www.zejournal.mobi
Vendredi, 12 Juill. 2024

France Inter secoué par une vague de départs suite au licenciement de Guillaume Meurice pour son «nazi mais sans prépuce»

Auteur : Yoann | Editeur : Walt | Mercredi, 19 Juin 2024 - 11h49

Thomas VDB, un autre humoriste emblématique de la station, a décidé de quitter France Inter après seize ans de collaboration. Cette décision fait suite à la lettre ouverte de Guillaume Meurice, qui a été licencié de la station. Sur les réseaux sociaux, Thomas VDB a annoncé qu’il ne présentera pas l’émission «Qui veut gagner la Flûte à bec» cet été et qu’il quitte donc naturellement France Inter.

Une vague de départs sans précédent secoue France Inter suite au licenciement de Guillaume Meurice, avec des démissions en chaîne de personnalités telles qu’Aymeric Lompret, Thomas VDB et Pierre Thevenoux.

Tout a commencé avec Djamil Le Shlag, qui a été le premier à quitter la station de radio. Peu de temps après, Aymeric Lompret a suivi le mouvement, exprimant son soutien à Guillaume Meurice en publiant une photo de lui en peignoir sur les réseaux sociaux, accompagnée du message : «Plus Guillaume = plus Aymeric. Merci pour tout France Inter».

La chanteuse et humoriste GiedRé, membre de l’équipe du Grand Dimanche Soir, a également décidé de partir. Quelques heures plus tard, la linguiste Laélia Véron a annoncé sur X qu’elle ne participerait plus à l’émission Le Grand Dimanche Soir, exprimant son soutien à Guillaume Meurice.

Mais ce n’est pas tout. Ce mercredi 12 juin, Thomas VDB a annoncé à son tour qu’il quittait France Inter après 16 ans de collaboration. Sur X, il a écrit : «Contrairement à ce qui a été annoncé, je n’animerai finalement pas «Qui veut gagner la Flûte à bec» cet été et quitte naturellement France Inter».Avant d’ajouter : «L’autre jour je vois passer une vieille vidéo de 2015 où Sophia Aram fait une blague de prépuce. Vous m’auriez vu devant la vidéo…»

Enfin, l’humoriste Pierre Thevenoux a annoncé sur Instagram qu’il ne participerait plus à l’émission «Zoom Zoom Zen», reprochant à Guillaume Meurice de l’avoir obligé à démissionner à cause de ses «histoires».

La situation à France Inter est donc tendue, avec de nombreux départs en signe de protestation et de soutien à Guillaume Meurice. Affaire à suivre… Surtout si le Rassemblement national accède au pouvoir dans quelques semaines et décide de privatiser l’audiovisuel public !


- Source : Le Média en 4-4-2

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...