www.zejournal.mobi
Vendredi, 12 Juill. 2024

Voici la raison pour laquelle je ne condamne pas le Hamas pour le 7 octobre

Auteur : Caitlin Johnstone | Editeur : Walt | Vendredi, 21 Juin 2024 - 15h27

En 1999, une femme nommée Cindy Hendy a été poignardée au cou avec un pic à glace par une femme nommée Cynthia Vigil dans une caravane à Albuquerque, au Nouveau-Mexique. Vigil a ensuite fui les lieux vers une résidence voisine, dont le propriétaire a rapidement appelé la police.

Pourtant, elle n’a jamais été accusée pour son crime.

La raison pour laquelle Cynthia Vigil n’a jamais été accusée d’aucun crime malgré le fait qu’elle ait poignardé Cindy Hendy au cou avec un pic à glace était parce que Hendy était complice du tueur en série David Parker Ray, également connu sous le nom de Toy Box Killer. L’évasion de Vigil de la caravane où Ray et Hendy l’avaient emprisonnée et torturée a conduit à l’arrestation ultérieure du couple. Ray est mort en prison trois ans plus tard, l’ampleur de sa série de meurtres restant inconnue. Hendy a purgé 19 ans de prison et a été libéré en 2019.

Cynthia Vigil n’a jamais été accusée d’un quelconque crime, car tout le monde pouvait voir que sa violence était une réponse tout à fait compréhensible et légitime au fait d’avoir été kidnappée et soumise à d’horribles traitements. Il n’est jamais venu à l’esprit de personne de dire qu’elle aurait dû agir différemment, et il n’est certainement jamais venu à l’esprit de personne de faire de son seul acte de violence désespérée l’histoire principale sans la mettre en contexte avec le fait qu’il y avait un tueur en série qui enlevait des femmes et les torturait dans son cachot.

Et je veux dire, imaginez à quel point cela aurait été absurde s’ils avaient fait ça. Imaginez si, après la diffusion de l’histoire de Toy Box Killer, tous les gros titres ne disait que «une femme a poignardé une autre femme avec un pic à glace». Imaginez si les coups de pic à glace étaient tout ce dont la presse parlait, mois après mois, au lieu du fait que des gens avaient été emprisonnés et soumis à des abus sauvages par un cruel meurtrier en série.

Imaginez à quel point il aurait été absurde si, chaque fois que quelqu’un était interviewé à propos de cette affaire dans les journaux, on lui demandait s’il condamnait Cynthia Vigil pour son coup de couteau à glace brutal, maléfique et sadique contre Cindy Hendy.

Imaginez à quel point cela aurait été absurde si la presse avait continué à présenter l’incident comme si Hendy était simplement là, s’occupant innocemment de ses propres affaires, et avait ensuite été victime d’une attaque barbare et non provoquée par Vigil.

Imaginez à quel point cela aurait été absurde si tout le monde gardait l’histoire concentrée sur le coup de pic à glace, et chaque fois que quelqu’un essayait de souligner que le coup n’avait eu lieu que parce que Cynthia Vigil était emprisonnée par un tueur en série dérangé et sa complice, ils étaient dénoncés hystériquement comme des apologistes de Vigil et des partisans des coups de couteau au cou, et qu’ont leur déclarait que rien? – ?absolument rien? – ne pourrait jamais excuser ou justifier la violence que Vigil a infligée à Hendy ce jour terrible.

Imaginez à quel point cela aurait été absurde si, plutôt que de venir à la rescousse de Vigil et d’arrêter ceux qui l’avaient victimisée, la police avait rendu Vigil à ses ravisseurs et aidé David Parker Ray à reprendre son style de vie meurtrier.

Imaginez si, tout en aidant David Parker Ray à rétablir son statu quo de kidnapping, de torture et de meurtre, les forces de l’ordre et les médias faisaient valoir que Ray et ses complices avaient le droit d’exister pour défendre leur maison et leur mode de vie.

Imaginez si Ray avait considérablement intensifié son caractère meurtrier et sadique à la vue du monde entier après la tentative d’évasion de Cynthia Vigil, et que les gens l’avaient défendu en invoquant solennellement le jour horrible et affreux où Vigil a lancé une attaque non provoquée avec un pic à glace sur le cou de Cindy Hendy.

Imaginez si, afin de justifier leur soutien au déchaînement meurtrier de Ray, la police et les médias avaient semé des mensonges et de la désinformation sur ce que Vigil avait fait lors de sa tentative d’évasion, affirmant qu’elle avait agressé sexuellement Hendy, décapité son bébé et mis son corps dans un four.

Il est difficile d’imaginer quelque chose de plus ridicule, n’est-ce pas ? Il est difficile d’imaginer un renversement plus obscène entre victime et agresseur, et une réponse plus absurde aux efforts désespérés d’une personne pour échapper à ses ravisseurs violents.

C’est à peu près aussi arriéré et insensé que n’importe qui pourrait l’être à propos de n’importe quoi, et quiconque essaierait de vous faire croire une telle absurdité serait évidemment un menteur psychologiquement abusif qu’on ne devrait plus jamais croire.

Quoi qu’il en soit, c’est la raison pour laquelle je n’ai jamais condamné le Hamas pour le 7 octobre.

*

Donnez New York aux mormons

L’État de New York devrait être donné aux Mormons, puisque c’est là que Joseph Smith a fondé le mormonisme. Toutes les autres religions présentes dans la nouvelle nation qui sera connue sous le nom de Mormonland doivent soit partir, soit accepter le fait que leurs maisons et leurs biens seront pris par les Mormons, qu’ils seront déplacés dans des parties indésirables du Mormonland, et qu’ils seront traités au mieux comme des citoyens de seconde zone et au pire comme de la vermine à exterminer.

Je suis sûr que tous les autres groupes qui ont élu domicile à New York au fil des ans l’accepteraient, car c’est une chose parfaitement raisonnable et appropriée à faire. Après tout, les Mormons méritent une patrie, et ils méritent que cette patrie soit celle que les ancêtres de leur religion ont habitée.

On pourrait arguer que les Mormons ont déjà des endroits comme l’Utah où ils se sont installés, qu’ils y prospèrent et qu’ils y sont parfaitement en sécurité, mais avancer de tels arguments ferait de nous de malfaisants nazis coupables de persécution religieuse.

Quiconque s’oppose à la création d’une patrie mormone doit être traité comme un terroriste, ainsi que sa famille et ses voisins. Toute force nécessaire au maintien de l’État mormon est pleinement justifiée, même si cela signifie qu’il doit rester dans un état permanent de guerre, de violence et d’apartheid tout au long de son existence. Si vous n’êtes pas d’accord, vous êtes mauvais et vous êtes du côté des terroristes.

Telle devrait être la position dominante acceptée par tous. Tous les gouvernements occidentaux et leurs médias devraient la soutenir, et quiconque n’est pas d’accord devrait perdre son emploi. Aucun nombre de meurtres, de nettoyage ethnique, d’oppression, de vol, d’injustice ou de brutalité policière ne serait trop excessive, parce que rien n’est plus important que de s’assurer que les Mormons ont une patrie dans laquelle ils règnent sur tous les autres groupes. Mormonland a le droit d’exister. Mormonland a le droit de se défendre.

Je suis une personne très sérieuse dont les opinions méritent d’être prises au sérieux. Ne riez pas de ce que je viens de dire. Ce n’est pas ridicule. C’est normal et intelligent.

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...