www.zejournal.mobi
Mercredi, 10 Août 2022

Un journal italien nie la « désinformation » malgré la publication d’une photo de première page totalement trompeuse

Auteur : ASR | Editeur : Walt | Vendredi, 18 Mars 2022 - 16h57

Le rédacteur en chef double la mise malgré le fait qu’il ait été pris en flagrant délit.

Le journal italien La Stampa a démenti les accusations de désinformation qui lui ont été faites en publiant en première page une photo d’un tir de missile balistique ukrainien sur Donetsk, tout en suggérant qu’il avait été effectué par la Russie.

Le quotidien d’information promettait à ses lecteurs de couvrir les attaques russes à Kiev et à Lvov avec un titre intitulé « Le carnage ».

Le titre était illustré par l’image d’un homme se couvrant le visage de chagrin alors que des cadavres gisent autour de lui, ainsi que par des lignes sur « les enfants traumatisés de Lvov » et « Kiev se prépare à l’assaut final » des troupes russes.

La photographie montrait en fait les conséquences d’une frappe de missile balistique sur Donetsk, la capitale d’une république séparatiste pro-russe dans l’est de l’Ukraine, après qu’elle ait été touchée par un missile balistique tactique Tochka-U, presque certainement lancé par l’Ukraine.

Oups !

Cependant, le rédacteur en chef Massimo Giannini a nié avec véhémence dans une interview que la publication avait délibérément trompé les lecteurs.

« Ce qui me dérange le plus et me fait beaucoup de peine, c’est qu’il y a aussi des gens ici en Italie, des gens disgraciés du web, qui amplifient cela et appellent cela un cas de désinformation », a déclaré Giannini.

« Où est la désinformation ? » a-t-il demandé.

Pourquoi pas juste là, sur ta première page, Massimo ?

Imaginez qu’un journal russe ait publié en première page une couverture émotive de prétendues attaques ukrainiennes contre des zones rebelles pro-russes du pays, puis l’ait illustrée d’images montrant en réalité des attaques russes contre Kiev.

Les critiques dénonceraient immédiatement la publication pour s’être livrée à une désinformation flagrante, et ils auraient raison.

Apparemment, au milieu de la clameur idéologique pour soutenir le « courant », seule la Russie se livre à la propagande et à la désinformation.

Les puissances de l’OTAN et les médias occidentaux sont de parfaits saints !

MAJ : Le gouvernement ukrainien a également tweeté les mêmes photos en affirmant qu’elles sont la preuve d’atrocités russes !


- Source : ASR

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé