www.zejournal.mobi
Samedi, 20 Avr. 2024

La PMA pour tous en gestation !

Auteur : Franck Vinrech via Agoravox | Editeur : Stanislas | Lundi, 29 Juill. 2013 - 16h02

Le 19 juillet 2013, cinq sénateurs socialistes Jean-Pierre Godefroy, Roland Courteau, Bernard Cazeau, Roger Madec et Michelle Meunier ont déposé une proposition de loi visant à modifier l’article L. 2141-2 du code de la santé publique relatif à l’assistance médicale à la procréation. Le projet : la PMA pour tous...

Évidemment, on trouve dans ce texte un évident déni de réalité et des affirmations qui démontrent si ce n'était déjà fait depuis longtemps l'égarement intellectuel et philosophiques de nos mal-nommés représentants.

Un petit exemple ..."L' expérience désormais acquise comme les recherches réalisées montrent qu’il n’y a pas d’impact majeur de l’homoparentalité sur le bien-être et le devenir psychologique des enfants." Ça c'est de l'argument, ça c'est du crédible...On a droit aussi, faut-il le préciser, au fameux argument de la lutte contre la stigmatisation... Sans commentaire.

Mais y a-t-il des français qui ont vraiment cru qu'ils allaient s'arrêter en si bon chemin après le mariage pour tous ?
Le texte qu'ils proposent fait d'ailleurs référence dès la première page à la loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe.

C'est une route de perdition, comme dirait un bon prêtre, qui passe d'une loi à une autre et qui n'a pas vocation à se finir... Parions donc que la loi qu'ils feront passer (qu'on la veuille ou pas ils y arriveront comme pour toutes les autres) amènera un nouveau projet de loi qui permettra par exemple aux hommes de porter un enfant avec l'aide de ladite médecine. Ne croyons pas que nous sommes si loin de cela...

Penser que l'on peut s'opposer au passage d'une loi fait partie de l'illusion démocratique. Pour l'instant hélas, beaucoup de français continue d'être bernés et l'on verra sûrement des manifs pour tous regermer. Mais On verra également regermer des sourires à la Taubira ou celui de ces cinq sénateurs au passage de la loi.
Tout semble donc joué d'avance, les dés étant pipés depuis longtemps en France.

On lit que "le Comité consultatif national d’éthique a été chargé de remettre un avis sur l’assistance médicale à la procréation. Si cet avis pourra nourrir un débat, quelles qu’en soient les conclusions, il ne demeurera qu’un avis soumis à l’appréciation du législateur."
Le Comité consultatif national d’éthique sert-il finalement à quelque chose, pèse-t-il dans la balance face à des sénateurs ? Encore faudrait-il que la majorité d'entre eux soient des hommes à forte conscience morale...
L' éthiquement correct, c'est ce qu'ils décideront que c'est, point final...

La proposition de loi est conclue par ces quelques mots : "Il n’existe aucun droit à l’enfant. Mais notre société ne pourra sortir que grandie d’avoir permis à ceux qui le désirent de devenir parents, au-delà de tous préjugés qui doivent être dépassés."

Et dire qu'en Russie la Douma vient de voter une loi interdisant la propagande pro-homosexuelle...


Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...