www.zejournal.mobi
Mercredi, 29 Mai 2024

Week-end sanglant dans le Donbass : L’armée ukrainienne tue cinq civils et en blesse 18

Auteur : Christelle Néant | Editeur : Walt | Lundi, 13 Mars 2023 - 20h00

Les 11 et 12 mars 2023, l’armée ukrainienne a bombardé à coup de lance-roquettes multiples HIMARS et Smerch, et d’obus calibre 155 mm (OTAN) les zones résidentielles du Donbass, tant en RPD qu’en RPL (Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk), tuant cinq civils dont un enfant de huit ans et un adolescent de 17 ans, et blessant 18 autre civils dont deux enfants.

Le samedi 11 mars 2023, à Donetsk (RPD) la famille Safronov est partie en taxi pour fêter l’anniversaire de Nikita. Ce jour là le petit garçon fêtait ses huit ans. Né en 2015, Nikita n’a connu que la guerre, et malheureusement il n’aura pas eu la chance de découvrir ce qu’est la vie en temps de paix.

À 13 h 25, alors que leur taxi roule dans la rue de Yougoslavie, dans le district de Kouïbychevski à Donetsk, l’armée ukrainienne tire deux obus de 155 mm (standard OTAN) sur cette zone purement résidentielle.

Un des deux obus tombe près du taxi, les éclats volent dans la partie droite de l’habitacle, tuant le père de Nikita sur le coup. Le petit garçon quant à lui, est mort de ses blessures dans l’ambulance qui l’amenait à l’hôpital. Son nom a été ajouté à la déjà trop longue liste des enfants tués par les bombardements ukrainiens depuis 2014, dans l’allée des anges à Donetsk.

Voir le reportage sur place en anglais de Patrick Lancaster :

Un peu plus tard le même jour, à Staromikhaïlovka (RPD), un drone ukrainien largue une grenade dans une rue du village, blessant un homme de 29 ans.

Le dimanche 12 mars 2023 au matin, l’armée ukrainienne bombarde la limite entre les districts de Boudionovski et de Kalininski à Donetsk, à coup de lance-roquettes multiples Smerch et HIMARS afin de saturer la défense anti-aérienne russe. Deux roquettes atterrissent sur une zone purement résidentielle, détruisant totalement une maison, et endommageant plusieurs maisons et immeubles voisins. La propriétaire de la maison détruite a été blessée et a été transportée à l’hôpital.

Voir mon reportage filmé sur place, sous-titré en français :

Le trou laissé par une des roquettes dans le sol devant la maison ne laisse aucun doute, la roquette a été tirée depuis l’ouest, et plus précisément depuis Andreyevka, qui est sous contrôle ukrainien. Toute l’après-midi, l’artillerie russe a pilonné les positions ukrainiennes à l’ouest de Donetsk, afin d’éviter de nouveaux tirs.

Et comme si tout cela ne suffisait pas, l’armée ukrainienne a bombardé le même jour à 17 h 30, la gare routière de Perevalsk (RPL) à coup de lance-roquettes HIMARS, tuant trois civils, dont un adolescent de 17 ans, et blessant 16 autres civils (le bilan initial de sept blessés ayant malheureusement été révisé à la hausse une fois toutes les informations reçues), dont deux enfants.

Le pire est que l’armée ukrainienne a utilisé des roquettes M30A1, c’est-à-dire des roquettes anti-personnel contenant plus de 160 000 petits projectiles de tungstène (visibles sur la vidéo ci-dessus), sur cette gare routière, qui est, je le rappelle, une infrastructure purement civile ! Si on ajoute à ça le haut degré de précision du HIMARS, cela signifie clairement que l’armée ukrainienne voulait délibérément faire un bain de sang parmi les civils de Perevalsk !

Voilà à quoi servent les armes fournies par l’OTAN à l’Ukraine : à commettre des bains de sang parmi les civils, en bombardant des zones purement résidentielles et des gares routières avec des armes de haute précision et à haut pouvoir de destruction !


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...