Russie, Ndiaye, la nouvelle potiche décolonialiste, et on en passe, on comprend que le pouvoir visible compte pour du beurre.

 

Ce qui compte, c’est le pouvoir profond, que Paul Joseph Watson nous dévoile ici, oh, juste un bout : sous le tapis doré de la Démocratie, ça grouille de cloportes qui complotent grave dans notre dos ! Pas la peine de traduire, ces sigles et noms – CIA, NATO, NSC (National Security Council, la représentation du pouvoir profond US), Bilderberg, Pfizer – sont désormais connus et redoutés comme le loup blanc.

 

Alors, pour ces gens-là, comme chantait Jacques Brel, un Darmanin, c’est un sous-sous-fifre, un petit boulon remplaçable. D’ailleurs, il ne devrait pas tarder à gicler, tant la pression devient insupportable, le ministre de l’Intérieur se retrouvant pris en sandwich entre Espagnols et Anglais. Et s’il reste, c’est pire pour le gouvernement, qui va être éclaboussé de bouts de DarmaninGate partout !

 

Cet œuf laissé par Sarkozy à Beauvau n’a pas très bien éclos.


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé