www.zejournal.mobi
Vendredi, 26 Févr. 2021

Delirium tremens : l’Académie de médecine recommande de se taire dans le métro

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Lundi, 25 Janv. 2021 - 06h47

L’Académie de médecine, après le Conseil scientifique, la haute autorité de santé, les ARS et tous les grands pontes qui nous menacent de tous les maux de la Terre du matin au soir, vient de se couvrir de ridicule en une préconisation : dans le métro, il est conseillé (pas encore interdit mais ça peut venir, de la part des dingues tout est possible) de ne pas se parler et de rester à plus de deux mètres d’autrui.

Quid des gens qui parlent tout seuls ? Des gens qui téléphonent à voix haute ? Des enrhumés qui éternuent ? Après la police de la pensée, y aura-t-il une police du postillon ? Les Parisiens vont apprécier la mesure de l’Académie. À moins que ça ne soit une mesure exclusivement anti-parisienne...

Naturellement, pour le journal gratuit 20 Minutes, les décisions ou conseils qui viennent des machins louches d’en haut ne se discutent pas. Tout au plus ils se relayent sans une once d’esprit critique, et ne parlons pas de bon sens. – La Rédaction d’E&R –

Face à la hausse des contaminations et à l’arrivée de variants du coronavirus plus contagieux, l’Académie nationale de médecine a recommandé, ce vendredi, d’éviter de parler et de téléphoner dans les transports en commun, même masqué.

[...]

Deux mètres entre chacun, « inapplicable »

« Un tel changement des recommandations concernant une pratique avec laquelle l’ensemble de la population avait réussi à se familiariser risque de susciter de l’incompréhension et de raviver les doutes sur le bien-fondé des préconisations officielles », poursuit l’Académie.

Elle doute également de l’idée d’étendre la distanciation physique de 1 à 2 mètres entre deux personnes, une « proposition défendable en théorie mais inapplicable en pratique ». Malgré la « menace » des nouveaux variants, l’Académie recommande « de ne pas modifier les gestes barrière tels qu’ils ont été définis et améliorés depuis plusieurs mois » mais de rappeler les bons comportements.

Porter le masque en permanence dans l’espace public « même quand la distanciation physique devient supérieure à 1 mètre », couvrir la bouche et le nez avec le masque… Et le port obligatoire du masque dans les transports en commun, où la distanciation physique ne peut pas être respectée, « doit s’accompagner d’une précaution très simple : éviter de parler et de téléphoner », plaide l’Académie.

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

***

Nous avons longtemps été tout simplement trop bruyants et trop impliqués dans les communications, notamment la critique du gouvernement et sa réponse au covid.

Le virus est bien sûr un désastre, car il a tué des milliards de personnes de manière super mortelle. Cependant, la bonne nouvelle est que le virus peut être utilisé pour faire le bien, par exemple pour faire taire tous ces gens qui critiquent ceux qui sauvent l’humanité, et en plus nous aurons le silence.

La communication entre gens, alors qu’ils devraient obtenir toutes leurs informations de la télévision et des badges bleus sur Twitter, a longtemps été un gros problème pour ce gouvernement. Nous devons donc remercier le virus de nous avoir permis de mettre un terme à ce problème gênant.

Quel est l’intérêt de se parler dans la vie réelle, quand on peut parler librement sur internet ?

AubeDigitale


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé