www.zejournal.mobi
Jeudi, 22 Févr. 2024

L’objectif est le nettoyage ethnique, pas la défaite du Hamas

Auteur : Caitlin Johnstone | Editeur : Walt | Lundi, 04 Déc. 2023 - 18h54

Ce qui est amusant avec la mort d’Henry Kissinger à l’âge de 100 ans, c’est qu’il a vécu assez longtemps pour devenir l’un des bellicistes les moins fous du marais de Washington – non pas parce qu’il est devenu plus sain d’esprit, mais parce que l’empire américain est devenu tellement plus fou. Presque tous ceux qui dirigent le gouvernement américain aujourd’hui sont de pires bellicistes que Kissinger ne l’était à la fin de sa vie.

*

Personne saine d’esprit : Arrêtez d’assassiner des milliers d’enfants.

Personne folle : Vous détestez les gens à cause de leur religion.

*

Les responsables israéliens répètent ouvertement que le plan pour Gaza est un nettoyage ethnique, mais la classe politique/médiatique occidentale insiste catégoriquement pour continuer à présenter les actions d’Israël à Gaza uniquement comme une guerre contre le Hamas. Le Hamas n’est pas la cible, c’est l’excuse.

*

Un nouveau rapport accablant de +972 Magazine publié jeudi révèle comment Israël a délibérément frappé des cibles civiles à Gaza dans le cadre de sa politique parce qu’il pense que cela «amènera les civils à faire pression sur le Hamas». Il montre clairement que Tsahal sait parfaitement où se trouvent les civils, et que lorsqu’ils tuent des enfants, c’est parce qu’ils ont calculé qu’il serait stratégiquement intéressant de le faire.

*

Alors que les preuves continuent de s’accumuler sur le fait qu’un nombre important d’Israéliens tués le 7 octobre ont en fait été tués par des tirs aveugles des FDI, Israël a annoncé son intention d’enterrer les véhicules dans lesquels les Israéliens sont morts – en d’autres termes, d’enterrer les preuves médico-légales. Selon le Jerusalem Post, «afin d’économiser de l’espace et d’être aussi respectueux de l’environnement que possible, les voitures pourraient être déchiquetées avant d’être enterrées».

Les gens ne sont-ils pas fatigués de voir leur intelligence insultée ?

Alors que les preuves des tirs amis du 7 octobre s’accumulent, Israël prévoit d’enterrer les voitures contenant d’importantes preuves médico-légales qui ont été brûlées dans le sud de la bande de Gaza
Les voitures seront entièrement déchiquetées avant d’être enterrées afin de «respecter au mieux l’environnement».

*

Les alliés occidentaux d’Israël sont sans cesse confrontés au problème suivant : ils ont présenté Israël comme une démocratie libre aux valeurs libérales identiques à celles de l’Occident pendant toutes ces années, alors qu’il continue d’agir comme les dictatures maléfiques dont l’Occident essaie toujours de se démarquer.

Ils se heurtent sans cesse à ce problème parce qu’Israël ne peut pas changer quoi que ce soit à son sujet, puisqu’il s’agit simplement de l’étoffe dont il est fait. Le cadre idéologique sioniste qui a donné naissance à Israël est ce qui a guidé son parcours politique pendant tout ce temps, et cette idéologie ne peut qu’orienter le pays vers le racisme, l’apartheid, le fascisme, le vol, le meurtre et le génocide.

Cela a longtemps provoqué une dissonance entre ce qu’Israël fait et comment il est présenté par ses alliés occidentaux et ses propres relations publiques, et aujourd’hui cette dissonance a atteint des sommets sans précédent. On enseigne (à tort) aux Occidentaux que leurs gouvernements incarnent des systèmes de valeurs vertueux donnant la priorité à la liberté, à la paix, à la justice et à la vérité, et voici que se greffe sur eux cet étrange ethno-état qui se torche très clairement avec ces valeurs sans même chercher à le dissimuler.

L’empire occidental a détruit pays après pays en partant du principe que chacun de ces pays était gouverné par un dictateur maléfique qui ne pouvait être autorisé à rester au pouvoir, et pourtant on nous demande de passer outre les actions d’un partenaire intime de l’empire occidental qui font passer ces dictateurs maléfiques pour des ours en peluche et de croire que ce partenaire est en fait entièrement aligné sur les valeurs de l’Occident vertueux. Il n’y a aucun moyen de réconcilier ces deux perspectives complètement contradictoires, d’où la dissonance cognitive.

Plus la dissonance cognitive est importante, plus il est difficile pour les gens de maintenir simultanément ces points de vue contradictoires. C’est pourquoi de plus en plus d’Occidentaux commencent à ouvrir les yeux sur la dépravation d’Israël et de leur propre gouvernement.

*

Nous sommes censés accepter qu’il est normal que les Israéliens haïssent les Palestiniens qu’ils assassinent et oppriment au point d’applaudir à leur mort, mais qu’il est scandaleux et impardonnable que les Palestiniens assassinés et opprimés les haïssent en retour.

*

L’apologie d’Israël, c’est la défense par les pires personnes du monde des pires actions du monde. Il y a plus de chances que vous souteniez Israël si vous êtes une personne minable, et si vous n’étiez pas une personne minable au départ, vous aurez éventuellement à en devenir une pour continuer à soutenir les actions d’Israël.

*

La plupart des partisans d’Israël ne sont pas juifs, mais lorsque vous dites que les partisans d’Israël sont des gens horribles, ils essaient de prétendre que vous parlez des juifs. Les partisans d’Israël qui ne sont même pas juifs vous accuseront d’antisémitisme pour avoir dit des choses qui les concernent en réalité.

*

Chaque fois qu’il y a une campagne de bombardement par la structure de pouvoir alignée sur les États-Unis, on voit des tentatives pour faire passer les civils tués pour des victimes imparfaites, et c’est ce que l’on voit aussi à Gaza.

Le problème, c’est qu’il est impossible de présenter les enfants comme des victimes imparfaites ; ils sont par nature irréprochables. Si tous les habitants de Gaza étaient des combattants du Hamas, ou même des hommes en âge de servir dans l’armée, la stratégie des «victimes imparfaites» fonctionnerait parfaitement, mais il se trouve que Gaza contient un pourcentage anormalement élevé d’enfants et qu’Israël les tue à un rythme tout à fait inhabituel. Vous pouvez essayer de dire que les bébés et les jeunes enfants sont en fait des combattants ou des partisans cachés du Hamas, mais tout ce que vous réussirez à faire, c’est de faire paraître votre camp plus mauvais qu’il ne l’est déjà. C’est un obstacle majeur pour l’empire occidental.

Traduction Réseau International

***

Israël prévoit une longue guerre et l’expulsion de la population de Gaza

Il y a plusieurs nouveaux rapports sur la façon dont les sionistes veulent poursuivre leur folie meurtrière à Gaza (et au-delà).

«Israël prévoit que la guerre contre Gaza durera plus d’un an – Antiwar

Le Financial Times a rapporté avoir parlé avec des sources qui ont dit qu’Israël prévoit de faire la guerre à Gaza pendant plus d’un an. En un peu moins de deux mois, Israël a tué au moins 15 000 personnes, endommagé 100 000 bâtiments, déplacé 1,7 million de Palestiniens et détruit la plupart des installations médicales de Gaza.

Vendredi, le FT a rapporté que des sources affirmaient qu’Israël se préparait à un conflit en plusieurs phases à Gaza, qui durerait au moins un an. «Il s’agira d’une guerre très longue… Nous sommes actuellement loin d’avoir atteint nos objectifs», a déclaré une personne au fait des plans de guerre israéliens.

Selon les sources, les objectifs d’Israël consistent notamment à «tuer les trois principaux dirigeants du Hamas – Yahya Sinwar, Mohammed Deif et Marwan Issa – tout en assurant une victoire militaire décisive contre les 24 bataillons et le réseau de tunnels souterrains du groupe et en détruisant sa capacité à gouverner dans la bande de Gaza». (…)

La première phase de la guerre, une campagne de bombardement intense et une invasion terrestre, devrait durer une bonne partie de l’année 2024. Selon une source, la première phase de la guerre est achevée à environ 40%. «La ville de Gaza n’est pas encore terminée, ni totalement conquise. Elle a probablement été conquise à 40%», a expliqué cette personne. «Pour l’ensemble du nord, il faudra probablement encore deux semaines à un mois».

La deuxième phase sera une opération avec moins d’opérations militaires visant à stabiliser Gaza. Bien que les sources aient indiqué au FT que la deuxième phase devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’année 2024, les responsables israéliens affirment qu’ils ne peuvent pas prédire une fin précise au conflit».

Une longue guerre signifie qu’Israël perdra de plus en plus le soutien de la communauté internationale.

Cette tendance se renforcera encore lorsqu’Israël commencera à tuer tous les «membres du Hamas» dans le monde.

L’administration Biden prétend avoir fait pression sur Israël pour qu’il tue moins de personnes. Mais elle fait ensuite volte-face et livre des armes de plus en plus grosses.

«Les États-Unis envoient à Israël des bombes anti-bunker de 900 kilos pour la guerre de Gaza (archivé) – WSJ

L’afflux d’armes, notamment environ 15 000 bombes et 57 000 obus d’artillerie, a commencé peu après l’attaque du 7 octobre et s’est poursuivi ces derniers jours, ont indiqué les responsables. Les États-Unis n’ont jamais révélé le nombre total d’armes qu’ils ont envoyées à Israël, ni le transfert de 100 bombes BLU-109, des bombes anti-bunker de 900 kg. (…)

Parmi les munitions que les États-Unis ont transférées à Israël figurent plus de 5 000 bombes non guidées ou «muettes» Mk82, plus de 5400 bombes à ogive de 900 kg Mk84, environ 1000 bombes de petit diamètre GBU-39 et environ 3000 JDAM, qui transforment les bombes non guidées en bombes guidées «intelligentes», selon une liste interne du gouvernement américain décrite au Wall Street Journal par des responsables américains. (…)

Les États-Unis ont également envoyé à Israël environ 57 000 obus d’artillerie de 155 mm – une munition clé que les États-Unis ont également fournie à l’Ukraine depuis l’invasion russe de 2022 – ainsi que des milliers d’autres obus d’artillerie et diverses armes légères. (…)

Les Nations unies, les agences humanitaires et les pays arabes qui mènent des négociations entre les deux parties ont appelé à un cessez-le-feu permanent. L’administration Biden a rejeté les appels à un cessez-le-feu à long terme et a exprimé son soutien à la lutte menée par Israël pour déloger le Hamas du pouvoir à Gaza».

Le largage de bombes anti-bunker (qui ne peuvent pas détruire les véritables bunkers de commandement du Hamas) sur la bande de Gaza, densément peuplée, est un meurtre de masse. De plus, le faire en se basant sur des décisions erronées d’«intelligence artificielle» est stupide.

Un journal hébreu affirme qu’il existe de nouveaux plans pour repousser les habitants de Gaza, mais qu’ils sont controversés, même au sein du cabinet de guerre.

Le plan du Premier ministre pour les citoyens de Gaza : La Direction-Dehors – Israel Hayom

Outre la question du contrôle de la bande de Gaza, on s’attend également à une controverse sur un plan formulé par Ron Dermer à la demande de Netanyahou, examinant les moyens de réduire au minimum la population de Gaza – Pour le Premier ministre, il s’agit d’un objectif stratégique, tandis que le plus haut responsable de la sécurité y voit un fantasme irréaliste.

La question du jour d’après est l’une des plus sensibles aujourd’hui, et elle n’est traitée dans aucun forum officiel, mais uniquement dans le cadre de consultations internes. S’il existe un point de désaccord important avec l’administration Biden sur la question de Gaza, c’est bien celui-là. D’autres éléments peuvent être manipulés. Apporter de l’aide humanitaire à la demande du président américain, et même du carburant. Même la nouvelle exigence de ne pas nuire aux personnes déplacées dans le sud de la bande de Gaza lorsque les forces de défense israéliennes commenceront à y opérer peut être satisfaite par une déclaration non contraignante selon laquelle «nous essaierons».

Mais faire entrer Abou Mazen à Gaza pour remplacer les forces de Tsahal dans le territoire est une toute autre histoire. Benny Gantz et Gadi Eizenkot auraient volontiers accepté. Benjamin Netanyahou et Yoav Galant moins. Le point commun est qu’ils envoient tous le message qu’Israël n’a pas l’intention de contrôler le territoire lui-même d’un point de vue civil. Galant le dit très sérieusement. Quant à Netanyahou, je n’en suis pas sûr. Ses déclarations claires selon lesquelles une autorité soutenant le terrorisme, qui transfère des revenus à des terroristes et éduque ses enfants à l’incitation contre les juifs, ne gouvernera pas Gaza, ne permettront pas à la bande de Ramallah d’entrer dans Gaza. Il n’y a pas d’autre solution. Par conséquent, les FDI continueront à contrôler Gaza, sur le plan militaire et civil, au moins dans un avenir prévisible.

Ce plan est suivi d’un autre. La plupart des ministres ne le connaissent pas. Les ministres de la guerre ne le savent pas non plus. Il n’a pas été discuté dans ces forums en raison de son effet explosif évident : la dilution de la population de Gaza au strict minimum. Biden y est fermement opposé, tout comme l’ensemble de la communauté internationale. Galant, le chef d’état-major et le chef d’état-major de Tsahal affirment qu’une telle possibilité n’existe pas. Mais Netanyahou considère qu’il s’agit d’un objectif stratégique. Il a même chargé son administrateur du cabinet de guerre, le ministre Ron Dermer, de rédiger un document d’état-major sur la question.

Il s’agit d’un plan qui contournera la résistance américaine sans confrontation, la résistance résolue des Égyptiens sans commencer à tirer sur les réfugiés entrant sur leur territoire par l’axe de Philadelphie, et la résistance mondiale générale qui se manifestera lorsque les premiers habitants de Gaza quitteront leurs maisons et émigreront ailleurs.

Les réfugiés dans les zones de guerre sont monnaie courante. Au cours de la dernière décennie, des dizaines de millions de réfugiés ont quitté des zones de guerre à travers le monde. De la Syrie à l’Ukraine. Tous avaient une adresse dans des pays qui ont accepté de les accueillir dans le cadre d’un geste humanitaire. Alors pourquoi Gaza devrait-elle être différente ?

Il ne s’agit pas d’un transfert, mais d’un relâchement de l’étouffement à l’intérieur des frontières de Gaza. Si les points de passage vers Israël restent scellés, il existe d’autres options. Rafah en est une, malgré l’opposition farouche de l’Égypte. Cette transition a parfois été ouverte. Aujourd’hui, il existe également un passage souterrain entre Rafah, à Gaza, et le passage égyptien, aux dimensions d’une autoroute. La mer est également ouverte aux Gazaouis. Dans sa volonté, Israël ouvre le passage maritime et permet l’évasion massive vers les pays européens et africains.

Dans le contexte de l’émigration gazaouie, les écarts entre les membres du gouvernement sont considérables. Alors que Smotrich, Ben Gvir et un certain nombre de ministres du Likoud considèrent qu’il s’agit d’une nécessité, d’autres comme Galant, Gantz et Eisenkot considèrent qu’il s’agit d’un fantasme irréaliste et d’un plan méprisable et immoral.

Le plan du Premier ministre pour les citoyens de Gaza : La Direction-Dehors – Israel Hayom

À chaque nouveau rapport quotidien sur le blocage de l’aide et l’augmentation du nombre de morts à Gaza, les électeurs américains sont de plus en plus nombreux à rejeter ces politiques brutales. En dehors d’Israël, rares sont ceux qui soutiennent de tels plans. La plupart des électeurs de Biden ne le feront pas. Si Joe Biden ne fait pas pression sur Netanyahou pour qu’il mette fin au massacre, il perdra très probablement les élections.

Par conséquent, si Joe Biden veut vraiment avoir une autre présidence, il devra empêcher Netanyahou de poursuivre une longue guerre à Gaza et de pousser la population palestinienne à quitter la bande de Gaza. Netanyahou ne se préoccupe pas de savoir si Biden reste en poste. Il peut très bien s’accommoder du fait que Donald Trump le remplace. La seule façon pour Biden de vraiment arrêter Netanyahou est de le priver d’armes, de munitions et de soutien financier.

Combien de temps lui faudra-t-il pour le faire ?

Source : Moon of Alabama

Traduction Réseau International


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...