www.zejournal.mobi
Samedi, 24 Févr. 2024

L’armée ukrainienne bombarde le district de Kalininski à Donetsk, blessant une civile

Auteur : Christelle Néant | Editeur : Walt | Mardi, 28 Mars 2023 - 21h18

Le 27 mars 2023 au matin, l’armée ukrainienne a bombardé le district de Kalininski à Donetsk, à coup de lance-roquettes multiple HIMARS endommageant de nombreux appartements, et blessant une civile.

Lundi matin dès 10 h, l’armée ukrainienne a commencé à bombarder le district de Kievski à Donetsk, à coup de lance-roquettes multiples et d’artillerie de 155 mm standard OTAN. Les bombardements réguliers rendaient dangereux de se rendre sur place pour constater les dégâts.

Puis, à 11 h, l’armée ukrainienne a tiré à coup de lance-roquettes multiple HIMARS sur le district de Kalininski, plus à l’est, endommageant de nombreux appartements et blessant une civile, qui travaillait à l’école n°95.

Voir le reportage filmé sur place, sous-titré en français :

Sur place, il m’a été impossible de m’approcher de l’endroit où les roquettes sont tombées, car deux d’entre elles n’avaient pas explosé, et les démineurs accompagnées des hommes du ministère des Situations d’urgence étaient en train de travailler pour éliminer le danger lorsque je suis arrivée.

Le souffle de l’explosion des roquettes restantes avaient néanmoins suffit à souffler toutes les vitres des immeubles environnants, et à blesser une employée de l’école du quartier.

Les éclats retrouvés sur place par le CCCC (Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination concernant les crimes de guerre de l’Ukraine), ne laissent aucun doute sur le fait qu’il s’agit de roquettes HIMARS, et donc de l’armée ukrainienne.

 

Après calcul de la trajectoire, il s’avère que l’armée otano-ukrainienne a tiré depuis Alexeïevo-Droujkovka, à plus de 60 km de Donetsk, sûrement pour éviter la destruction du lance-roquettes multiples par un drone ou l’artillerie russe.

Le même jour, l’armée ukrainienne a bombardé l’usine de produits chimiques Stirol à Gorlovka, en RPD (République populaire de Donetsk), ainsi que la ville de Lissitchansk, en RPL (République populaire de Lougansk), endommageant un hôpital et deux immeubles d’habitation, et la ville de Mélitopol, en région de Zaporojié, endommageant une école technique.

L’Ukraine a aussi tenté d’assassiner aujourd’hui le chef de la police de Marioupol, Mikhaïl Moskvine, en faisant exploser sa voiture.

 

Moskvine a survécu, il est juste commotionné. Mais comme on peut le voir, l’Ukraine continue d’utiliser des méthodes terroristes, y compris contre des civils.

Et ces méthodes sont appliquées jusqu’au bas de l’échelle hiérarchique de l’armée ukrainienne comme on peut le voir sur cette vidéo choquante, où un soldat ukrainien terrorise une femme qui roule en voiture avec son bébé, parce qu’elle a doublé un convoi militaire, qu’elle a un nom à consonance musulmane (il la traite de « cochon, stupide et sale » lorsqu’il découvre son nom sur ses documents d’identité), et qu’elle parle russe. Pour finir, au vu du bruit, il tire dans une vitre de la voiture, alors que le bébé est toujours à bord !!!

 

Le signe de la Wehrmacht peint à l’arrière du véhicule des soldats ukrainiens, en dit aussi long sur l’idéologie de ceux qui se sont ainsi comportés comme des terroristes envers une mère et son bébé. Mais à part ça on nous dit qu’il n’y a pas de néo-nazis en Ukraine, et que Kiev est dans son bon droit et veut « libérer » ses terres. Depuis quand des « libérateurs » se comportent ainsi avec leurs concitoyens ? Ces soldats se comportent comme des occupants, et des terroristes. Et ce que vous voyez sur cette vidéo résume 9 ans de guerre dans le Donbass !


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...