www.zejournal.mobi
Mercredi, 24 Avr. 2024

La FDA et les fabricants de vaccins refusent toujours de nous montrer leur travail

Auteur : Dr David Gortler | Editeur : Walt | Jeudi, 22 Févr. 2024 - 11h35

En ce qui concerne les injections d’ARNm pour le Covid, les Américains dépendent à 100 % de la FDA et des fabricants de vaccins pour évaluer et confirmer la pureté et la cohérence. Cela pourrait être acceptable si les méthodes de test utilisées par les fabricants et la FDA étaient encore totalement transparentes, mais ce n’est plus le cas.

Non seulement les résultats des tests sont confidentiels, mais même la méthodologie utilisée n’a pas été rendue publique. Le monde entier doit croire sur parole les fabricants qui affirment qu’il n’y a pas de contamination ou de variabilité de la séquence de l’ARNm ou de ses composants nanoparticulaires lipidiques, même si les données épidémiologiques publiées indiquent le contraire.

Le secret règne malgré le fait que les fabricants de vaccins reçoivent des milliards de dollars du contribuable américain pour mener leurs efforts de recherche et de développement. La transparence devrait être non partisane, surtout lorsqu’il s’agit de la qualité des produits pharmaceutiques américains.

En outre, les administrations Trump et Biden ont toutes deux proposé de lever les droits de propriété intellectuelle de l’ARNm de Covid pour les injections d’ARNm. Pourtant, la FDA et les fabricants protègent rigoureusement les informations sur les ingrédients en les qualifiant de propriété ou de secret commercial. Mais est-il vraiment approprié de les qualifier de “propriétaires/secrets commerciaux” si la recherche, le développement et le produit ont été financés par des centaines de millions de dollars du contribuable ?

Une FDA transparente et publiquement responsable devrait s’empresser de tester prospectivement la plupart ou la totalité de ses produits réglementés afin d’en vérifier la cohérence qualitative et quantitative – et de rendre ces résultats accessibles au public.

Une FDA transparente partagerait également sa méthodologie de test pour les produits mRNA Covid pour les scientifiques qui souhaitent confirmer. Mais quiconque tente d’accéder à ces informations les trouvera sous embargo dans un rapport de la FDA rendu inutile par des expurgations ridicules non seulement de la méthodologie, mais aussi de la critique de la méthodologie par la FDA.

En l’absence d’une liste d’ingrédients ou d’une méthodologie de test, il est impossible pour quiconque, en dehors de la FDA ou des fabricants, de savoir précisément comment vérifier la cohérence d’un produit. Cette situation est d’autant plus préoccupante que de nouvelles données préliminaires utilisant une méthodologie indépendante ont apporté des preuves troublantes de la contamination du produit mRNA Covid.

Il est également inquiétant de constater qu’en 2021, la FDA a choisi de commencer à contrôler la qualité des produits pharmaceutiques américains par le biais d’une collecte à distance d’échantillons de médicaments envoyés par la poste, un processus beaucoup moins fiable que les tests effectués sur les échantillons directement prélevés dans les usines de fabrication ou les points de distribution par les agents de la FDA.

Cette méthode d’échantillonnage par courrier est absurde. Elle s’apparenterait à la surveillance des restaurants par les services sanitaires d’un État, qui leur demanderaient d’envoyer périodiquement par la poste divers articles de leur menu pour qu’ils soient testés en vue d’une éventuelle contamination d’origine alimentaire, ou qui demanderaient aux restaurants de s’engager à tester eux-mêmes les articles en question.

L’absence de transparence sur les dosages spécifiques n’a pas de précédent

Contrairement à tous les autres produits pharmaceutiques approuvés par la FDA, y compris les produits à base d’ARN déjà approuvés, dont le patisiran (Onpattro®), aucune des injections de Covid n’indique la séquence, le poids moléculaire et la concentration en milligrammes sur l’étiquette officielle de l’emballage de la FDA. Normalement, l’étiquetage officiel de la FDA fournit des informations spécifiques sur les ingrédients contenus dans ce volume, y compris la structure, la séquence et la concentration spécifique. Ce n’est pas le cas des étiquettes de l’ARNm de Covid.

Recherchez tous les produits pharmaceutiques auxquels vous pouvez penser dans la base de données Drugs.com, et vous verrez que toutes les étiquettes fournissent la structure et le poids moléculaire dans l’étiquetage officiel de l’emballage. Les clichés de l’ARNm de Covid constituent une exception flagrante à la pratique historique d’approbation de la FDA et à la règle de l'”étiquette véridique”.

L’étude soulève un certain nombre de questions d’une importance cruciale, auxquelles il est impossible de répondre sans vérifier au préalable la cohérence – et l’échantillonnage “par la poste” n’ est pas le moyen d’y parvenir.

Assurer la transparence des ingrédients et garantir la qualité au moyen d’une méthode d’échantillonnage appropriée est une mission essentielle de la FDA. C’est d’ailleurs la raison première de la création de l’agence en 1906. Aujourd’hui, les Américains méritent une transparence totale et une meilleure surveillance du contrôle de la qualité lorsqu’il s’agit de leurs produits pharmaceutiques. Notre santé peut en dépendre.

David Gortler est pharmacologue, pharmacien, chercheur et ancien membre de l’équipe de direction de la FDA, en tant que conseiller principal du commissaire de la FDA pour les questions relatives aux affaires réglementaires, à la sécurité des médicaments et à la politique scientifique de la FDA. Il a été professeur de pharmacologie et de biotechnologie à l’université de Yale et à l’université de Georgetown. Cet article a été publié précédemment par le Brownstone Institute.

Traduit par Anguille sous roche


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...